Albon, le choix le plus "intelligent" selon Verstappen

Max Verstappen estime que la décision prise par son équipe Red Bull quant au choix de son équipier pour la saison 2020 est "la manière la plus intelligente de continuer" l'an prochain.

Albon, le choix le plus "intelligent" selon Verstappen

Alexander Albon, rookie en F1 en début de saison, a été promu depuis l'équipe Toro Rosso vers Red Bull Racing après la pause estivale, en remplacement de Pierre Gasly, qui a réalisé le chemin inverse. Albon s'est ensuite classé dans le top 6 des sept GP dont il a pris le départ pour le team de Milton Keynes, avec une quatrième position comme meilleur résultat, et battant ainsi déjà le total inscrit par Gasly sur 12 manches.

Red Bull Racing a annoncé cette semaine qu'Albon serait retenu pour la saison 2020 et que le line-up Toro Rosso (Alpha Tauri) serait constitué de Gasly et Kvyat. Une ascension météorique pour celui qui disposait encore d'un contrat Nissan en Formule E quelques semaines après que Red Bull ne vienne l'en dépêtrer pour le faire venir en F1.

"C'est un gentil garçon et je pense que ces 12 derniers mois ont été de vraies montagnes russes pour lui", s'amuse Verstappen. "Il est très détendu, très relax. Les gens de l'équipe l'aiment bien. Il est facile à vivre et ça aide. II est rapide, il fait le travail et prend les points. Je pense que c'était la manière la plus intelligente de continuer."

Lire aussi :

Verstappen s'était dit peu intéressé par le fait d'influencer le choix de son équipier lorsque les spéculations allaient encore bon train concernant l'identité de celui-ci. "Au final, ce n'est pas à moi de juger de sa performance", réitère-t-il. "C'est à Christian [Horner] et Helmut [Marko], qui prennent les décisions."

Un coup de fil qui a fait du bien

Albon, de son côté, décrit sa prolongation avec Red Bull en 2020 comme quelque chose de "fou". "Déjà, au départ, recevoir l'appel après la Hongrie, c'était une perspective intimidante, en vérité ! Mais j'ai senti que je pouvais faire quelque chose et pour être honnête, j'ai été assez satisfait de mes courses. Recevoir leur appel pour me dire que je restais l'an prochain m'a vraiment fait du bien."

Albon décrit avoir reçu la nouvelle au cours d'un appel "assez court" d'Helmut Marko, le conseiller de Red Bull, après le Grand Prix des États-Unis, où il a réalisé une remontée de la ligne des stands au départ, jusqu'à la cinquième place à l'arrivée. "Il était satisfait de la course d'Austin et ce fut juste un appel rapide pour dire : 'tu l'as'. Ils ne rentrent jamais dans les détails, ce n'est jamais long. Bien évidemment, j'étais très reconnaissant !"

Les performances d'Albon aux côtés de Verstappen ont fait de lui le favori pour conserver son baquet en 2020. Interrogé par Motorsport.com pour savoir s'il pensait en avoir fait suffisamment lui-même avant de recevoir cet appel et si celui-ci avait été une surprise, le Thaïlandais répond honnêtement : "Je ne pensais qu'aux courses et au fait de m'assurer d'être satisfait de ma progression. C'était ce qui importait : simplement le fait d'essayer de montrer que je réalisais des pas en avant. Je savais que [la décision pour le futur] allait être prise, mais ce n'est pas comme si j'avais été stressé."

partages
commentaires
Alonso : Le meilleur actuellement, "c'est Max Verstappen"

Article précédent

Alonso : Le meilleur actuellement, "c'est Max Verstappen"

Article suivant

Hamilton et le contrat 2021 : "Chouette d'être désiré"

Hamilton et le contrat 2021 : "Chouette d'être désiré"
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021