Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team

Après six saisons en Formule 1, Daniil Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team. Malheureusement, il est sur la touche pour 2021.

Kvyat se sent enfin prêt à rejoindre un top team
Charger le lecteur audio

La carrière de Daniil Kvyat en Formule 1, sans mauvais jeu de mots, aura indéniablement ressemblé aux montagnes russes. Une accession éclair à l'élite à 19 ans seulement après un titre en GP3, puis une promotion de Toro Rosso à Red Bull pour sa deuxième saison, suivie par une rétrogradation à Faenza, des saisons 2016 et 2017 difficiles, la perte d'un baquet, une année comme pilote de développement chez Ferrari puis un retour chez AlphaTauri pendant deux ans : Kvyat aura tout connu ! Mais compte tenu de la faible expérience qui l'a un temps handicapé, il est convaincu qu'il aurait pu faire bien mieux… et que le moment parfait pour rejoindre un top team serait maintenant.

Lire aussi :

"Je pense avoir toujours manqué un peu d'expérience en F1, parce que tout s'est passé si vite", souligne le Russe. "Et quand je suis revenu en 2019, j'ai simplement adopté une approche très différente. Ce n'est pas que j'ai oublié tout ce que j'ai fait auparavant, je suis juste parti d'une feuille blanche d'une certaine manière, un peu comme si j'étais redevenu rookie. Mais je suis arrivé à apprendre de nouvelles choses, et cette année, j'ai pu ressentir beaucoup de progrès. Je suis bien plus complet depuis deux ans, et ce n'est que maintenant que je me sens prêt à toujours piloter à un niveau élevé. Et si l'opportunité se présentait maintenant avec un top team, ce serait une autre histoire."

Pourtant, pour son unique saison complète dans un top team, Red Bull, en 2015, Kvyat avait conclu l'année devant son très estimé coéquipier Daniel Ricciardo, avec trois unités d'avance. C'est d'autant plus paradoxal que sur l'ensemble de sa carrière, le bilan est bien moins favorable, avec 202 points contre 363 pour ses partenaires successifs : Jean-Éric Vergne, Ricciardo, Carlos Sainz, Alexander Albon et Pierre Gasly.

Daniil Kvyat, Red Bull Racing et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sur le podium

Bien qu'ayant été devancé par Gasly cette saison, que ce soit en termes de points (75-32) ou de performance en général, Kvyat estime que ses résultats n'ont pas été considérés à leur juste valeur. Il est vrai qu'il s'est rapproché de son coéquipier en deuxième partie d'année, ayant mis du temps à prendre ses marques au volant de l'AlphaTauri AT01.

"Bien sûr, sa victoire a éclipsé tout ce que j'ai fait de bien cette année, mais c'est normal", ajoute Kvyat quant au succès de Gasly à Monza. "Il a fait une course fantastique, mais dans l'ensemble, je pense être un pilote bien plus complet désormais. Même quand il y a beaucoup de pression autour de moi et de mon avenir, je reste capable d'évoluer à plus de 100%, ce qui était un peu difficile pour moi auparavant."

Quant à l'avenir immédiat du pilote de 26 ans, qui est remplacé par Yuki Tsunoda pour 2021, il demeure bien incertain pour l'instant. Logiquement, l'intéressé pourrait se tourner vers de nouvelles disciplines. "C'est clair que des gens sont intéressés", indique-t-il. "On m'a appelé, c'est bien. C'est toujours sympa d'avoir des options intéressantes, ça ne fait jamais de mal. Je suis en contact avec des gens, Nicolas [Todt, son manager] est en contact avec des gens. Je suis ouvert à beaucoup de choses. L'une des options est de faire une année de vacances, à faire autre chose. Profiter de choses que je ne faisais pas quand j'étais en F1."

"Je suis convaincu de pouvoir être compétitif n'importe où. Quelle que soit la voiture que je pilotais, dès le premier jour, tout le monde me disait 'wow, tu es vraiment compétitif même si c'est complètement différent de la F1'. J'ai fait une année sabbatique en 2018, je n'ai quasiment rien piloté, puis je suis revenu en essais à Abu Dhabi, j'ai fait 160 tours et j'ai été très compétitif d'emblée. Je ne suis donc pas trop inquiet."

Surtout, Kvyat espère capitaliser sur son expérience et sur la nouvelle réglementation de 2022 pour faire son retour, encore une fois, en Formule 1. "Idéalement, 2022 serait l'année logique pour revenir, car il y aura une nouvelle réglementation et les écuries auront besoin d'expérience. Je peux vous assurer que l'expérience est très importante, surtout à l'arrivée d'une nouvelle réglementation. Bien sûr, je ferai de mon mieux pour revenir, car je crois avoir beaucoup à donner à ce sport", conclut-il.

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Bilan 2020 - Russell avait les crocs
Article précédent

Bilan 2020 - Russell avait les crocs

Article suivant

McLaren assume son programme de jeunes pilotes inactif

McLaren assume son programme de jeunes pilotes inactif