Barcelone, J3 - Le meilleur temps est pour Hamilton

Lewis Hamilton a signé le meilleur temps ce vendredi et le record des essais de pré-saison 2022 à Barcelone, lors d'une journée à oublier pour Alpine et Haas.

Barcelone, J3 - Le meilleur temps est pour Hamilton
Charger le lecteur audio

Il régnait une atmosphère assez étrange dans le paddock du circuit de Barcelone pour la dernière journée d'essais de pré-saison sur le circuit espagnol. En conséquence de l'attaque de la Russie sur l'Ukraine, Haas a fait disparaître le nom et les couleurs de son sponsor-titre, la compagnie russe Uralkali, sur sa voiture tandis que Sebastian Vettel a annoncé qu'il boycotterait le prochain Grand Prix de Russie de Formule 1.

Lire aussi :

Pour se concentrer sur la piste, les vingt pilotes titulaires devaient rouler aujourd'hui, mais une poignée seulement a l'opportunité de tester les pneus pluie de Pirelli aujourd'hui : le manufacturier unique du championnat a prévu d'arroser la piste lors de la pause déjeuner pour simuler un roulage sur le mouillé dans l'après-midi.

Les deux premières journées avaient été plus calmes, le drapeau rouge n'avait été présenté que deux fois. Mais ce matin, on l'a agité à cinq reprises ! Tout d'abord, à 9h47, Fernando Alonso s'est immobilisé, moteur fumant, en raison d'un problème hydraulique. L'ampleur de la panne a poussé Alpine à mettre fin à son programme, Esteban Ocon se retrouvant privé de roulage. Ensuite, à 11h36, Pierre Gasly est sorti de la piste au virage 5 et a endommagé sa voiture. Guanyu Zhou a provoqué deux sorties du drapeau à lui seul, à 12h05 et à 12h44, avec un tête-à-queue suivi d'un problème hydraulique. Enfin, Vettel a connu une fuite d'huile à quelques minutes de la pause. Il n'était pas le seul : c'était également le cas chez Haas, même si ça n'a pas provoqué d'interruption de séance.

C'est déjà fini pour Alpine

C'est déjà fini pour Alpine

Très discret lors des premiers jours, Max Verstappen a battu plusieurs fois le meilleur tour avec les gommes C3 avant de s'arrêter sur un 1'19"756. Toutefois, l'ultime chrono du Champion du monde en titre n'a pas battu les performances de George Russell : avec l'aide des pneus C4, le nouveau pilote Mercedes a signé le meilleur temps en 1'19"608 ; il a ensuite battu sa marque, en 1'19"233, avec les pneus C5. Il s'agissait du nouveau record des essais, qui était précédemment détenu par Lando Norris (1'19"568 avec les pneus C4 au premier jour).

La pause déjeuner a permis l'humidification de la piste par trois camions-citernes afin de permettre un unique test des pneus pluie et intermédiaires de Pirelli cet après-midi, mais ça n'a pas été un grand succès. Primo, il n'y avait que cinq monoplaces en piste à la suite des déboires d'Alpine, d'AlphaTauri, d'Alfa Romeo, d'Aston Martin et de Haas. Secundo, la piste n'était manifestement pas assez humide pour les pneus pluie, Daniel Ricciardo ayant adopté les intermédiaires après cinq minutes de roulage seulement. Tertio, lorsque Valtteri Bottas s'est enfin joint aux festivités vers 15h15, il a décidé à peine dix minutes plus tard de chausser des slicks. Et ce n'était clairement pas prématuré, puisqu'il s'est montré plus rapide qu'en intermédiaires…

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Daniel Ricciardo n'a pas tardé à se débarrasser des pneus pluie pour chausser des intermédiaires

Les premiers chronos de l'après-midi dépassaient 1'40, le passage en slicks s'est fait en 1'30, et les temps ont continué de dégringoler tout au long de ces ultimes heures d'essais jusqu'à la dernière demi-heure, où Sergio Pérez a été le premier pilote à passer sous la barre des 80 secondes depuis la pause déjeuner, avec un tour en 1'19"556 en pneus C4. Lewis Hamilton a ensuite tourné en 1'19"674 avec le même composé avant de signer le meilleur temps de la semaine : 1'19"141. Le pilote Mercedes ne s'est pas arrêté là et a chaussé les gommes les plus tendres, les C5, avec lesquelles il a grappillé trois millièmes de seconde sur la référence qu'il venait d'établir. Hamilton aurait même pu améliorer dans son tout dernier tour, mais il a levé le pied à la fin.

La journée s'est ainsi achevée par un doublé des deux Mercedes devant les deux Red Bull, suivies par l'Aston Martin de Sebastian Vettel – qui n'a pas repris la piste aux mains de Lance Stroll après la fuite d'huile –, les deux Ferrari, les deux Williams et les deux McLaren. Surtout, c'est une journée catastrophique chez Alpine, dont les essais se sont achevés très tôt après la panne d'Alonso, et pour Haas. Dans la tourmente en raison du conflit russo-ukrainien, l'écurie américaine n'a pu boucler que neuf tours en raison d'une fuite d'huile qu'elle a tenté de réparer, sans succès. Et c'était à peine mieux pour Alfa Romeo, puisque le tête-à-queue et le souci hydraulique connus par Zhou ont été suivis par un problème de moteur, qui a interrompu le roulage de Bottas. Le Finlandais n'a parcouru que 54 tours en trois demi-journées avec sa nouvelle écurie.

Spain Barcelone, Jour 3

  Pilote Équipe Tours Chrono
1 United Kingdom L. Hamilton Mercedes 94 1'19"138 
2 United Kingdom G. Russell Mercedes 66 1'19"233 
3 Mexico S. Pérez Red Bull 74 1'19"556
4 Netherlands M. Verstappen Red Bull 59 1'19"756 
5 Germany S. Vettel Aston Martin 48 1'19"824 
6

Monaco C. Leclerc

Ferrari 44 1'19"831 
7

Spain C. Sainz

Ferrari 92 1'20"072 
8 Thailand A. Albon Williams 94 1'20"318 
9 Canada N. Latifi Williams 13 1'20"699 
10 Australia D. Ricciardo McLaren 86 1'20"790 
11 United Kingdom L. Norris McLaren 52 1'20"827 
12

Spain F. Alonso

Alpine 12 1'21"242 
13

China G. Zhou

Alfa Romeo 41 1'21"939 
14 France P. Gasly AlphaTauri 40 1'22"469 
15

Russian Federation N. Mazepin

Haas 9 1'26"229 
16 Finland V. Bottas Alfa Romeo 10 1'30"433 

partages
commentaires
Wolff tempère les propos de Hamilton sur les commissaires
Article précédent

Wolff tempère les propos de Hamilton sur les commissaires

Article suivant

Leclerc : "Aucune idée d'où nous sommes" en performance

Leclerc : "Aucune idée d'où nous sommes" en performance