WRC Rallye de Croatie

L'allègement des pénalités ne fait "aucune différence", selon Tänak

Ott Tänak estime que l'allègement des pénalités à la suite d'une panne du système hybride ne s'attaque pas au cœur du problème, et qu'il faudrait plutôt renforcer le contrôle des unités hybrides mises à disposition des équipes WRC.

Alors que le WRC est sur le point de reprendre ses droits ce week-end à l'occasion de la troisième manche du championnat en Croatie, Ott Tänak compte bien enfin lancer sa saison après deux premières épreuves délicates.

Le Champion du monde 2019 de la discipline reste en effet sur une déconvenue lors du Rallye de Suède, disputé il y a près de deux mois, avec une lointaine 20e place à l'arrivée à la suite d'un problème technique sur le moteur hybride de sa Hyundai. En effet, une alarme était alors apparue sur l'unité de contrôle de son système hybride, alors que le pilote estonien se battait pour la victoire en Scandinavie, ce qui avait contraint son équipe à l'arrêter pour raison de sécurité malgré le fait que sa i20 N Rally1 était encore en pleine capacité de rouler.

Tänak avait alors été la cible d'une pénalité de dix minutes supplémentaires, perdant ainsi tout espoir de pouvoir figurer dans le top 10 en dépit du fait qu'il avait pu reprendre le départ de l'épreuve le lendemain.

À la demande de Hyundai, Toyota et M-Sport, cette réglementation particulièrement stricte a cependant été refondue depuis la Suède par le WRC et la FIA, qui ont réduit la pénalité infligée pour un tel problème technique à deux minutes par spéciale manquée. Sous ce format, Tänak aurait ainsi eu la possibilité de finir bien plus haut dans la hiérarchie il y a deux mois, avec une probable arrivée dans le top 6.

Malgré cela, le pilote Hyundai considère que le cœur du problème n'a cependant toujours pas été résolu par les instances dirigeantes : "Les sanctions ont bien entendu évolué, mais le problème se situe ailleurs", a ainsi déclaré Tänak, qui accuse à l'heure actuelle 41 points de retard sur le leader du championnat, Kalle Rovanperä. "Les systèmes hybrides ne sont pas prêts pour le moment pour une compétition telle que le rallye, et je pense que c'est sur ce sujet qu'il faut se pencher, pas sur les pénalités. Vous avez beau infliger une pénalité, le fait est que les constructeurs et les équipes n'ont aucun moyen de contrôle là-dessus. Sanctionner ou non ne fait aucune différence."

"Le rallye est un sport difficile. Si vous utilisez ces dispositifs hybrides, alors il faut qu'ils soient aptes pour ce type de compétition. Et pour le moment il est clair qu'ils ne le sont pas. Il faut donc que ceux qui sont en charge de cela améliorent ces systèmes, de sorte qu'on puisse effectivement les utiliser en rallye. Mon avis est que nous nous attardons sur le mauvais sujet. Les gars sont en train d'essayer de comprendre à quel moment le drapeau rouge a été brandi, alors que ce dernier n'aurait même pas dû nous être signifié. C'est quand même drôle de constater que j'ai été contraint d'abandonner en Suède et qu'ils [Compact Dynamics, le fournisseur des systèmes d'hybridation du championnat] ne sont pas capables de nous dire pourquoi."

Un problème pas encore déterminé

Le patron de l'équipe Hyundai, Julien Moncet, a lui-même reconnu que sa structure n'avait pas encore clairement déterminé ce qui avait précisément fait défaut sur la voiture de son pilote lors de la dernière manche, et ce en dépit des recherches entreprises par Compact Dynamics au cours des huit dernières semaines qui ont séparé le Rallye de Suède de celui de Croatie.

"Compact Dynamics a bien sûr fait beaucoup de recherches, mais tout reste encore flou au moment où on parle", a ainsi déclaré Moncet auprès de Motorsport.com. "Compact Dynamics a mené des investigations et nous avons de notre côté travaillé sur la voiture pour l'améliorer, mais la racine des problèmes demeure encore inconnue pour le moment, donc on ne peut pas exclure qu'un tel souci se reproduise à l'avenir. C'est donc un vrai sujet d'inquiétude car nous ne voulons pas bien sûr que cela arrive de nouveau."

Tänak n'a pas été le seul engagé à souffrir d'un tel problème lors du Rallye de Suède, où Elfyn Evans a également été la cible d'un pépin technique similaire. Avec bien moins de fortune, le Gallois ne parvenant pas à redémarrer son unité hybride après un accident. Le boitier n'a ainsi affiché aucune alarme, laissant l'équipe dans l'incertitude quant à l'intégrité du système.

Le pilote Toyota estime pour sa part qu'il est difficile de trouver une solution, tout en assurant qu'une parade a tout de même été trouvée au cas où le système hybride ne parvient pas à afficher d'alertes lors des prochaines épreuves. "Nous savions tous qu'il pouvait y avoir là un potentiel problème en début d'année, alors que tout le monde dispose du même matériel", explique Evans. "C'est toujours plus difficile de régler un problème qui n'est pas du ressort des équipes. Je ne sais pas s'il existe une véritable solution étant donné la réglementation actuelle."

Et Evans de revenir sur sa mésaventure suédoise : "Nous savons que l'alarme n'a pas indiqué quel était le plus gros problème. Nous n'avons pas été en mesure de la faire fonctionner, et par conséquent il n'y a eu aucune indication quant à la bonne intégrité ou non du système."

L'équipe M-Sport n'a quant à elle pas été victime des problèmes qui ont touché ses rivales, Hyundai et Toyota. Cependant, la modification de la pénalité infligée en cas de défaillance du système hybride a fait l'objet d'une consultation entre les patrons d'équipe, comme l'explique Richard Millener, le responsable de la structure anglaise : "Je suis en phase avec cela."

"Nous avons évoqué des sanctions allant de une à deux minutes, et nous avons tranché pour cette dernière option car nous considérions que cela était plus juste. Deux minutes correspondent en effet au temps qu'il faut pour remédier à une crevaison. Il ne faut pas oublier que nous avons eu une très courte période de développement pour la voiture ainsi que la technologie, et il est inévitable que certaines choses doivent être affinées en cours de saison."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Breen espère "retrouver les performances du Monte-Carlo" en Croatie
Article suivant Hyundai en passe de désigner un nouveau patron en WRC

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France