Malgré sa blessure, Camier vise un retour en Aragón

partages
commentaires
Malgré sa blessure, Camier vise un retour en Aragón
Par :
25 mars 2019 à 13:30

Victime d’un accrochage avec Thitipong Warokorn à Buriram, le pilote Honda n'aura pas besoin d'être opéré et peut espérer un retour à la compétition dès la prochaine épreuve en Espagne. Il a eu plus de chance que le Thaïlandais, touché aux vertèbres et aux côtes.

Leon Camier est blessé au genou depuis la dernière manche de Superbike qui s’est déroulée à la mi-mars en Thaïlande. Impliqué dans un accident avec le pilote wild-card Thitipong Warokorn dans le virage 3 à quatre tours de l’arrivée de la Course Tissot Superpole, il n’avait pas pris le départ de la Course 2.

Lire aussi :

Bien que dispensé d’un passage par l’hôpital sur place au vu de sa blessure, l’Anglais a été soumis à des examens complémentaires à son retour chez lui et ces derniers n’ont pas révélé la nécessité d’une intervention, information essentielle pour lui et l’équipe Honda, dont il est le meilleur représentant depuis le début de la saison. En effet, malgré un résultat blanc lors de la Course 1 à Phillip Island, Camier est dans une bonne dynamique avec deux 13e places et un top 10.

Malgré ce coup dur, il vise de revenir en piste dès la prochaine manche du championnat, qui se tiendra en Aragón la semaine prochaine. Pour ce faire, il va entamer sous peu de légers exercices ainsi que de la physiothérapie afin de soulager et de ré-entraîner son genou, encore enflé et douloureux.

Warokorn toujours hospitalisé

Les conditions du pilote thaïlandais sont, en revanche, plus sérieuses. Dès son arrivée à la Clinica Mobile après l’accident, des blessures à la poitrine et à la tête, ainsi qu'une commotion cérébrale lui ont été diagnostiquées. Alors qu'il a été transporté à l’hôpital de Buriram pour des analyses plus approfondies, un premier examen a révélé la fracture des vertèbres thoraciques quatre et cinq, en écartant toutefois une lésion de la moelle épinière.

Warokorn a été héliporté à l’hôpital de Bangkok le lendemain, où des blessures plus sévères ont alors été mises en évidence et où il a été opéré avec succès. Des nouvelles sont parvenues hier par la voix de Barry Russell, journaliste spécialisé dans les championnats asiatiques, qui a fait savoir sur les réseaux sociaux que le pilote Kawasaki souffre finalement de six vertèbres et de deux côtes cassées, ce qui laisse présager une longue convalescence.

Lire aussi :

Warokorn est un habitué de la manche thaïlandaise, à laquelle il participe en tant que pilote invité depuis 2015. Durant les trois premières années, il a roulé en Supersport et terminé 16e puis quatrième et cinquième. Il effectuait cette année ses débuts en Superbike et avait conclu la Course 1 en 16e position. Avant de chuter lors de la Course Tissot Superpole, il était 13e et pouvait viser de marquer ses premiers points.

Article suivant
Rea "s’habitue doucement" à être deuxième

Article précédent

Rea "s’habitue doucement" à être deuxième

Article suivant

Le GMT94 ambitieux mais "lucide" après sa 1re victoire

Le GMT94 ambitieux mais "lucide" après sa 1re victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Leon Camier , Thitipong Warokorn
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu