Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
38 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
101 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
122 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
227 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Albon, le choix le plus "intelligent" selon Verstappen

partages
commentaires
Albon, le choix le plus "intelligent" selon Verstappen
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
15 nov. 2019 à 10:31

Max Verstappen estime que la décision prise par son équipe Red Bull quant au choix de son équipier pour la saison 2020 est "la manière la plus intelligente de continuer" l'an prochain.

Alexander Albon, rookie en F1 en début de saison, a été promu depuis l'équipe Toro Rosso vers Red Bull Racing après la pause estivale, en remplacement de Pierre Gasly, qui a réalisé le chemin inverse. Albon s'est ensuite classé dans le top 6 des sept GP dont il a pris le départ pour le team de Milton Keynes, avec une quatrième position comme meilleur résultat, et battant ainsi déjà le total inscrit par Gasly sur 12 manches.

Red Bull Racing a annoncé cette semaine qu'Albon serait retenu pour la saison 2020 et que le line-up Toro Rosso (Alpha Tauri) serait constitué de Gasly et Kvyat. Une ascension météorique pour celui qui disposait encore d'un contrat Nissan en Formule E quelques semaines après que Red Bull ne vienne l'en dépêtrer pour le faire venir en F1.

"C'est un gentil garçon et je pense que ces 12 derniers mois ont été de vraies montagnes russes pour lui", s'amuse Verstappen. "Il est très détendu, très relax. Les gens de l'équipe l'aiment bien. Il est facile à vivre et ça aide. II est rapide, il fait le travail et prend les points. Je pense que c'était la manière la plus intelligente de continuer."

Lire aussi :

Verstappen s'était dit peu intéressé par le fait d'influencer le choix de son équipier lorsque les spéculations allaient encore bon train concernant l'identité de celui-ci. "Au final, ce n'est pas à moi de juger de sa performance", réitère-t-il. "C'est à Christian [Horner] et Helmut [Marko], qui prennent les décisions."

Un coup de fil qui a fait du bien

Albon, de son côté, décrit sa prolongation avec Red Bull en 2020 comme quelque chose de "fou". "Déjà, au départ, recevoir l'appel après la Hongrie, c'était une perspective intimidante, en vérité ! Mais j'ai senti que je pouvais faire quelque chose et pour être honnête, j'ai été assez satisfait de mes courses. Recevoir leur appel pour me dire que je restais l'an prochain m'a vraiment fait du bien."

Albon décrit avoir reçu la nouvelle au cours d'un appel "assez court" d'Helmut Marko, le conseiller de Red Bull, après le Grand Prix des États-Unis, où il a réalisé une remontée de la ligne des stands au départ, jusqu'à la cinquième place à l'arrivée. "Il était satisfait de la course d'Austin et ce fut juste un appel rapide pour dire : 'tu l'as'. Ils ne rentrent jamais dans les détails, ce n'est jamais long. Bien évidemment, j'étais très reconnaissant !"

Les performances d'Albon aux côtés de Verstappen ont fait de lui le favori pour conserver son baquet en 2020. Interrogé par Motorsport.com pour savoir s'il pensait en avoir fait suffisamment lui-même avant de recevoir cet appel et si celui-ci avait été une surprise, le Thaïlandais répond honnêtement : "Je ne pensais qu'aux courses et au fait de m'assurer d'être satisfait de ma progression. C'était ce qui importait : simplement le fait d'essayer de montrer que je réalisais des pas en avant. Je savais que [la décision pour le futur] allait être prise, mais ce n'est pas comme si j'avais été stressé."

Article suivant
Alonso : Le meilleur actuellement, "c'est Max Verstappen"

Article précédent

Alonso : Le meilleur actuellement, "c'est Max Verstappen"

Article suivant

Hamilton et le contrat 2021 : "Chouette d'être désiré"

Hamilton et le contrat 2021 : "Chouette d'être désiré"
Charger les commentaires