Alpine 2023 : vers une solution qui satisfait Alonso et Piastri

Alpine a un problème de riche avec trois pilotes pour deux baquets, mais semble être en passe de trouver une solution.

Alpine 2023 : vers une solution qui satisfait Alonso et Piastri
Charger le lecteur audio

Voilà plusieurs mois qu'un casse-tête se pose du côté d'Alpine. Esteban Ocon et Fernando Alonso donnent satisfaction avec leurs performances, le premier étant déjà sous contrat pour 2023 tandis que le second voit son accord actuel avec l'écurie arriver à son terme fin 2022 ; en parallèle, le prometteur jeune loup Oscar Piastri attend patiemment sur la touche en vue d'une opportunité, lui qui a remporté consécutivement la Formule Renault Eurocup, la FIA F3 et la Formule 2 de 2019 à 2021.

"Fernando, son contrat se finit cette année, alors nous discutons évidemment avec lui", commente Laurent Rossi, PDG d'Alpine. "Nous établissons des scénarios pour Oscar et lui – je suis sûr que vous me poseriez la question. L'idée est qu'ils sont tous deux des pilotes méritants et que nous adorerions les voir rouler l'an prochain."

Quant à savoir si Alonso et Piastri seront tous deux sur la grille la saison prochaine, Rossi répond : "Je pense." Sans entrer dans les détails, le tricolore évoque des négociations en vue d'accords "très plausibles, très raisonnables, et nous imaginons qu'ils satisferaient les deux pilotes".

Alors, de quoi s'agirait-il ? Probablement d'une prolongation d'Alonso chez Alpine – le double Champion du monde s'y voit déjà en 2023 – quand Piastri, lui, pourrait être prêté à Williams afin de fourbir ses armes.

"Je serais ouvert à prêter Oscar à une écurie tant que je le récupère", confirme Rossi. "Nous avons grandement investi en Oscar, nous croyons en lui, c'est pour ça qu'il est notre pilote de réserve. Il est un talent très prometteur, nous adorerions libérer son potentiel au sein de l'équipe. Un prêt – comme bien d'autres pilotes – où il débute dans une écurie pour faire ses gammes avant de revenir chez nous, ce serait un bon scénario."

Du côté de Williams, la piste Piastri existe effectivement, mais le PDG et directeur d'équipe Jost Capito ne veut toutefois exclure aucune éventualité : "Je pense que si c'est le mieux pour nous, alors nous l'envisagerons. Si nous avons une meilleure solution, alors nous choisirons cette meilleure solution."

Propos recueillis par Luke Smith

Lire aussi :
partages
commentaires

Évos McLaren : Norris encouragé par le marsouinage

Sainz et Magnussen envoyés en fond de grille au GP de France