Audi souffre dans la chaleur pour préparer le Dakar

Audi Sport a bouclé ses deux premières semaines d'essais en vue du Dakar, dans le désert marocain, mais a rencontré des problèmes alors que le temps presse.

Audi RS Q e-tron

L'Audi RS Q e-tron a parcouru ses premiers kilomètres dans les dunes du Maroc ces derniers jours. Depuis le 6 septembre, Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel et Mattias Ekström se sont relayés au volant du prototype allemand amené à s'engager en rallye-raid, avec leurs copilotes respectifs Lucas Cruz, Edouard Boulanger et Emil Bergkvist.

La paire espagnole s'est chargée des premiers essais, après avoir déjà baptisé l'auto à la mi-juillet en Allemagne. Les deux semaines d'essais, qui ont suivi un bref roulage en Espagne début août, ont toutefois apporté leur lot de complications. Le programme a été perturbé par des tempêtes de sable tandis que les températures, parfois supérieures à 40°C, ont rudement mis à l'épreuve le groupe propulseur novateur de la marque aux anneaux.

"Comme attendu, certains problèmes nouveaux sont apparus avec les températures élevées, qui ont provoqué des interruptions des essais à répétition et doivent être résolus avant le prochain test", explique Sven Quandt, directeur de l'équipe Q Motorsport.

Lire aussi :

Audi n'a pas souhaité communiquer le kilométrage total parcouru au cours de ces 14 jours, mais la quantité de travail qui reste à abattre en peu de temps apparaît comme une évidence. Le principal problème rencontré par Audi semble concerner l'exploitation des trois MGU (un amplificateur sur chaque essieu et un troisième capable de convertir en électricité l'énergie cinétique du moteur à combustion) lorsque les températures sont élevées.

"Nous prévoyons des températures bien plus basses sur le Dakar", ajoute Andreas Roos, directeur d'Audi Sport Racing. "Cependant, nous sommes délibérément allés au Maroc pour tester notre concept dans les conditions les plus extrêmes. Les composants comme le MGU, par exemple, n'ont pas été développés pour être utilisés avec de telles températures ambiantes, mais la transmission et d'autres pièces ont aussi été poussées à leur limite ou même au-delà par la chaleur. Les connaissances acquises au Maroc sont inestimables, mais elles nous montrent aussi que nous avons encore beaucoup à faire avant le Dakar, et il ne reste plus beaucoup de temps."

"Il s'agit d'une gestion optimale de la température et de la possibilité de recourir aux performances maximales de la batterie. C'est là que nous apprenons à chaque séance d'essais. Et c'est exactement ce pourquoi nous allons dans le désert avec un groupe électrifié : nous accumulons une expérience incroyable que nous partageons avec nos collègues du département de développement route."

Parmi les petites modifications testées au Maroc, Audi a pu mettre à l'épreuve une nouvelle configuration du cockpit permettant au pilote et au copilote de pouvoir mieux communiquer. "C'était l'un des principaux sujets figurant sur notre liste après le test de Saragosse", confirme Andreas Roos. "Pour les essais au Maroc, nous avons fait des modifications pour que le pilote et le copilote aient plus de place dans le cockpit étroit, et aussi pour qu'ils puissent mieux communiquer. Le retour a été positif."

En parallèle de ces essais très importants, Audi a débuté la construction de l'une des trois autos qui seront alignées en compétition lors des prochains mois, ce châssis recevant le numéro 104. Il est destiné à recevoir les nouveautés qui découleront des conclusions tirées au Maroc. D'après les informations de Motorsport.com, Audi souhaitait entrer en compétition à l'occasion du Rallye du Maroc (du 8 au 13 octobre), mais le constructeur semble avoir pris la décision de privilégier les essais. Les débuts officiels pourraient ainsi être repoussés à l'Abu Dhabi Desert Challenge (du 5 au 11 novembre) voire au Ha'il International Rally (du 6 au 11 décembre).

69

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le nouveau BRX Hunter de Loeb a roulé
Article suivant Premières images du nouveau Toyota Hilux pour le Dakar 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France