La F1 introduit de nouveaux graphiques TV

Tout au long de la saison 2021, la Formule 1 prévoit de diffuser six nouveaux graphiques à la télévision afin de donner plus d'informations aux fans.

La F1 introduit de nouveaux graphiques TV
Charger le lecteur audio

Dans le cadre du partenariat avec Amazon Web Services, la plateforme de cloud computing du géant du commerce en ligne, la Formule 1 a déployé de nombreux graphiques et statistiques ces dernières saisons, même si leur présence suscite des avis divisés chez les fans de F1. Certains apprécient ces détails supplémentaires et la nature prédictive des informations, d'autres se moquent des imprécisions, de la surcharge d'informations ou de la manière dont elles écornent le côté dramatique du direct.

À partir du Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, la F1 utilisera un nouveau graphique intitulé "Performance de freinage" et visant à montrer les différents styles de décélération de chaque pilote sur un tour. Les données récoltées examineront la distance de freinage et la variation de vitesse en virage.

Lire aussi :

Cinq autres graphiques sont prévus avant la fin de la saison, portant le total proposé en catégorie reine à 18. Les nouveautés sont les suivantes :

  • Exploitation de la voiture. Introduit au Grand Prix du Canada, le graphique expliquera quand les pilotes repousseront les limites de la performance pendant la course, que ce soit au niveau de l'adhérence, du freinage, de l'accélération ou de la prise de virage.
  • Utilisation de l'énergie. Introduit au Grand Prix de Grande-Bretagne, le graphique permettra de connaître le moment où les pilotes utiliseront le plus de puissance et le niveau d'énergie restant dans la batterie.
  • Analyse du départ. Introduit au Grand Prix d'Italie, le graphique comparera les départs de chaque pilote, via leur temps de réaction et la distance gagnée.
  • Performance dans la pitlane. Introduit au Grand Prix du Japon, le graphique montrera le temps perdu ou gagné lors des arrêts au stand lorsque la voiture n'est pas immobile.
  • Menace d'undercut. Introduite au Grand Prix d'Australie, cette analyse portera sur les avantages qu'un pilote pourrait tirer lors d'un arrêt précoce afin de dépasser un rival.

Les graphiques d'AWS utilisent des outils d'apprentissage automatique et d'intelligence artificielle pour interpréter et analyser les données produites par les 300 capteurs qui équipent chaque monoplace de Formule 1. Rob Smedley, ingénieur chef de la catégorie reine, estime que les nouveaux graphiques aideront les fans à s'immerger davantage dans les détails du Championnat du monde.

"Avec ce nouvel ensemble de statistiques pour 2021, nous allons encore plus loin", a-t-il déclaré. "De nouveaux Insights comme la performance de freinage et la menace d'undercut épluchent davantage les stratégies ainsi que les performances et se servent de visualisations avancées pour rendre la discipline encore plus facile de compréhension et passionnante."

partages
commentaires

Voir aussi :

Après la F1, Alonso racontera sa "propre vérité" dans un livre
Article précédent

Après la F1, Alonso racontera sa "propre vérité" dans un livre

Article suivant

Red Bull passe à la vitesse supérieure avec l'IA

Red Bull passe à la vitesse supérieure avec l'IA
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021