EL1 - Bottas prend les commandes

Valtteri Bottas signe le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Russie devant son coéquipier Lewis Hamilton.

EL1 - Bottas prend les commandes

De grandes averses ont frappé le circuit de Sotchi en début de semaine, or c'est un ciel dégagé et une piste très sèche qui accueillent les pilotes en Essais Libres 1, qui marquent le coup d'envoi du Grand Prix de Russie de Formule 1. Les pneus slicks pourraient toutefois être troqués pour des gommes sculptées le samedi : les dernières prévisions annoncent de la pluie pour les EL3 et les qualifications.

Kimi Räikkönen est l'un des premiers pilotes à prendre la piste. Le Finlandais s'est tenu écarté des circuits pendant plusieurs semaines, ratant ainsi les courses aux Pays-Bas et en Italie, en raison d'un test COVID positif et fait son retour en catégorie reine ce week-end.

Lire aussi :

Les pneus durs sont testés par la majorité des pilotes dans les premières minutes de la séance. C'est avec les gommes blanches que Lewis Hamilton signe le meilleur temps provisoire (1'38"373), deux dixièmes devant Sergio Pérez, en pneus durs lui aussi. Son coéquipier Valtteri Bottas améliore la référence mais il est immédiatement battu par Charles Leclerc (1'36"708) qui a quant à lui des gommes tendres. Rappelons que le Monégasque étrenne un nouveau système hybride dans un quatrième moteur et partira du fond de grille dimanche.

Après dix minutes de roulage, Leclerc occupe la tête du classement. Le pilote Ferrari rapporte "quelque chose d'étrange" à son équipe et regagne son garage. Hamilton, deuxième, est le plus rapide parmi les pilotes en pneus durs (1''36"879). Sebastian Vettel, sixième, est le plus rapide des hommes en mediums (1'37"791).

Toujours avec les pneus durs, Bottas reprend son dû en 1'36"412, Hamilton échoue à deux dixièmes de son coéquipier. Max Verstappen, qui est le dernier pilote à inscrire un temps sur la feuille, se place en quatrième position avec les pneus tendres, à neuf dixièmes de la Flèche Noire de tête. Le Néerlandais, dans un programme décalé, remonte ensuite jusqu'à la première place (1'36"055).

Après une courte période de silence, les bolides reprennent la piste, cette fois-ci les pneus tendres sont à l'honneur. Bottas, toujours très à l'aise sur le circuit de Sotchi, passe en première position en 1'34"427. Seul Hamilton et Leclerc sont capables de rouler à moins d'une seconde du Finlandais.

Alors que les pilotes se concentrent sur une simulation de course avec les gommes tendres, le Safety Car virtuel est déployé pour permettre aux commissaires de s'occuper d'un débris à la sortie du premier virage. Notons que les blocs de polystyrène dans la zone de dégagement du virage 2 ont été réarrangés pour que les pilotes rejoignent la piste de manière plus sure et à une vitesse moins élevée. Antonio Giovinazzi et Pierre Gasly ont la chance de passer par ce nouveau chemin dans la séance.

Les pilotes Mercedes repassent en durs dans le dernier quart d'heure mais pas Verstappen, qui tente de prendre le meilleur temps avec ses gommes tendres. Le Néerlandais signe le record dans le deuxième secteur mais échoue à la troisième place, avec deux dixièmes de retard. Au drapeau à damier, Bottas n'est pas battu. Le pilote devance Hamilton, Verstappen, Leclerc et Vettel. Le top 10 est complété par Gasly, Sainz, Norris, Pérez et Alonso.

Russian Federation Grand Prix de Russie - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 25 1'34.427  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 23 1'34.638 0.211
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 13 1'34.654 0.227
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 22 1'35.117 0.690
5 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 23 1'35.781 1.354
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 24 1'35.794 1.367
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 25 1'35.811 1.384
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 24 1'35.959 1.532
9 Mexico Sergio Pérez Red Bull 22 1'36.188 1.761
10 Spain Fernando Alonso Alpine 21 1'36.225 1.798
11 France Esteban Ocon Alpine 25 1'36.236 1.809
12 Canada Lance Stroll Aston Martin 21 1'36.522 2.095
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 23 1'36.795 2.368
14 Australia Daniel Ricciardo McLaren 23 1'36.877 2.450
15 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 20 1'36.952 2.525
16 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 26 1'37.794 3.367
17 United Kingdom George Russell Williams 23 1'38.013 3.586
18 Canada Nicholas Latifi Williams 21 1'38.155 3.728
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 22 1'38.586 4.159
20 Germany Mick Schumacher Haas 23 1'38.977 4.550

partages
commentaires
Haas pourrait recruter un réserviste expérimenté pour 2022

Article précédent

Haas pourrait recruter un réserviste expérimenté pour 2022

Article suivant

Vettel et Alonso déplorent le changement de format à Monaco

Vettel et Alonso déplorent le changement de format à Monaco
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021