Ferrari devant Mercedes : "Complètement faux" selon Binotto

partages
commentaires
Ferrari devant Mercedes :
Par :
1 mars 2019 à 14:58

Le nouveau directeur de la Scuderia Ferrari réfute le statut de favori que la concurrence souhaite donner à son équipe au terme des essais hivernaux de Barcelone. Et l'Italien met en avant de nombreux points à améliorer sur la SF90.

À l'image de l'an dernier à pareille époque, Ferrari va quitter Barcelone ce vendredi soir avec une étiquette de favori collée dans le dos par les observateurs ainsi que la concurrence. Un statut qui ne fera qu'ajouter un peu plus de pression sur une Scuderia qui veut enfin viser le titre mondial, mais qui demeure fragile tant le contexte des essais hivernaux demeure particulier.

Quand Mercedes et Red Bull Racing désignent la Scuderia comme le maillon fort de la dernière quinzaine, le nouveau directeur de l'écurie italienne s'attache à démonter cette théorie. D'autant plus quand Lewis Hamilton estime que l'écart entre Mercedes et Ferrari est de "potentiellement une demi-seconde".

Lire aussi :

"Nous essayons encore d'apprendre notre voiture, de comprendre les limites de performance mais aussi de fiabilité", insiste Mattia Binotto. "Ces journées sont très importantes pour la préparation de toute la saison. Je suis heureux de savoir que Hamilton pense que nous sommes plus rapides. Je crois qu'ils sont très forts, Mercedes sera très, très fort en Australie." 

"Aujourd'hui, il serait complètement faux de penser que nous sommes plus rapides qu'eux. Ici, nous pouvons rouler avec différents niveaux de carburant, nous avons des programmes différents. Je ne m'attends pas à ce qu'ils soient derrière nous, ou alors [s'ils le sont], ils seront très, très proches."

Binotto loin d'être aux anges

Mattia Binotto, directeur de Ferrari

Tout est loin d'avoir été parfait pour Ferrari en Catalogne cette semaine, puisque les deux premières journées de roulage ont été affectées par deux incidents majeurs. D'abord mardi pour des vérifications liées au refroidissement sur la SF90, puis mercredi avec une sortie de piste de Sebastian Vettel provoquée par la défaillance d'une jante. La Scuderia a ainsi dû sacrifier du temps de piste, ce qui vient contraster le bilan.

"Je suis content car nous avons pu énormément travailler, mais je ne suis pas satisfait de là où nous sommes pour le moment", assure Mattia Binotto. "J'aimerais que nous soyons plus rapides, que nous soyons plus fiables. Je suis heureux que la voiture se comporte comme attendu, c'est le point de départ. Mais je sais aussi qu'il y a plusieurs problèmes à corriger et qu'il faut pousser davantage la performance. Je ne vais pas être ravi aujourd'hui. Le fait que la voiture roule comme il faut est certainement un bon point de départ, mais c'est tout."

"Les pilotes sont en confiance pour attaquer au freinage et dans les virages. Mais avoir ce bon équilibre à Barcelone ne veut pas dire que ce sera pareil sur tous les circuits. Chaque circuit a des caractéristiques différentes. La voiture est équilibrée ici, elle est bonne, maniable. Si elle a un point fort, je dirais que c'est celui-ci."

Article suivant
Tatiana Calderón poursuit sa collaboration avec Alfa Romeo

Article précédent

Tatiana Calderón poursuit sa collaboration avec Alfa Romeo

Article suivant

Binotto : Vettel et Leclerc seront "libres de se battre"

Binotto : Vettel et Leclerc seront "libres de se battre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Catégorie Vendredi
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu