Sébastien Loeb "déçu" de voir ses espoirs de victoire s'envoler

Le nonuple Champion du Monde des rallyes est parti en tonneaux au cours de la huitième étape du Dakar. Avec désormais plus d'une heure de retard, ses espoirs de victoire se sont envolés.

Le pilote Peugeot et son copilote Daniel Elena sont partis en tonneaux à une dizaine de kilomètres de l'arrivée de la spéciale du jour, disputée entre Salta et Belen. Leur Peugeot 2008DRK16 était fortement endommagé, mais les deux comparses ont pu rallier la ligne d'arrivée.

"Forcément déçu après l'étape du jour puisqu'on a perdu nos espoirs de victoire. On avait roulé sur un rythme correct au début, puis on a perdu quelques minutes en s'ensablant à un moment, et un peu avant l'arrivée, on a fait des tonneaux. Dans un rio, je n'ai pas vu une grosse marche et on est tombé dans une tranchée..." expliquait Sébastien Loeb après la spéciale.

Les dégâts étaient effectivement important, et la paire de la marque au Lion lâchait finalement plus d'une heure et la tête du classement général. C'est en huitième position au général qu'ils s'élanceront demain, ce qui peut déjà être considéré comme un petit miracle.

"La voiture avait pas mal de dégâts, on a pu repartir après avoir fait de la mécanique, changé deux roues et un cardan. On savait qu'on allait devoir apprendre pour notre première participation et on apprend."

La frustration était évidemment présente, mais l'équipage franco-monégasque doit vite se reprendre, avec la neuvième étape ce mardi : "Si proche de l'arrivée de l'étape, c'est frustrant, mais c'est ainsi. On a encore des choses à faire, de l'expérience à prendre. On va repartir de l'avant demain."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar
Sous-évènement Étape 8 : Salta - Belen
Pilotes Sébastien Loeb , Daniel Elena
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Actualités
Tags accident, crash, déception, reaction, tonneaux