Honda fait appel de sa sanction pour ravitaillement illégal

partages
commentaires
Honda fait appel de sa sanction pour ravitaillement illégal
Sergio Lillo
Par : Sergio Lillo
12 janv. 2017 à 17:02

L'équipe japonaise a décidé d'interjeter appel auprès de la Fédération française de motocyclisme suite à la sanction qui a frappé ses quatre pilotes lors de la quatrième étape.

#11 Monster Energy Honda Team: Joan Barreda
#9 Monster Energy Honda Team: Ricky Brabec
#11 Monster Energy Honda Team: Joan Barreda
#17 Monster Energy Honda Team: Paulo Goncalves
#15 Monster Energy Honda Team: Michael Metge
#11 Monster Energy Honda Team: Joan Barreda
#11 Monster Energy Honda Team: Joan Barreda

S.L., San Juan (Argentine) - Après plusieurs journées à peser le pour et le contre, l'équipe Honda a décidé de porter réclamation de la sanction qui a été infligée à ses quatre pilotes officiels, sur l'étape 4 menant à Tupiza. Il était en effet reproché à ces derniers d'avoir refait le plein de carburant dans une station située en zone non-autorisée, entre les deux parties de l'étape en question. 

En conséquence, Joan Barreda, alors en tête de l'épreuve, mais aussi ses coéquipiers Paulo Goncalves, Michael Metge et Ricky Brabec, avaient écopé d'une heure de pénalité, compromettant leurs chances de succès sur ce Dakar. 

La défense de Honda se base sur une interprétation du règlement de la compétition, qui spécifie, certes, qu'aucun pilote ne peut dévier de l'itinéraire lors d'une liaison ou d'une zone sous neutralisation, mais n'interdit pas de faire un décrochage pour "refaire le plein de carburant"

Pour l'équipe nippone, son cas est absolument similaire à celui de la Peugeot de Peterhansel l'an passé. Ce dernier s'était alors lui aussi arrêté au kilomètre 180 de la neuvième étape pour ravitailler, ce qui avait provoqué une réclamation de la part de Mini. Au final, aucune sanction n'avait été prise à l'encontre du Français. 

Une réclamation trop tardive

Le président du jury du Dakar, l'Argentin Erik Nevels, assure cependant que Honda aurait dû faire appel avant l'étape 6, soit deux jours après l'annonce de la sanction. 

Honda a adressé mercredi après-midi un document écrit à la direction de course, l'informant de son intention de faire appel auprès de la Fédération française de motocyclisme, étant entendu que le Dakar fait partie de la juridiction de cette dernière, et non de la FIM.

Si la sanction de Honda venait à être annulée, Joan Barreda et Paulo Gonçalves seraient de retour parmi les prétendants au titre cette année, les deux pilotes revenant à moins de dix minutes du leader, le Britannique Sam Sunderland (KTM). 

Article suivant
Peugeot plus impressionné par Elena que par Loeb

Article précédent

Peugeot plus impressionné par Elena que par Loeb

Article suivant

Étape 10, motos - Michaël Metge sort du bois, Quintanilla abandonne !

Étape 10, motos - Michaël Metge sort du bois, Quintanilla abandonne !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Paulo Goncalves , Joan Barreda , Michael Metge , Ricky Brabec
Équipes Monster Energy Honda Team
Auteur Sergio Lillo
Type d'article Actualités