Rea "s’habitue doucement" à être deuxième

partages
commentaires
Rea "s’habitue doucement" à être deuxième
Par :
21 mars 2019 à 16:00

Le quadruple Champion du monde de Superbike a de nouveau dû s’incliner face à son rival espagnol sur le circuit de Buriram, pour la sixième fois consécutive. Une situation peu ordinaire qu’il commence à accepter, sans pour autant baisser les bras.

Si Jonathan Rea et son équipe avaient pu quelque peu se rassurer en Australie, un tracé peu favorable à la Kawasaki, cette fois il n’a pu que constater la domination d’Álvaro Bautista et de sa Ducati. Le Nord-Irlandais avait au moins pu mener certains essais libres et décrocher la pole position sur le tracé de Phillip Island, mais en Thaïlande l’Espagnol ne lui a rien laissé et a tout mené, des EL1 à la Course 2.

Lire aussi :

Un écart grandissant

Face à ces six victoires sur six, Rea a dû une nouvelle fois se contenter de la deuxième marche du podium. "La seconde position semble être ma place normale cette saison", a-t-il plaisanté au micro du site officiel WSBK. Néanmoins, malgré son sourire, le quadruple Champion du monde doit encaisser ces défaites.

"Nous ne pouvions pas faire plus ce week-end. Mentalement c’est une situation complètement différente pour moi. Nous avons remporté les 11 dernières courses de la saison [2018] et je m’habitue doucement au fait qu’il y ait quelqu’un de plus rapide en piste", a-t-il poursuivi. "Cela me motive pour continuer à travailler sur moi-même et avec l’équipe."

Il faut dire que le circuit de Buriram correspond bien à la Kawasaki, et que les Verts s’attendaient à pouvoir plus y défier le pilote espagnol, en vain. "L’écart grandit. Espérons que nous trouvions comment le combler en arrivant en Europe", a déclaré Rea qui souhaite croire en de meilleures performances à l’avenir. "Beaucoup de circuits du milieu de saison nous conviennent très bien donc il faut essayer de donner le maximum et voir où nous terminerons."

Rien à regretter

Malgré son absence de victoire, le pilote de 32 ans a conclu la manche thaïlandaise satisfait : "Je suis content de la façon dont nous tirons le meilleur de la Kawasaki et dont nous travaillons avec l’équipe chaque week-end. Nous n'avons pas réalisé de gros progrès en course, mais j'ai vu que notre moto était forte. Nous avons un bon package et j’ai pu rouler à la limite. Nous pouvons être contents de nos résultats."

La Ducati V4 R de Bautista est au-dessus pour l’instant, mais les progrès sont visibles au niveau de la ZX-10RR. "Si nous comparons nos temps tour par tour avec ceux de l’an dernier, nous sommes beaucoup plus rapides donc nous progressons, c’est juste que le niveau s’est élevé aux avant-postes", a expliqué Rea. "Nous travaillons très dur et il faut continuer, je suis vraiment fier de l’équipe."

Lire aussi :

"Le championnat est basé sur la production et nous dépendons du niveau de notre moto de production. Nous avons été très chanceux ces quatre dernières années. Il y a désormais un cap à franchir. C’est très dur mais Kawasaki fait de l’excellent travail, et nous espérons revenir en tête." Le Nord-Irlandais aura une nouvelle occasion de battre son rival lors de la manche d’Aragón qui aura lieu du 5 au 7 avril.

Article suivant
Bautista : 6 courses en Superbike et 6 victoires !

Article précédent

Bautista : 6 courses en Superbike et 6 victoires !

Article suivant

Malgré sa blessure, Camier vise un retour en Aragón

Malgré sa blessure, Camier vise un retour en Aragón
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki Racing Team
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu