Course - Carton plein pour Mercedes-Benz!

partages
commentaires
Course - Carton plein pour Mercedes-Benz!
22 juin 2014 à 15:38

La grande fête n’aura pas eu lieu pour Red Bull, qui a vu trois de ses quatre monoplaces abandonner pour le retour de l’Autriche au calendrier F1

La grande fête n’aura pas eu lieu pour Red Bull, qui a vu trois de ses quatre monoplaces abandonner pour le retour de l’Autriche au calendrier F1. Après une belle lutte à quatre impliquant les Williams en première moitié de course, Mercedes a mis la main sur le Grand Prix, et signe un nouveau doublé, mené par Rosberg, qui partait sept positions devant Hamilton, second, sur la grille de départ.

C’est un carton plein pour Mercedes, qui motorise six des sept premières autos à l’arrivée.

--

C’est depuis la voie des stands que Romain Grosjean doit prendre le départ, victime d’un problème de boite sur la Lotus E22 avant la mise en grille. Le top 10 de la grille s’élance avec le train de supertendres utilisé en Q2. Button, 11ème sur la grille, choisit le composé tendre et se lancera dans un premier relais plus long.

Départ sensationnel pour Hamilton ; cauchemar chez Red Bull

Nico Rosberg s’élance bien de sa troisième place et prend le dessus sur la Williams Bottas au premier virage, tandis que Massa conserve le commandement. Mais le Finlandais ne se laisse pas faire et reprend le dessus sur la Mercedes dès le second freinage ! Derrière, Lewis Hamilton bondit de sa 10ème place comme un diable de sa boite : Le Britannique est déjà P4, dans l’aileron arrière de son équipier Rosberg, dès la fin de premier tour, après avoir dépassé Fernando Alonso !

Le départ est catastrophique pour les Red Bull : Ricciardo chute de 4 places dans le premier passage et voit encore Kvyat le passer dans la foulée. Vettel de son côté, est au ralenti dès le second passage, sans aucune puissance sur la RB10! Le Champion du Monde erre au ralenti sur la piste pendant un long tour, avant de soudainement retrouver son moteur alors que la meute lui prend un tour ! L’Allemand se retrouve en plein milieu de peloton, mais relégué à un tour.



Les arrêts aux stands changent la donne devant

Après 10 boucles, Massa mène le GP avec une avance d’une seconde sur Bottas. Les deux Mercedes de Rosberg et Hamilton suivent dans les deux secondes suivantes. La Ferrari d’Alonso est déjà à 5 secondes des Mercedes quand Rosberg est le premier homme de tête à observer son premier arrêt, au 11ème passage, pour chausser les tendres. Hamilton attend deux tours de plus pour s’arrêter et reste derrière l’Allemand en sortant des stands.

Le leader Massa entre au 14ème tour et perd la tête, ressortant entre les deux Mercedes. Mais Hamilton ose un dépassement immédiat et s’empare de la position du Brésilien, à qui l’arrêt plus tardif aura finalement coûté trois places : en effet, Bottas ne s’arrête que 2.1s au T15 et ressort entre les deux Mercedes, prenant lui aussi la main sur son équipier.

Pérez retient la meute en tête

Seule la Force India de Pérez, devant encore passer aux stands, évolue devant le quatuor de tête sérieusement redistribué mais toujours groupé en deux secondes : Rosberg – Bottas – Hamilton – Massa. Un rythme permettant également à la McLaren de Button, partie en tendres, de rester au contact en P6. Une chose est sûre : c’est le moteur Mercedes qu’il faut avoir sous le capot en Autriche !

Bottas, seulement une seconde derrière Rosberg au 20ème passage, est sous la menace directe de Lewis Hamilton, ayant lui-même Rosberg dans ses rétroviseurs. Bon dernier, Vettel observe son pitstop au 22ème passage et reprend la piste à 30 secondes de la Sauber de Gutierrez, qui doit observer un stop and go pour avoir été relâché de façon dangereuse après son arrêt. Le Mexicain subira également une pénalité de 10 places sur la grille de Silverstone.

Pour l’équipe sœur de Red Bull, les choses ne vont pas mieux : un bris de suspension sur l’arrière droit fait de Kvyat le premier abandon de la course.



Rosberg s’empare de la tête

Pérez ne parvient pas à retenir Rosberg sur une attaque de l’Allemand au 27ème passage. Bottas enchaîne. Hamilton doit désormais réagir immédiatement pour ne pas perdre de temps derrière la Force India, dont le cycle de vie des pneus est très avancé : Rosberg signe en effet immédiatement le meilleur tour en course. Hamilton fait sauter le bouchon Mexicain une boucle plus tard et signe à son tour le meilleur chrono en course. Pérez s’arrête enfin au 29ème tour, pour chausser un nouveau train de tendres. 1.3s séparent les deux Mercedes après 30 tours…avec Bottas intercalé entre elles !

Les difficultés de Rosberg à maintenir ses deux rivaux derrière au freinage permettent à Massa d’opérer la jonction pour de nouveau constituer un quatuor de tête. P5, Alonso tourne aussi 0’5s au tour plus vite que le leader et n’évolue qu’à 6 secondes du Brésilien.

Vettel rend les armes ; Mercedes se place devant

Après les abandons de Melbourne et de Monaco, Vettel vit son troisième revers de la saison 2014 lorsque le team lui demande de rentrer aux stands au 36ème passage : autant que sur les trois saisons précédentes cumulées ! Dernier, l’Allemand a tout intérêt à préserver la fiabilité de son unité de puissance pour les prochains GP.

C’est Lewis Hamilton qui lance la dernière valse d’arrêts, au 39ème tour. Long de quatre secondes, le passage aux stands n’est pas sensationnel. Rosberg passe un tour plus tard et s’immobilise une seconde de moins. Bottas enchaîne au 41ème tour, mais un tour sensationnel en 1’12.217s permet au Champion 2008 de prendre le dessus sur le Finlandais ! Le classique duel Mercedes peut enfin commencer !



Rosberg vs Hamilton vs les freins

La fin de course promet une lutte à armes égales entre les deux Mercedes, disposant de pneus ayant la même durée de vie, et avec Hamilton dans la position du chasseur. Seule 1.5s sépare les deux hommes au 50ème passage. Troisième, Bottas a décroché à 6 secondes.

Dans la radio, Hamilton demande au muret si Rosberg « a des problèmes avec les freins ». La réponse qui lui est donnée annonce : « vous avez le même problème, il va falloir gérer », suggérant que les températures inquiètent sur les deux autos, comme à Montréal.

En 10 boucles, Rosberg ne parvient à prendre que 0’5s sur Hamilton, qui reste à deux secondes à l’abord des dix derniers tours de course. Toro Rosso perd sa seconde monoplace au 61ème passage, lorsque Vergne ramène son auto au garage. Hamilton se repositionne à 1.3s de son équipier à cinq boucles de l’arrivée, mais ne peut rien faire pour prendre le commandement dans les ultimes kilomètres : Rosberg a désormais 29 points d’avance au championnat du monde des pilotes.

Formule 1 - Grand Prix d'Autriche 2014
Pilote Ecurie Ecart Pts
01   N. Rosberg   Mercedes 71 tours 25
02   L. Hamilton   Mercedes +1.9 18
03   V. Bottas   Williams +8.1 15
04   F. Massa   Williams +17.3 12
05   F. Alonso   Ferrari +18.5 10
06   S. Pérez   Force India +28.5 8
07   K. Magnussen   McLaren +32.0 6
08   D. Ricciardo   Red Bull +43.5 4
09   N. Hülkenberg   Force India +44.1 2
10   K. Räikkönen   Ferrari +47.7 1
11   J. Button   McLaren +50.9
12   P. Maldonado   Lotus +1 tour
13   A. Sutil   Sauber +1 tour
14   R. Grosjean   Lotus +1 tour
15   J. Bianchi   Marussia +2 tours
16   K. Kobayashi   Caterham +2 tours
17   M. Chilton   Marussia +2 tours
18   M. Ericsson   Caterham +2 tours
19   E. Gutiérrez   Sauber +2 tours
Ab   J. Vergne   Toro Rosso Freins
Ab   S. Vettel   Red Bull Problème technique
Ab   D. Kvyat   Toro Rosso Bris mécanique
Prochain article Formule 1
Un week-end 'fantastique' pour Rosberg

Article précédent

Un week-end 'fantastique' pour Rosberg

Article suivant

Vettel : "C'est juste horrible"

Vettel : "C'est juste horrible"