Le WorldSSP300 fait sa rentrée : 50 rivaux pour Ana Carrasco

partages
commentaires
Le WorldSSP300 fait sa rentrée : 50 rivaux pour Ana Carrasco
Par :
4 avr. 2019 à 12:45

C'est la troisième catégorie du championnat des dérivées de la série : le World Supersport 300 réunit pas moins de 51 pilotes pour sa nouvelle saison, qui débute cette semaine sur le MotorLand Aragón.

Alors qu'il aborde sa troisième saison, le World Supersport 300 s'est désormais fait un nom. L'exploit accompli l'an dernier par Ana Carrasco, première femme titrée dans un Championnat du monde de vitesse moto, n'y est pas étranger, mais les passionnés n'ont pas attendu ce succès pour se convaincre que les courses de la troisième catégorie du WSBK méritaient que l'on s'y attarde, tant elles réservent de bagarres acharnées, très souvent disputées en paquets et combattues jusqu'au bout.

Lire aussi :

Si le WorldSSP300 s'est taillé la réputation d'un championnat imprévisible, ce ne sont pas les 51 noms figurant sur la liste de ses engagés cette année qui modifieront cette perception. Face à cette meute de jeunes loups en recherche de gloire, le règlement évolue même, créant deux groupes pour les essais libres et les qualifications, et limitant l'accession à la grille de départ : tout pilote qualifié au-delà de la 30e place disputera une "course de la dernière chance" le samedi après-midi, avec à la clé six tickets pour l'épreuve au programme le dimanche.

Le calendrier 2019 du WorldSSP300 :

Date Pays Circuit
5-7 avril Spain Espagne MotorLand Aragón
12-14 avril Netherlands Pays-Bas Assen
10-12 mai Italy Italie Imola
7-9 juin Spain Espagne Jerez
21-23 juin Italy Italie Misano
5-7 juillet United Kingdom Angleterre Donington Park
6-8 septembre Portugal Portugal Portimão
27-29 septembre France France Magny-Cours
24-26 octobre Qatar Qatar Losail

Trente-six machines au départ de chaque course dominicale, donc, avec neuf rounds pour se départager : voilà qui s'annonce tout aussi ouvert que ces deux dernières années. Voire même plus, car un changement technique s'ajoute à la donne, avec un règlement cherchant à équilibrer le plateau autour d'une base donnée, la KTM RC390R, choisie car elle correspond à la performance moyenne de la catégorie.

"J'imagine que la barre sera plus haut, avec tant de pilotes", anticipe Ana Carrasco, prête à défendre son titre. "Nous pourrions avoir des courses avec 15 à 20 pilotes en lutte pour la victoire, au lieu de dix ou 12 la saison passée. Cela rendra les courses extrêmement difficiles. Vous pouvez, en un instant, glisser hors des points après avoir occupé une position victorieuse, et cela rendra la gestion des points beaucoup plus compliquée. Si vous commettez une erreur, vous perdez beaucoup de points."

Si les nouveaux venus ambitionnent de rapidement faire leur trou, ils auront fort à faire face à ceux qui ont écrit ces deux dernières années l'Histoire de ce jeune championnat. C'est bien simple, sur les 19 pilotes déjà montés sur le podium du WorldSSP300, 13 sont à nouveau engagés, et parmi eux sept des dix vainqueurs consacrés depuis la création du championnat (en 17 courses seulement). Plus globalement, huit pilotes ayant déjà figuré au top 10 du classement général, que ce soit en 2017 ou en 2018, répondent présents cette année. Quelques noms sortent tout particulièrement du lot, à l'image de Scott Deroue, classé troisième par deux fois, Mika Pérez, battu pour un point seulement l'an dernier, ou encore bien entendu les deux lauréats que sont Marc García et Ana Carrasco.

Ana Carrasco devient Championne du monde

Ana Carrasco

Le défi 100% français de MHP Racing

Le WorldSSP300 réunit 16 nationalités parmi les pilotes engagés, venus des cinq continents. Neuf des prétendants sont français et une équipe se démarque tout particulièrement parmi l'escadron tricolore, celle créée par l'ancien pilote Jean-Paul Boinet. Double Champion de France, au départ de plusieurs Grands Prix mondiaux et de la mythique course de Daytona dans les années 1970, Boinet inscrit son implication dans la continuité des actions menées par l'association Fan's Club Patrick Pons, qui s'investit auprès des étoiles montantes de la moto française.

Pour relever le défi du WorldSSP300, ils sont trois à avoir été sélectionnés. Âgé de 20 ans, Romain Doré ferait presque office de vieux de la vieille face à ses acolytes, Matéo Pédeneau et Kyrian Hartmann, qui ont eux l'âge minimal de 15 ans. Pour épauler les jeunes pilotes, l'équipe comptera notamment dans ses rangs Louis Bulle, Champion de France Supersport 600 en 2018, qui les encadrera. Stéphane Chambon, pilote touche-à-tout et, entre autres, premier Champion du monde du Supersport il y a 20 ans, mais aussi l'oncle de Matéo Pédeneau, ne sera pas loin lui non plus, afin de prodiguer ses précieux conseils.

Pilote

Âge

Palmarès

Romain Doré

#12

20 ans

2018 : Vainqueur du challenge R3

Kyrian Hartmann

#33

15 ans

2018 : Championnat CIV 300

2017 : 11ème en PreMoto3 CIV
2016 : 7ème en PreMoto3 CIV

Matéo Pédeneau

#3

15 ans

2018 : 2éme du Challenge Yamaha R3

2017 : Vainqueur de la Coupe ZFM 150

2016 : Vainqueur de la Coupe PW50 ZF

Parmi les quatre marques engagées, c'est à Yamaha que s'est associée l'équipe MHP Racing, alors que sur l'ensemble du plateau le constructeur d'Iwata tient fièrement tête à une armada de Kawasaki, aux côtés de quelques KTM et Honda. Les trois jeunes pilotes de la structure disposeront ainsi de Yamaha YZF-R3 en version 2019, préparées par Tech-Solutions. Ces dernières semaines, trois séances d'essais leur ont permis de prendre leurs marques avec leur machine, notamment sur deux pistes qui figurent au calendrier, celle de Magny-Cours où ils courront devant leur public au mois de septembre, et celle d'Aragón où ils feront leurs grands débuts cette semaine.

Bien que ces essais aient été marqués par une blessure pour Kyrian Hartmann (clavicule cassée), la motivation est au plus haut au sein de l'équipe avant cette première échéance. Premiers tours de roue dès demain, à partir de 9h !

Article suivant
Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir

Article précédent

Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir

Article suivant

Biaggi s'attaque au record de vitesse de moto électrique

Biaggi s'attaque au record de vitesse de moto électrique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragón
Pilotes Ana Carrasco
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu