Le moteur Ferrari n'est "pas aussi fort" qu'en 2019

Ferrari a reconnu que son moteur 2020 n'était pas aussi performant que celui de l'an passé, l'écurie tentant de comprendre son déficit de vitesse de pointe par rapport à la concurrence.

Le moteur Ferrari n'est "pas aussi fort" qu'en 2019

Après une saison 2019 décevante en partie à cause de difficultés sur le plan aéro, la Ferrari SF1000 a pour l'instant donné satisfaction à la Scuderia et à ses pilotes dans le domaine du passage en virage. En revanche, des interrogations semblent exister côté moteur et puissance. Même si les essais sont rarement le lieu où les écuries poussent les curseurs à fond, un manque de vitesse de pointe a été repéré.

L'avantage en ligne droite avait été l'une des clés des succès de Ferrari en 2019, à tel point qu'il avait suscité une certaine suspicion de la part de la concurrence. Suspicion très récemment renforcée par la publication par la FIA d'un communiqué indiquant qu'un accord, aux détails confidentiels, avait été conclu entre la fédération et la Scuderia suite à une enquête menée sur le V6 turbo hybride de l'an passé.

Lire aussi :

Concernant la vitesse de la monoplace 2020, Mattia Binotto, qui s'exprimait avant le communiqué FIA, a expliqué qu'il était dû à une combinaison de performance moteur réduite et de plus grande traînée aéro. Ainsi, quand Motorsport.com lui a demandé si un des deux éléments ressortait particulièrement, il a répondu : "Je pense que c'est une combinaison des deux. Je pense qu'en termes de performance globale sur la puissance et le moteur, nous ne sommes pas aussi forts que l'an passé. Nous sommes en quelque sorte concentrés sur notre fiabilité et ça compromet en définitive la performance."

"Mais la traînée affecte de façon significative la vitesse. Je pense que quand vous cherchez une meilleure vitesse, il faut se pencher sur la traînée et la puissance du moteur lui-même. Nous allons travailler sur les deux éléments pour l'avenir, sans aucun doute. La traînée est celui qu'il est possible de corriger plus rapidement par rapport à l'unité de puissance : pour cela, il faut attendre la seconde unité de puissance."

Binotto assure que Ferrari ne cache pas le potentiel de son moteur. "Nous ne nous cachons pas. C'est notre véritable performance. Je pense qu'il est difficile de séparer ce qui est lié à la traînée et ce qui est lié à la puissance, mais assurément nous sommes en retrait en vitesse par rapport aux autres. Je pense que c'est affecté d'un côté par la traînée et de l'autre par le programme de fiabilité que nous avons en place."

partages
commentaires
Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel
Article précédent

Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel

Article suivant

Ricciardo veut être plus concentré que l'an dernier à Melbourne

Ricciardo veut être plus concentré que l'an dernier à Melbourne
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021