De Villiers - Un Dakar 2017 bien plus difficile que les précédents

partages
commentaires
De Villiers - Un Dakar 2017 bien plus difficile que les précédents
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
2 janv. 2017 à 12:15

Pour Giniel de Villiers, ce Dakar 2017 permettra un retour aux sources du rallye-raid, alors que le Sud-africain faisait partie des pilotes ayant critiqué le parcours des précédentes éditions, les jugeant "un peu trop faciles".

Nasser Al-Attiyah et Giniel De Villiers, Toyota Gazoo Racing
#301 Toyota : Giniel de Villiers, Dirk Von Zitzewitz
#301 Toyota : Giniel de Villiers, Dirk Von Zitzewitz
#301 Toyota : Giniel de Villiers, Dirk Von Zitzewitz
#301 Toyota : Giniel de Villiers, Dirk Von Zitzewitz

L'an dernier, de très nombreux concurrents avaient, comme lui, critiqué le parcours, qui proposait un grand nombre de portions au style jugé davantage proche du WRC que du rallye-raid.

Pour l'édition 2017, les organisateurs ont toutefois promis un déroulé beaucoup plus difficile, avec un accent plus important mis sur la navigation. Le directeur sportif du Dakar, Marc Coma, a même fait savoir qu'il pourrait s'agir de l'édition la plus difficile du rallye depuis son arrivée en Amérique du Sud en 2009.

Giniel de Villiers, qui s'était justement imposé cette année-là, salue cette nouvelle approche.

"Je crois que ce sera un rallye assez intéressant, ce sera particulièrement différent de l'année dernière, avec beaucoup moins d'étapes typées WRC et beaucoup plus de difficultés de navigation, de nombreuses étapes techniquement difficiles", confie le pilote Toyota à Motorsport.com.

"Je pense que la vitesse moyenne sera plus basse, ce qui sera un plus gros défi. L'altitude rendra les choses compliquées. Je crois que ça va être un véritable retour aux sources pour le Dakar."

De Villiers a rallié l'arrivée des 13 Dakar auxquels il a participé jusqu'à présent. À ses yeux, ce parcours annoncé comme plus difficile pourrait constituer un avantage, aussi bien pour lui que pour son Toyota Hilux.

"Je crois que, cette année, ce sera différent, et peut-être que ça nous conviendra plus, c'est sûr", avance-t-il. "Nous aimons quand c'est coriace, nous aimons quand c'est difficile, quand c'est un gros défi, et quand il faut vraiment travailler pour tenir sa place. Nous aimons ce parcours."

"C'était probablement un peu trop facile ces deux dernières années, avec les étapes au profil WRC. Il y avait trop de sprint, vraiment. Et ce n'est pas vraiment un sport fait pour ça."

 

Article suivant
Loeb - Viser la victoire au Dakar serait "un peu prétentieux"

Article précédent

Loeb - Viser la victoire au Dakar serait "un peu prétentieux"

Article suivant

Étape 1, motos - Les favoris gèrent, Xavier de Soultrait en profite !

Étape 1, motos - Les favoris gèrent, Xavier de Soultrait en profite !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Giniel de Villiers
Équipes Gazoo Racing
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités