Alonso et Ocon veulent des réponses aux difficultés d'Alpine

Fernando Alonso et Esteban Ocon espèrent que l'équipe Alpine pourra "trouver des réponses" aux difficultés rencontrées lors du Grand Prix des États-Unis.

Le GP des États-Unis d'Alpine a été très décevant pour la formation française qui a vu ses deux pilotes, Esteban Ocon et Fernando Alonso, abandonner pour des problèmes sur l'arrière de leur A521. Toutefois, avant ces retraits, leur course respective n'était pas brillante.

Après avoir abîmé son aileron avant dans le premier tour à la suite d'un contact avec l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi, Ocon n'a pas eu le rythme pour rattrapper le terrain perdu. Alonso, de son côté, s'est embarqué dans une bagarre de rue avec Kimi Räikkönen puis Giovinazzi dans la lutte pour la dixième place. Finalement, il a dû mettre pied à terre en raison d'une casse de son aileron arrière.

Le double Champion du monde espère que l'équipe pourra trouver les raisons de ses difficultés au Circuit des Amériques, à la fois sur les courts et longs relais. "Espérons que nous pouvons trouver des réponses", a déclaré Alonso. "Je pense que lors de la course, la voiture était bien meilleure, je me sentais plus compétitif, j'étais assurément plus rapide qu'Alfa Romeo, Aston Martin, et même [Yuki] Tsunoda."

"En essais libres, nous n'étions pas aussi rapides [que dimanche], donc il y a eu bon pas en avant en course, mais ce n'était quand même pas aussi bien que Sotchi ou la Turquie, nous donc devons continuer à analyser. Probablement les bosses, la suspension est très particulière ici à Austin en raison des caractéristiques de ce circuit, donc c'est quelque chose que nous n'avons pas réussi à faire correctement, et nous allons essayer d'analyser et d'être dans notre meilleure forme au Mexique."

Ocon a ajouté qu'il ne s'attendait pas à ce qu'Alpine connaisse de telles difficultés après s'être montré plutôt compétitif au sortir de la trêve estivale. Austin a ainsi mis fin à une série de 15 courses consécutives dans les points pour la structure d'Enstone, le dernier résultat blanc remontant à l'ouverture de la saison à Bahreïn. "Nous ne nous attendions pas à avoir autant de mal. Nous avons dû nous battre avec la voiture pendant les essais, mais nous avons fait de bons progrès tout au long de chaque séance."

"Les qualifications n'ont pas été aussi bonnes que nous l'espérions, mais nous avons beaucoup amélioré la voiture par rapport aux EL1, et en course, nous avons encore eu de grosses difficultés. Nous devons étudier la situation et en revenir plus forts. Mais c'est un circuit très particulier, je dirais que la piste est très rude par rapport à toutes les autres. C'est assez bosselé. Donc il y a beaucoup d'aspects que nous allons examiner."

Lire aussi :

Avec Filip Cleeren et Jonathan Noble

partages
commentaires
Mercedes "en meilleure position" qu'avant au Mexique, selon Bottas
Article précédent

Mercedes "en meilleure position" qu'avant au Mexique, selon Bottas

Article suivant

Décès d'Antonia Terzi, l'ingénieure derrière le "nez de morse" Williams

Décès d'Antonia Terzi, l'ingénieure derrière le "nez de morse" Williams
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021