Analyse - Pourquoi Rosberg doit riposter à Spa

C’est le début de la deuxième partie du championnat, et il est temps pour Nico Rosberg d’affirmer ses aspiration de candidat au titre, estime notre rédacteur en chef international, Charles Bradley.

Et voici Spa. Niché dans les Ardennes belges, le circuit majestueux et historique pour la Formule 1, devenu plus récemment le théâtre d’un accrochage incendiaire entre les deux pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg, en 2014. 

"Nico m’a heurté, Nico m’a heurté!" On se souvient encore des cris de Lewis Hamilton dans sa radio il y a 12 mois. 

Hamilton, indigné, croyait être victime d’un mauvais tour, comme il le pensait déjà à Monaco, et s’affichait ensuite devant les médias avec une détermination très forte pour la suite. Rosberg, indigne, voyait ceux qui lui avaient laissé le bénéfice du doute après l’incident de la Q3 à Monaco changer d’avis soudainement et imaginer qu’il pouvait peut-être être vraiment méchant. Les sifflets sur le podium en disaient long. 

C’était un moment fondateur, suivi par une série de cinq victoires pour Hamilton (avec l’étrange incident technique de Rosberg à Singapour) qui allait sceller le second titre mondial du Britannique. Lewis s’était nourri de sa frustration, transformant le négatif en positif, pendant que Nico vivait mal cette perte de dignité lourde à porter, apparaissant mal à l’aise jusqu’au deux dernières courses de la saison, où il fit son retour aux premier plan. 

C’est l’heure de riposter, Nico

Après la pause estivale, il est crucial pour la bagarre pour le titre mondial que Rosberg ne perde plus de terrain sur Hamilton et commence à renverser les choses. C’est sûr, l’histoire aurait été différente si Rosberg n’avait pas vu son pneu arrière droit crevé par l’aileron avant de Daniel Ricciardo à Budapest. Au lieu de reprendre des points, il se retrouve désormais à 21 longueurs au championnat.

Il a besoin d’une performance comme celle de l’an dernier à Interlagos, exerçant une sorte de pression sur Hamilton pour le pousser à la faute, comme Lewis l’avait fait en course alors qu’il était dans la position du chasseur. 

Rosberg a prouvé qu’il a ce qu’il faut pour rivaliser avec Hamilton, et il dispose désormais d’une scène formidable, à Spa-Francorchamps, pour montrer qu’il peut lui infliger une défaite. Nico avait battu Lewis pour la pole avec 5 dixièmes d’avance l’année dernière, pour ensuite manquer son départ et se retrouver troisième derrière Hamilton et Sebastian Vettel. 

Il ne peut compter que sur lui-même pour faire de nouveau pencher la balance Mercedes en sa faveur, alors que Hamilton a commis beaucoup d’erreurs en Hongrie mais a finalement réussi malgré tout à augmenter son avance.

Des jokers dans le peloton? 

Vettel est à nouveau un joker ici : porté par sa récente victoire en Hongrie, il aura profité de cette pause estivale plus que quiconque. Il y a ensuite Kimi Räikkönen dans la deuxième Ferrari, qui doit récompenser la confiance accordée par Maurizio Arrivabene pour sa prolongation 2016, et se montrer par rapport à Valtteri Bottas ou Nico Hülkenberg, qui méritaient son baquet aux yeux de certains. 

Kimi est souvent à son meilleur niveau à Spa, et tout faux-pas des pilotes Mercedes sera puni sévèrement comme sur le Hungaroring. 

Alors que les monoplaces propulsées par le bloc Renault seraient à écarter sur un tel circuit de puissance, on se souvient qu’une configuration aéro minime avait permis aux Red Bull d’être en fait très rapides en ligne droite l’année dernière, et Daniel Ricciardo avait alors décroché une fameuse victoire.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Commentaire
Tags analyse, francorchamps, spa