Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team

Après six saisons en Formule 1, Daniil Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team. Malheureusement, il est sur la touche pour 2021.

Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team

La carrière de Daniil Kvyat en Formule 1, sans mauvais jeu de mots, aura indéniablement ressemblé aux montagnes russes. Une accession éclair à l'élite à 19 ans seulement après un titre en GP3, puis une promotion de Toro Rosso à Red Bull pour sa deuxième saison, suivie par une rétrogradation à Faenza, des saisons 2016 et 2017 difficiles, la perte d'un baquet, une année comme pilote de développement chez Ferrari puis un retour chez AlphaTauri pendant deux ans : Kvyat aura tout connu ! Mais compte tenu de la faible expérience qui l'a un temps handicapé, il est convaincu qu'il aurait pu faire bien mieux… et que le moment parfait pour rejoindre un top team serait maintenant.

Lire aussi :

"Je pense avoir toujours manqué un peu d'expérience en F1, parce que tout s'est passé si vite", souligne le Russe. "Et quand je suis revenu en 2019, j'ai simplement adopté une approche très différente. Ce n'est pas que j'ai oublié tout ce que j'ai fait auparavant, je suis juste parti d'une feuille blanche d'une certaine manière, un peu comme si j'étais redevenu rookie. Mais je suis arrivé à apprendre de nouvelles choses, et cette année, j'ai pu ressentir beaucoup de progrès. Je suis bien plus complet depuis deux ans, et ce n'est que maintenant que je me sens prêt à toujours piloter à un niveau élevé. Et si l'opportunité se présentait maintenant avec un top team, ce serait une autre histoire."

Pourtant, pour son unique saison complète dans un top team, Red Bull, en 2015, Kvyat avait conclu l'année devant son très estimé coéquipier Daniel Ricciardo, avec trois unités d'avance. C'est d'autant plus paradoxal que sur l'ensemble de sa carrière, le bilan est bien moins favorable, avec 202 points contre 363 pour ses partenaires successifs : Jean-Éric Vergne, Ricciardo, Carlos Sainz, Alexander Albon et Pierre Gasly.

Daniil Kvyat, Red Bull Racing et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sur le podium

Bien qu'ayant été devancé par Gasly cette saison, que ce soit en termes de points (75-32) ou de performance en général, Kvyat estime que ses résultats n'ont pas été considérés à leur juste valeur. Il est vrai qu'il s'est rapproché de son coéquipier en deuxième partie d'année, ayant mis du temps à prendre ses marques au volant de l'AlphaTauri AT01.

"Bien sûr, sa victoire a éclipsé tout ce que j'ai fait de bien cette année, mais c'est normal", ajoute Kvyat quant au succès de Gasly à Monza. "Il a fait une course fantastique, mais dans l'ensemble, je pense être un pilote bien plus complet désormais. Même quand il y a beaucoup de pression autour de moi et de mon avenir, je reste capable d'évoluer à plus de 100%, ce qui était un peu difficile pour moi auparavant."

Quant à l'avenir immédiat du pilote de 26 ans, qui est remplacé par Yuki Tsunoda pour 2021, il demeure bien incertain pour l'instant. Logiquement, l'intéressé pourrait se tourner vers de nouvelles disciplines. "C'est clair que des gens sont intéressés", indique-t-il. "On m'a appelé, c'est bien. C'est toujours sympa d'avoir des options intéressantes, ça ne fait jamais de mal. Je suis en contact avec des gens, Nicolas [Todt, son manager] est en contact avec des gens. Je suis ouvert à beaucoup de choses. L'une des options est de faire une année de vacances, à faire autre chose. Profiter de choses que je ne faisais pas quand j'étais en F1."

"Je suis convaincu de pouvoir être compétitif n'importe où. Quelle que soit la voiture que je pilotais, dès le premier jour, tout le monde me disait 'wow, tu es vraiment compétitif même si c'est complètement différent de la F1'. J'ai fait une année sabbatique en 2018, je n'ai quasiment rien piloté, puis je suis revenu en essais à Abu Dhabi, j'ai fait 160 tours et j'ai été très compétitif d'emblée. Je ne suis donc pas trop inquiet."

Surtout, Kvyat espère capitaliser sur son expérience et sur la nouvelle réglementation de 2022 pour faire son retour, encore une fois, en Formule 1. "Idéalement, 2022 serait l'année logique pour revenir, car il y aura une nouvelle réglementation et les écuries auront besoin d'expérience. Je peux vous assurer que l'expérience est très importante, surtout à l'arrivée d'une nouvelle réglementation. Bien sûr, je ferai de mon mieux pour revenir, car je crois avoir beaucoup à donner à ce sport", conclut-il.

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Bilan 2020 - Russell avait les crocs

Article précédent

Bilan 2020 - Russell avait les crocs

Article suivant

McLaren assume son programme de jeunes pilotes inactif

McLaren assume son programme de jeunes pilotes inactif
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes AlphaTauri
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021