Aston Martin veut changer de livrée mais se heurte au poids minimum

Aston Martin travaille sur une évolution de la couleur verte que l'écurie utilise en Formule 1, mais les implications techniques sont réelles.

Aston Martin veut changer de livrée mais se heurte au poids minimum

En faisant son retour en Formule 1 sous l'impulsion de Lawrence Stroll, Aston Martin a également fait revivre la fameux vert anglais au plus haut échelon du sport automobile. Néanmoins, la robe qui habille les monoplaces de l'écurie britannique cette saison ne fait pas l'unanimité, alors qu'elle était pourtant très attendue. L'équipe ne s'en cache pas et en a conscience, admettant que le rendu télévisuel n'est par exemple pas à la hauteur du rendu réel, offrant un ensemble globalement trop foncé qui mène même à quelques confusions avec les Mercedes arborant une livrée noire.

"Je pense que c'est une couleur superbe au soleil et quand vous la regardez en vrai", confiait cet été Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie. "Mais je crois que nous devrions chercher à la faire ressortir un peu plus à la télévision, sans perdre le vert quand vous la regardez de l'extérieur. Je ne sais pas si nous pourrons le faire, mais c'est une chose que nous cherchons à faire, juste pour nous assurer qu'elle se différencie à la télévision de certaines autres voitures plus sombres."

Aston Martin, pour qui le volet marketing est évidemment important, envisage donc de modifier sa livrée l'année prochaine mais cette décision n'est pas aussi évidente qu'elle pourrait en avoir l'air. Le sujet est sérieusement à l'étude depuis quelques jours dans les ateliers de l'équipe à Silverstone, avec de réelles implications techniques car le poids de la voiture en fonction de la peinture utilisée doit être attentivement pris en compte.

"Nous venons juste de commencer à nous pencher dessus", explique aujourd'hui Otmar Szafnauer, interrogé par Motorsport.com avant le Grand Prix des États-Unis. "Nous avons eu une réunion de l'équipe dirigeante et nous avons commencé à parler de la peinture pour l'an prochain, de la proportion de la voiture que nous allons peindre et de quelle couleur. Mais le poids est également un énorme facteur. Nous devons économiser autant de poids que nous le pouvons. Nous sommes dans ce processus actuellement."

La saison prochaine sera celle de la révolution technique pour la Formule 1, avec l'introduction de monoplaces radicalement différentes, faisant notamment la part belle à l'effet de sol. Pour toutes les écuries qui planchent depuis des mois sur ce nouveau cadre réglementaire, la question du poids est devenue centrale afin de se rapprocher le plus possible de la limite minimum imposée en 2022. Les textes précisent que chaque monoplace devra peser au moins 792 kg l'année prochaine, mais beaucoup d'équipes pourraient se trouver bien au-dessus de ce chiffre.

Propos recueillis par Charles Bradley

Lire aussi :

partages
commentaires
Chez Ferrari, Sainz fait attention à ce qu'il dit
Article précédent

Chez Ferrari, Sainz fait attention à ce qu'il dit

Article suivant

Mika Häkkinen rejoint la Race of Champions

Mika Häkkinen rejoint la Race of Champions
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021