Abiteboul regrette une situation de compromis "pas idéale"

partages
commentaires
Abiteboul regrette une situation de compromis
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
13 mai 2015 à 14:05

Cyril Abiteboul, Renault Sport F1
Renault
Réunion entre Red Bull Racing et Renault Sport F1
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Remi Taffin, Renault Sport F1 et le Dr Helmut Marko, Red Bull
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10

Mercedes-Benz a frappé un grand coup à Barcelone : si Lewis Hamilton s'est retrouvé gêné en piste par Sebastian Vettel après son mauvais départ depuis la grille, Ferrari était en réalité loin du compte en termes de performance.

Maurizio Arrivabene, Team Principal de la Scuderia Ferrari, n'a pas caché qu'il s'en inquiétait ; quant à Fernando Alonso, qui constatait déjà l'an dernier un retard de 30 à 45 secondes régulièrement au passage du drapeau à damier, il fut prompt à rappeler qu'il assumait parfaitement son choix de rejoindre McLaren sur la base de ses observations catalanes.

Chez Renault, le travail consistait avant tout à fiabiliser les systèmes liés à l'unité de puissance. Outre le fait de manquer de rendement par rapport aux blocs de Stuttgart et Maranello, Viry-Châtillon a souffert de trop nombreuses pannes sur les quatre premières manches de la saison, faisant virer les commentaires chez Red Bull et Toro Rosso à l'aigre-doux. Car à défaut d'aller vite, les partenaires de Renault espéraient au moins rallier l'arrivée!

Ce fut donc chose faite en Espagne, avec les quatre autos dans le Parc Fermé, dont trois placées dans le Top 10.

"Toute l’équipe de Viry-Châtillon a énormément travaillé depuis les dernières courses. Nous devions régler les problèmes rencontrés et retrouver la fiabilité avant de pouvoir introduire tout nouveau développement, ce qui a parfois nécessité de limiter le roulage en piste au cours du weekend", réagit Cyril Abiteboul, Directeur Général.

Pas une situation idéale, mais il faut accepter les compromis

Cyril Abiteboul, Renault Sport F1

De son propre aveu, Renault préfèrerait se concentrer sur la progression de la performance pure, mais d'autres priorités étaient sur la liste en raison des nombreux incidents de fiabilité rencontrés jusque-là.

"Ceci n’est pas une situation idéale mais il faut parfois accepter des compromis sur le court terme au bénéfice du plus long terme. Les quatre voitures ont rallié l’arrivée et leur niveau de fiabilité est globalement identique, au niveau souhaité. Nous pouvons maintenant espérer revenir à notre plan de progression en performance sur le reste de la saison."

Prochain article Formule 1
Coulthard - "Les pilotes actuels sont un peu désabusés"

Article précédent

Coulthard - "Les pilotes actuels sont un peu désabusés"

Article suivant

Briatore - La F1 a besoin de changements rapides

Briatore - La F1 a besoin de changements rapides