Course - Rosberg double la mise; Grosjean dans le Top 5!

partages
commentaires
Course - Rosberg double la mise; Grosjean dans le Top 5!
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
3 avr. 2016 à 16:37

Nico Rosberg a signé sa seconde victoire de la saison et score le compte parfait de 50 points au championnat. L'Allemand accroît d'autant plus son avance que Räikkönen s'immisce entre les deux Mercedes...

Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07, Valtteri Bottas, Williams FW38 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 se touchent
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mène
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Niki Lauda, Président Non-Exécutif de Mercedes et Maurizio Arrivabene, Team Principal Ferrari
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Bernie Ecclestone avec les médias
Une Grid Girl durant la parade des pilotes
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Conférence de presse : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team

L’ensemble du Top 10 de la grille part avec le mélange pneumatique supertendre, laissant Carlos Sainz Jr. (P11) premier pilote à s’élancer avec le mélange tendre capable de se montrer 15 tours plus endurant.

Bottas fait un strike destructeur au premier virage

Énorme rebondissement dès le tour de formation : un panache de fumée impressionnant s’échappe de l’arrière de la Ferrari de Sebastian Vettel : "Je crois que j’ai une avarie moteur", annonce l’Allemand avec résignation, avant d’immobiliser sa monoplace. C’est l’abandon, avant même le départ de la course !

Alors que les deux Renault partent piteusement de la voie des stands, Valtteri Bottas prend un excellent envol de la P6 et passe P3 au premier freinage mais harponne Lewis Hamilton en tentant de négocier l’intérieur du Virage 1. Le Champion du monde est bien touché et doit poursuive avec un aileron avant endommagé. Daniel Ricciardo est aussi la victime collatérale de la manœuvre du Finlandais en tentant d’éviter le contact et perd un pan d’aileron avant, mais tous deux restent en piste. Les positions ont malgré tout filé par grappe pour Hamilton.

Kimi Räikkönen prend un départ médiocre et ne pointe que P5 au premier tour, mené par Nico Rosberg, Massa, Bottas et Ricciardo. Derrière la seule Ferrari survivante pointent Hamilton et les Haas de Romain Grosjean et un Gutiérrez ayant gagné cinq positions.

Voie royale pour Rosberg, étincelles nocturnes derrière

Alors que Bottas rapporte dans la radio que "tout a l’air OK" à bord de sa Williams, Rosberg a le champ libre grâce au travail de démolition entrepris par le pilote Williams. Après six tours, l’Allemand dispose d’une marge très confortable de plus de 7"5 sur Massa, qui monte au rythme effréné de plus d’une seconde au tour.

L’action ne cesse pas derrière : dans le second tour, un accrochage implique Sainz et Pérez. L’Espagnol est victime d’une crevaison et Sergio Pérez passe aux stands avec un aileron avant endommagé.

La course de Bottas prend légitimement une mauvaise tournure. Tout juste dépassé en piste par Räikkönen puis Hamilton, le #77 écope d’une pénalité de drive-through le faisant plonger dans le classement. Räikkönen prolonge son effort en prenant le meilleur sur Massa en piste.

La course de l’équipe Haas devient moins positive avec le malheureux abandon technique d'Esteban Gutiérrez, qui occupait une place dans les points. Avant son premier réel arrêt de la saison du T11 avec sa nouvelle équipe, Grosjean se fait lui aussi une frayeur, heurté par un élément aéro perdu par la monoplace de Hamilton.

Excitation avec les stratégies pneumatiques décalées

Rosberg dispose d’une avance presque indécente de 18 secondes sur Lewis Hamilton lorsqu’il s’arrête au 14e tour pour son premier arrêt et chausse les pneus tendres. Hamilton choisit de son côté le mélange medium, sachant devoir mener une autre course pour pouvoir se rapprocher du leadership. De manière intéressante, Hamilton ne concède pas beaucoup de temps au leader avec son composé moins performant et ne lâche que trois secondes sur les dix boucles suivantes.

L’ouverture plus libre des choix de pneus offre des deltas de performances fascinants à suivre : Hamilton (medium), Ricciardo (tendre), Massa (medium), Grosjean (supertendre), et Verstappen (tendre) animent grandement le second tiers de course et se livrent une bataille à la fois rapprochée et stratégique. Huitième, Stoffel Vandoorne fait pointer sa McLaren dans les points pour son premier GP en F1.

Comme à Melbourne, Grosjean impressionne : non content d'avoir dévoré en piste Massa au T17, le Franco-Suisse se lance à l'assaut de Ricciardo et dépasse la Red Bull à la régulière pour le gain de la quatrième position au 25e passage. Mieux, le pilote Haas semble capable de bien faire tenir les pneus supertendres !

Rosberg bien installé en tête, Grosjean sensHAAS'!

Rosberg est bien installé en tête à la mi-course, avec 15" d'avance sur Räikkönen et 23 sur Hamilton. Mais les stratèges gardent en tête que Hamilton n'a concédé que 6" à son équipier en 15 boucles passées avec des pneus supposés 0"6 plus lents au tour. 

Avec les seconds arrêts des T28 et 29, c'est au tour de Hamilton de pouvoir libérer son rythme avec les supertendres. Rosberg se doit de conserver le mélange le plus rapide. 

La bataille à distance entre les deux Mercedes fait se demander si Hamilton ne pourrait être tenté d'oser quelque chose de différent une nouvelle fois. Mais le supertendre n'est pas capable d'aller jusqu'au bout. La priorité de Hamilton doit être autre : la menace Räikkönen est encore bien présente. Les deux pilotes Mercedes optent pour le composé tendre sur leur dernier arrêt, à 15 tours de l'arrivée. Il faut dire que même s'il le souhaitait, Hamilton ne peut plus finir avec un autre mélange plus rapide, ayant épuisé son stock. L'opération le rejette en troisième position. 

Dans le peloton, la lutte demeure intense pour les bons points, avec Massa (P6), Kvyat (P7) et Grosjean (P8) groupés en six secondes. Le pilote Haas remet le couvert en piste : à l'aise, l'ancien de Lotus dépasse ses deux rivaux et prend la sixième position à dix tours de l'arrivée ! Devant ces trois larrons, la stratégie discrète de Ricciardo paie. Ayant pointé P4, Verstappen reprend la piste au 7e rang à neuf tours de l'arrivée avec des supertendres neufs pour un dernier relais d'attaque. Le Néerlandais reprend Massa mais manque de souffle pour aller s'offrir la Haas d'un Grosjean affamé. Course rondement menée pour Vandoorne, qui signe son premier point en F1 pour son premier GP.

Grand Prix de Bahreïn
 PiloteEcurieTempsPts
01   N. Rosberg   Mercedes 57 tours 25
02   K. Räikkönen   Ferrari +10.2 18
03   L. Hamilton   Mercedes +30.1 15
04   D. Ricciardo   Red Bull +62.4 12
05   R. Grosjean   Haas +78.2 10
06   M. Verstappen   Toro Rosso +80.9 8
07   D. Kvyat   Red Bull + 1 tour 6
08   F. Massa   Williams + 1 tour 4
09   V. Bottas   Williams + 1 tour 2
10   S. Vandoorne   McLaren + 1 tour 1
11   K. Magnussen   Renault + 1 tour  
12   M. Ericsson   Sauber + 1 tour  
13   P. Wehrlein   Manor + 1 tour  
14   F. Nasr   Sauber + 1 tour  
15   N. Hülkenberg   Force India + 1 tour  
16   S. Pérez   Force India + 1 tour  
17   R. Haryanto   Manor + 1 tour  
    C. Sainz   Toro Rosso Abandon  
    E. Gutiérrez   Haas Abandon  
    J. Button   McLaren Abandon  
    S. Vettel   Ferrari Abandon  
    J. Palmer   Renault Abandon  
Article suivant
Vettel frustré par sa casse moteur

Article précédent

Vettel frustré par sa casse moteur

Article suivant

Rosberg - "Le départ a été la clé" de cette 16e victoire

Rosberg - "Le départ a été la clé" de cette 16e victoire
Charger les commentaires