Course - Dans son jardin, Hamilton relance le championnat

partages
commentaires
Course - Dans son jardin, Hamilton relance le championnat
Par : Benjamin Vinel
11 juin 2017 à 19:39

Lewis Hamilton a dominé le Grand Prix du Canada de la tête et ses épaules, dix ans après sa première victoire en Formule 1, alors que Sebastian Vettel a dû se contenter de la septième place. Le championnat est relancé !

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Marcus Ericsson, Sauber C36
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Felipe Massa, Williams FW40
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lance Stroll, Williams FW40
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10

Auteur d'une 65e pole position qui lui a permis d'égaler Ayrton Senna, Lewis Hamilton s'élançait de la pole position devant Sebastian VettelValtteri Bottas et Kimi RäikkönenPascal Wehrlein, quant à lui, a pris le départ des stands suite à son accident des qualifications : il a fallu changer l'aileron arrière et la boîte de vitesses de sa Sauber C36.

Daniil Kvyat, en ce qui le concerne, a calé sur la grille avant le tour de formation, mais a pu s'élancer de son emplacement par la suite. Cependant, le pilote Toro Rosso n'a pas retrouvé sa position avant la première ligne de Safety Car et a donc écopé d'un drive through par la suite.

Gros accident de Sainz

Hamilton a conservé la tête au départ, mais Max Verstappen a pris un envol magistral et s'est emparé de la deuxième place par l'extérieur, abîmant légèrement l'aileron de Vettel par la même occasion. Plus loin dans le peloton, un accrochage spectaculaire a eu lieu entre la Toro Rosso en perdition de Carlos Sainz – suite à une touchette appuyée avec Romain Grosjean, qui a dû changer d'aileron avant – et la Williams de Felipe Massa au virage 3 ; le choc a été particulièrement violent pour l'Ibère.

 

La voiture de sécurité est entrée en action ; Hamilton était en tête devant Verstappen, Bottas, Vettel, Ricciardo et Räikkönen. La course a repris ses droits au quatrième tour, et Vettel était justement en difficulté avec son aileron endommagé. Son coéquipier Räikkönen, quant à lui, est sorti large du virage 7 et a mis deux roues dans l'herbe, manquant de heurter le mur. Sergio Pérez lui a chipé la sixième place.

L'aileron endommagé sur la SF70H a toutefois contraint Sebastian Vettel à rentrer au stand dès la fin du cinquième tour. Le pilote Ferrari en a profité pour chausser les pneus supertendres, alors que la quasi-totalité des concurrents ont commencé la course en ultratendres, et a repris la piste en 18e et dernière place.

Abandon de Verstappen

Au 11e tour, nouveau coup de théâtre : Max Verstappen, qui occupait la deuxième place, a immobilisé sa monoplace à l'approche du virage 3 ! La voiture de sécurité virtuelle est intervenue, et quelques pilotes en ont profité pour rentrer au stand en deuxième moitié de peloton. Pendant ce temps, une casquette trônait en piste à l'approche du virage 8...

 

Lorsque le drapeau vert a été agité au 14e tour (sans que la casquette ne soit évacuée), Hamilton était en tête avec six secondes d'avance sur Bottas, 11 sur Ricciardo, 12 sur Pérez, 13e sur Räikkönen et 14 sur Ocon.

Ne parvenant pas à trouver l'ouverture sur la Force India, Kimi Räikkönen est rentré au stand dès la fin du 17e tour, imité par Daniel Ricciardo une boucle plus tard. L'Australien a toutefois adopté une stratégie différente et a chaussé des gommes tendres, au lieu des supertendres qu'impose une tactique traditionnelle.

Sergio Pérez s'est arrêté au 19e passage, ce qui a permis à Esteban Ocon d'hériter de la troisième place de la hiérarchie provisoire... devant Fernando Alonso ! Le pilote McLaren s'est toutefois rapidement fait déborder par Ricciardo, Pérez et Räikkönen.

Rentré au stand à la fin du 23e tour, Valtteri Bottas a été équipé de pneus à bandes jaunes, tout comme Ricciardo, pendant que Hamilton caracolait en tête et qu'Ocon héritait de la deuxième place.

Les deux leaders n'étaient pas les seuls à prolonger leur premier relais ; c'était également le cas d'Alonso, de Magnussen (sanctionné de cinq secondes pour un dépassement sous voiture de sécurité virtuelle) et de Vandoorne.

Plus loin dans le peloton, certaines batailles étaient acharnées. Kevin Magnussen en particulier faisait preuve d'une défense particulièrement rugueuse face à ses rivaux, parmi lesquels Lance Stroll, Nico Hülkenberg et Daniil Kvyat.

 

Ocon résiste à Bottas

Valtteri Bottas a fait la jonction avec Esteban Ocon au 30e tour, mais le Français a résisté à la Mercedes jusqu'à son arrêt au stand au 32e passage, au même moment que Lewis Hamilton. Ce dernier a logiquement conservé la tête de la course ; Ocon est ressorti sixième, entre les deux Ferrari.

À ce stade de la course, Hamilton comptait dix secondes d'avance sur Bottas, 23 sur Ricciardo, 25 sur Pérez, 28 sur Räikkönen, 29 sur Ocon et 32 sur Vettel, qui souffrait d'un fond plat endommagé. Fernando Alonso tenait bon au huitième rang, alors que McLaren attendait toujours ses premiers points de l'année.

Deuxième arrêt pour les Ferrari

Dans la lutte pour le top 5, la course a pris une tournure inhabituelle, puisqu'Esteban Ocon mettait la pression à Kimi Räikkönen. Les Ferrari et les Force India se tenaient en cinq secondes ! Räikkönen a toutefois effectué un deuxième arrêt après 41 des 70 tours de course pour chausser les ultratendres de nouveau... une boucle avant le premier changement de pneus de Fernando Alonso ! 

Ce dernier a repris la piste au 11e rang, et juste derrière lui, Vandoorne a offert une résistance plus qu'acharnée face à Lance Stroll, comme le lui a intimé son ingénieur de course. Le local de l'étape est toutefois parvenu à prendre l'avantage sur les deux McLaren coup sur coup à la dernière chicane.

À 20 tours du but, Hamilton conservait une avance de 11 secondes sur Bottas, 25 secondes sur Ricciardo, 26 sur Pérez, 27 sur Ocon, 39 sur Räikkönen et 46 sur Vettel, qui a également fait le parti d'un deuxième arrêt pour tenter d'arracher le podium, ou du moins le top 5. Un top 5 où les Force India, menant une course remarquable, se maintenaient sans sembler à la peine.

Daniil Kvyat, quant à lui, est rentré au stand au 54e tour, mais après un arrêt récalcitrant, son écurie lui a finalement demandé de couper le moteur. Il occupait auparavant la neuvième place.

 

La lutte Force India/Ferrari

Kimi Räikkönen a toutefois connu un problème technique et a perdu des secondes par poignées. C'est donc Sebastian Vettel qui s'est lancé à la poursuite des Force India pour arracher des points cruciaux. Force India a demandé à Sergio Pérez de laisser passer Esteban Ocon pour que celui-ci tente de dépasser Daniel Ricciardo, mais bien loin de là, le Mexicain a vigoureusement résisté à son coéquipier, si bien que celui-ci a fini par se faire doubler par la Ferrari au premier viage. Vettel a ensuite pris l'avantage sur Pérez dans la dernière chicane.

Au 69e tour, l'inévitable s'est produit : la McLaren-Honda de Fernando Alonso a rendu l'âme, alors qu'elle occupait la dixième place.

Lewis Hamilton remporte donc son sixième Grand Prix du Canada en dix participations, largement dominateur avec une vingtaine de secondes d'avance sur son coéquipier Valtteri Bottas. Daniel Ricciardo monte sur la troisième marche du podium sur le circuit de sa première victoire, devant Sebastian Vettel, qui sauve les meubles après une course difficile.

Sergio Pérez aura résisté à Esteban Ocon jusqu'au bout ; c'est un beau tir groupé des Force India, mais on ne peut s'empêcher d'imaginer quelques tensions entre les deux pilotes à l'issue de cette intense bataille.

Neuvième place remarquable et remarquée pour Lance Stroll, qui profite de son Grand Prix à domicile pour marquer ses premiers points en Formule 1, à 18 ans.

 Grand Prix du Canada

 PiloteÉquipeTempsPts
01 L. Hamilton Mercedes 70 tours 25
02  V. Bottas Mercedes +19.7 18 
03 D. Ricciardo Red Bull +35.2  15 
04 S. Vettel Ferrari +35.9  12 
05 S. Pérez Force India +40.4  10 
06  E. Ocon Force India +40.7 
07 K. Räikkönen Ferrari +58.6 
08   N. Hülkenberg Renault +60.3 
09   L. Stroll Williams + 1 tour 
10  R. Grosjean Haas + 1 tour 
11 J. Palmer Renault + 1 tour   
12   K. Magnussen Haas + 1 tour   
13 M. Ericsson Sauber + 1 tour   
14  S. Vandoorne McLaren + 1 tour   
15   P. Wehrlein Sauber + 2 tours   
   F. Alonso McLaren Abandon  
  D. Kvyat Toro Rosso Abandon  
  M. Verstappen Red Bull Abandon  
  F. Massa Williams Abandon  
  C. Sainz Toro Rosso Abandon  
Article suivant
Kubica envisage un "vrai comeback" suite au test avec Renault F1

Article précédent

Kubica envisage un "vrai comeback" suite au test avec Renault F1

Article suivant

Championnat - Les classements après le Grand Prix du Canada

Championnat - Les classements après le Grand Prix du Canada
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course