Brawn frustré par le maintien des ailerons de requin

partages
commentaires
Brawn frustré par le maintien des ailerons de requin
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 mars 2017 à 14:45

Ross Brawn a déclaré que l'absence de volonté de se débarrasser des ailerons de requin est particulièrement frustrante car les équipes ne le voulaient pas il y a quelques années, quand l'idée était de mettre dessus les numéros.

Sean Bratches, manager, opérations commerciales ; Chase Carey, président et directeur général de la Formule 1 ; Ross Brawn, manager, sports mécaniques
Ross Brawn, manager sportif de la F1
Ross Brawn, manager sportif de la F1
L'arrière de la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 avec des capteurs
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

Le nouveau manager sportif de la F1 n'a fait aucun secret du fait qu'il n'aimait pas les ailerons de requin et les T-wings qui sont apparus sur les voitures cette année.

Cependant, il a bien conscience du fait que la structure de gouvernance du sport implique qu'il faut un soutien unanime des équipes pour s'en débarrasser, à moins que la FIA ne le fasse pour des motifs liés à la sécurité.

S'exprimant concernant cette situation, Brawn a expliqué que l'arrivée des ailerons de requin était une preuve que la F1 n'allait parfois pas vers ses meilleurs intérêts. En sus, il rappelle la résistance des équipes concernant l'utilisation des ailerons de requin en 2012, quand le président de la FIA Jean Todt souhaitait qu'ils arborent le numéro des voitures.

"Une partie des arguments de vente de cette nouvelle réglementation était [le retour à] de plus belles voitures", explique Brawn à Motorsport.com. "Nous avons seulement réussi cela à moitié, n'est-ce pas, car on a toutes ces curiosités : les ailerons de requin, le T-wings et plus de pièces qui entourent les aubes directrices que je l'aie vu depuis longtemps."

"C'est OK, c'est compréhensible avec de nouvelles règles, mais la prochaine itération devra s'assurer que ce ne soit pas le cas, même si c'est seulement pour des raisons esthétiques."

"Vous savez, la chose frustrante est que Jean Todt avait en tête, ce qui est valable dans un sens, de mettre le numéro sur le côté de la voiture afin que le fan dans la tribune puisse voir quelle voiture il regarde. Parce que tous les fans n'en connaissent pas assez pour reconnaître le casque et tout le reste."

"Nous étions arrivés avec [l'idée] de l'aileron de requin [pour cet usage], parce que l'aileron de requin était un ajout facile en vue d'ajouter un gros chiffre. Et la moitié des équipes ont dit : 'nous n'allons pas mettre cela sur nos voitures, c'est horrible'."

"Ça a été testé. Nous avions des photographes et tout, et tout le monde a dit : 'c'est horrible, nous ne voulons pas cela'."

Article suivant
Wehrlein "certain" de marquer plus d'un point en 2017

Article précédent

Wehrlein "certain" de marquer plus d'un point en 2017

Article suivant

Ayrton Senna et la dernière victoire de Lotus en Formule 1

Ayrton Senna et la dernière victoire de Lotus en Formule 1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités