Bahreïn, J1 - Verstappen fend le sable, Mercedes a du pain sur la planche

L'après-midi de la première journée des essais de Bahreïn a été perturbée par une tempête de sable, ce qui n'a pas empêché Max Verstappen de signer le meilleur temps et Mercedes de tenter de rattraper son retard après une matinée presque entièrement perdue.

Bahreïn, J1 - Verstappen fend le sable, Mercedes a du pain sur la planche

Lire aussi :

Comme cela pouvait être anticipé après la fin de matinée, la tempête de sable qui a touché le circuit est désormais bien installée et n'invite pas vraiment au roulage sur la piste de Sakhir "embrumée" par le sable provenant des dunes alentours.

Esteban Ocon, qui a terminé quatrième de la session matinale, est le premier à quitter la pitlane, ce qui permet de constater que le sable a totalement recouvert la piste, rendant les conditions de piste très compliquées. Nikita Mazepin, succédant à Mick Schumacher au volant de la Haas, effectue également ses premiers tours. Jouant les balayeurs de luxe, les deux hommes enchaînent les passages et nettoient pour un temps la trajectoire.

Peu avant la première demi-heure, les deux pilotes ne sont plus en piste mais un autre rookie, Yuki Tsunoda, quitte les stands avec l'AlphaTauri. Il succède à Pierre Gasly qui a terminé second de la matinée et il tombe sur une piste où le sable a profité de la relative inactivité pour revenir sur la trajectoire... Max Verstappen se joint au Japonais, tout comme Antonio Giovinazzi, qui succède à Kimi Räikkönen, quelques instants plus tard.

Offre exclusive :

Aston Martin fait par ailleurs savoir qu'un "petit problème électrique" retarde son début d'après-midi, où Lance Stroll est attendu. Progressivement, de plus en plus de monoplaces circulent sur le tracé en même temps et peu avant la première heure de roulage dans cette seconde partie de première journée, Carlos Sainz, Lando Norris puis Lewis Hamilton prenent la piste pour la première fois lors de ces tests.

Les premiers tours d'Hamilton le voient faire énormément de travers sur cette piste ensablée. À la radio, il en profite pour demander à son écurie de préparer "ses autres pédales". Un changement est réalisé dans le garage Mercedes durant la seconde heure de roulage. Signe que le niveau d'adhérence s'améliore tout de même progressivement, Giovinazzi signe un quatrième temps en 1'32"8 (pneus C3) et Norris en 1'33"0 (C2).

Et surtout Verstappen signe un nouveau meilleur temps, en 1'31"4, en pneus C2, peu avant l'heure et demie de roulage. Mazepin connaît quant à lui un tête-à-queue au virage 11, sans conséquence. Grande absente de cet après-midi jusqu'ici, l'écurie Aston Martin envoie finalement Stroll en piste à 2h30 de la fin de journée. Un quart d'heure plus tard, c'est Hamilton qui retrouve la piste après son changement de pédales.

Comme lors de ses premiers tours, le septuple Champion du monde glisse beaucoup de l'arrière et ses temps restent modestes ; il faut dire que la plupart des autres écuries ont eu la matinée entière pour se mettre en ordre de bataille, ce qui n'est pas le cas de Mercedes, qui hérite en sus de conditions compliquées. Alors qu'Hamilton doit passer par les stands pour régler un problème de rétroviseur qui vibre beaucoup, Norris signe le deuxième temps en 1'31"8 (pneus C2).

Après deux heures, Verstappen est toujours en tête, quatre dixièmes devant Norris. Le sable est évidemment une préoccupation pour les écuries, à tel point que chez AlphaTauri, on sort carrément l'aspirateur et on enfonce l'embout loin dans la boîte à air pour faire un peu le ménage. Hamilton retrouve la piste et signe son meilleur temps, à exactement 1"5 de la marque de Verstappen, au moment où il atteint les 20 tours parcourus.

Lire aussi :

Giovinazzi est le troisième pilote à passer sous les 1'32 ce vendredi, en 1'31"9 (pneus C3), une vingtaine de minutes avant qu'Ocon ne se hisse en seconde place, en 1'31"6 (pneus C4). La nuit tombe désormais sur Sakhir et les projecteurs, allumés à l'avance, font désormais leur office ; la visibilité s'est globalement améliorée et les conditions de piste sont de plus en plus rapides.

Moins d'une heure avant le drapeau à damier, Verstappen améliore le temps de référence en 1'30"6 (pneus C3), pendant que Sainz connaît un tête-à-queue à la réaccélération au virage 11. Ocon, en pneus C4, signe un chrono à 0"472 de la Red Bull. Chaussé de pneus C3, Norris se rapproche à deux dixièmes de la référence à 25 minutes de la fin de cette première journée.

Durant les 20 dernières minutes, Stroll intègre le top 4 avec un 1'31"7 (en pneus C3 prototypes) alors que Hamilton peine à réaliser un tour lancé correct, victime d'un important sous-virage. À cinq minutes de la fin de séance, une procédure de Virtual Safety Car est déclenchée, il s'agit d'un test. La séance s'achève ainsi.

Bahrain Essais de Bahreïn, Jour 1

  Pilote Équipe Tours Chrono (pneus)
1 Netherlands M. Verstappen Red Bull 139 1'30"674
2 United Kingdom L. Norris McLaren 46 1'30"889
3 France E. Ocon Alpine 129 1'31"146
4 Canada L. Stroll Aston Martin 46 1'31"782 (C3 proto)
5 Spain C. Sainz Ferrari 57 1'31"919
6 Italy A. Giovinazzi Alfa Romeo 68 1'31"945
7 Australia D. Ricciardo McLaren 45 1'32"203
8 France P. Gasly AlphaTauri 74 1'32"231
9 Japan Y. Tsunoda AlphaTauri 37 1'32"727
10 United Kingdom L. Hamilton Mercedes 42 1'32"912
11 Monaco C. Leclerc Ferrari 59 1'33"242
12 Finland K. Räikkönen Alfa Romeo 63 1'33"320
13 Germany S. Vettel Aston Martin 51 1'33"742 (C3 proto)
14 Israel R. Nissany Williams 83 1'34"789
15 Russian Federation N. Mazepin Haas 70 1'34"798
16 Germany M. Schumacher Haas 15 1'36"126
17 Finland V. Bottas Mercedes 6 1'36"850

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.

partages
commentaires
COVID-19 : premières vaccinations pour les pilotes F1
Article précédent

COVID-19 : premières vaccinations pour les pilotes F1

Article suivant

Photos - Les F1 2021 enfin en piste à Bahreïn

Photos - Les F1 2021 enfin en piste à Bahreïn
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021