Course - Ricciardo remporte un GP rocambolesque, Stroll 3e !

partages
commentaires
Course - Ricciardo remporte un GP rocambolesque, Stroll 3e !
Par : Benjamin Vinel
25 juin 2017 à 15:09

Daniel Ricciardo a remporté un Grand Prix d'Azerbaïdjan rocambolesque, marqué par l'accrochage de Sebastian Vettel avec Lewis Hamilton. Lance Stroll monte sur le podium.

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Marcus Ericsson, Sauber C36
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Felipe Massa, Williams FW40 lâche des étincelles
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 F1 W08 bloque une roue
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Lance Stroll, Williams FW40
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Dominateur en qualifications, Lewis Hamilton s'élançait de la pole position pour ce deuxième Grand Prix disputé dans les rues de Bakou, devançant sur la grille de départ Valtteri BottasKimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Tous les pilotes ont commencé la course en gommes supertendres, à l'exception de Romain GrosjeanMarcus Ericsson et Stoffel Vandoorne en tendres.

À l'extinction des feux, la hiérarchie n'a pas évolué dans le top 4 bien que ce fût très serré entre les Mercedes et les Ferrari au premier freinage, mais Kimi Räikkönen a porté une attaque sur Valtteri Bottas pour la deuxième place au virage 2 ; les deux monoplaces se sont accrochées, arrière gauche contre avant droit, et le pilote de la Scuderia a perdu un peu de terrain tandis que son compatriote rentrait au stand, victime d'une crevaison, pour changer de pneus et d'aileron avant.

Plus loin dans le peloton, Carlos Sainz est parti en tête-à-queue à la sortie du premier virage, surpris par un retour en piste un peu brusque de son coéquipier Daniil Kvyat. 

Lewis Hamilton a donc conservé les commandes de la course devant Sebastian Vettel et... Sergio Pérez, qui a tiré les marrons du feu depuis la sixième place de la grille ! Max Verstappen et Kimi Räikkönen complétaient le top 5 devant Felipe Massa et Esteban Ocon, auteur d'un début d'épreuve moins convaincant que son coéquipier. Räikkönen se plaignait notamment du comportement de sa monoplace après l'impact avec Bottas.

Hamilton a pris la poudre d'escampette, creusant un écart de trois secondes sur Vettel en l'espace de quelques tours. Coincé au neuvième rang après son accident en qualifications, Daniel Ricciardo a quant à lui décidé de rentrer au stand après cinq tours de course seulement pour chausser les gommes tendres, notamment handicapé par un débris logé dans ses freins – problème résolu par le changement de pneus. Stoffel Vandoorne et Romain Grosjean sont également passés par la pitlane.

Chez Renault, le week-end est allé de mal en pis pour Jolyon Palmer. N'ayant pas pu participer aux qualifications en raison d'un incendie sur sa R.S.17 en essais libres, le Britannique est rentré au stand au ralenti pour abandonner dès le huitième tour. La Toro Rosso de Daniil Kvyat, immobilisée en bord de piste, a également vu sa course prendre fin prématurément.

Abandon pour Verstappen

Pendant ce temps, Fernando Alonso signait une belle remontée depuis le fond de grille, atteignant la 12e place après une dizaine de tours. La plus belle bataille concernait toutefois Sergio Pérez et Max Verstappen pour la troisième place, le Mexicain résistant tant bien que mal aux assauts du pilote Red Bull... jusqu'à ce que la RB13 ne connaisse un problème technique qui l'a contraint à l'abandon. C'était un quatrième abandon en six courses pour Verstappen.

 

La voiture de sécurité est intervenue quelques tours après l'abandon de Kvyat pour évacuer la STR12 du Russe, et la quasi-intégralité du plateau en a profité pour effectuer son premier arrêt après 12 tours de course. Tous, sauf Lance Stroll et Nico Hülkenberg, qui ne sont rentrés au stand qu'une boucle plus tard.

Lorsque le drapeau vert a été agité au 17e tour, Lewis Hamilton menait donc la course devant Sebastian Vettel, Sergio Pérez, Kimi Räikkönen, Felipe Massa et Esteban Ocon... mais dès le restart, Vettel s'est fait déborder par Pérez, alors que Massa et Ocon ont pris l'avantage sur Räikkönen ! Le Safety Car a toutefois fait son retour en piste immédiatement, en raison de débris en piste. Les pilotes ont peiné à maintenir leurs pneus en température sous ce régime.

Coup de volant VET/HAM, accrochage PER/OCO

Le restart a été très animé, avec deux touchettes assez violente entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel alors que le leader ralentissait avant de donner le tempo de la relance, avec de légers dégâts sur les deux monoplaces, notamment l'extracteur de la Mercedes ! Le geste du pilote Ferrari paraissait volontaire.

Le pilote Ferrari a été attaqué de toute part dans la ligne droite des stands, débordé par les Force India et la Williams de Felipe Massa... Mais Pérez et Ocon se sont accrochés à la sortie du deuxième virage : un aileron avant endommagé pour le Mexicain et une crevaison pour le Français à la clé !

 

Juste derrière, Kimi Räikkönen a crevé sur des débris avant d'endommager son fond plat, et la voiture de sécurité a fait son retour en piste, avant que le drapeau rouge ne soit agité après 22 tours de course. Les mécaniciens Ferrari et Force India en ont profité pour réparer les monoplaces de Räikkönen et de Pérez, qui ont repris la course avec un tour de retard !

Hülkenberg tape le mur

Les 17 pilotes encore en lice ont donc repris la piste en pneus supertendres derrière la voiture de sécurité, avec Hamilton en tête devant Vettel, Massa, Stroll, Ricciardo et Hülkenberg. Auteur d'un superbe freinage au premier virage, Ricciardo s'est emparé de la troisième place au restart, pendant que Massa coulait au classement, manifestement en difficulté avec un manque de puissance. Le Brésilien est rentré au stand et a jeté l'éponge.

Nico Hülkenberg, qui jouait le top 5 avec sa Renault, est parti à la faute au 25e tour et a été contraint à l'abandon après un contact avec le mur : grande déception pour l'écurie française, qui n'avait plus aucune voiture en course. Pendant ce temps, les pilotes tricolores étaient à la lutte, et Esteban Ocon a chipé la huitième place à Romain Grosjean ; c'était une belle remontée pour le pilote Force India après son accrochage avec Pérez.

Arrêts imprévus pour Hamilton et Vettel

C'est au 29e tour que Lewis Hamilton a connu une déconvenue notable, puisque son appui-tête s'est détaché. Le pilote Mercedes a tenté de continuer sur sa lancée en maintenant l'appui-tête avec la main en ligne droite, mais a finalement été contraint à rentrer au stand pour que ses mécaniciens remplacent cet élément... juste au moment où Sebastian Vettel a écopé d'un stop-and-go de dix secondes pour son coup de volant sur son rival.

 

Daniel Ricciardo a donc pris la tête de ce Grand Prix au 34e tour devant... Lance Stroll ! Kevin Magnussen occupait la troisième place devant Esteban Ocon, Fernando Alonso, Valtteri Bottas, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton !

Alonso a rapidement été débordé par les trois monoplaces de pointe qui le suivaient, alors que Romain Grosjean, ironiquement victime de ses freins, a dû rentrer au stand et n'a repris la piste qu'au 13e rang.

À l'avant du peloton, Kevin Magnussen a perdu sa troisième place au 38e tour, dépassé par Esteban Ocon, Valtteri Bottas, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton en l'espace d'un tour. Plus loin, les pilotes Sauber montraient qu'eux aussi pouvaient s'accrocher entre coéquipiers, alors qu'ils occupaient de précieuses 10e et 11e places.

 

Désormais troisième de la course, Ocon n'est pas parvenu à conserver cette position, lui aussi débordé par les Mercedes et Ferrari de pointe. La hiérarchie n'a plus évolué par la suite.

Podium pour Stroll

Daniel Ricciardo remporte donc sa première victoire de la saison devant Valtteri Bottas, qui a dépassé Lance Stroll dans la dernière ligne droite et franchi la ligne d'arrivée avec un dixième d'avance ! C'est tout de même une incroyable performance de Lance Stroll, auteur d'une course menée de main de maître pour son premier podium en Formule 1.

Valtteri Bottas, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton complètent le top 5 et sauvent les meubles après une course mouvementée. Esteban Ocon signe la sixième place, mais aurait pu faire bien mieux sans un accrochage avec son coéquipier. Fernando Alonso, neuvième, marque les premiers points de McLaren en 2017.

 Grand Prix d'Azerbaïdjan

 PiloteÉquipeTempsPts
01 D. Ricciardo Red Bull 51 tours 25
02  V. Bottas Mercedes +3.9  18 
03   L. Stroll Williams +4.0  15 
04 S. Vettel Ferrari +5.9  12 
05 L. Hamilton Mercedes +6.1  10 
06  E. Ocon Force India +30.2 
07   K. Magnussen Haas +41.7 
08  C. Sainz Toro Rosso +49.4 
09  F. Alonso McLaren +59.5 
10   P. Wehrlein Sauber +89.0 
11 M. Ericsson Sauber +91.7   
12  S. Vandoorne McLaren +92.1   
13  R. Grosjean Haas + 1 tour   
Abandon K. Räikkönen Ferrari    
Abandon S. Pérez Force India    
Abandon F. Massa Williams    
Abandon   N. Hülkenberg Renault    
Abandon  M. Verstappen Red Bull    
Abandon  D. Kvyat Toro Rosso    
Abandon J. Palmer Renault    
Article suivant
Ojjeh : McLaren n'a "jamais été si peu compétitif en F1"

Article précédent

Ojjeh : McLaren n'a "jamais été si peu compétitif en F1"

Article suivant

Championnat - Les classements après le Grand Prix d'Azerbaïdjan

Championnat - Les classements après le Grand Prix d'Azerbaïdjan
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Lieu Baku City Circuit
Auteur Benjamin Vinel