Février 2014 : Red Bull a roulé en secret à Idiada

partages
commentaires
Février 2014 : Red Bull a roulé en secret à Idiada
24 déc. 2014 à 14:45

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

Entre deux séances d'essais hivernaux à Bahreïn, le temps presse pour Red Bull et Renault, qui ont pris conscience du retard de performance et de fiabilité, notamment par rapport à Mercedes. Alors que l'échéance de Melbourne se rapproche, ToileF1 révèle que l'écurie de Milton Keynes utilise le subterfuge d'une journée de tournage autorisée par le règlement afin de valider les dernières évolutions mises en place par Renault.

Mercredi 26 février 2014

Alors que les écuries du Championnat du Monde de Formule 1 se préparent pour la troisième et dernière session d’essais hivernaux à Bahreïn, Red Bull a effectué une journée de roulage sur le complexe d’Idiada en Espagne.

Selon nos informations, et malgré les démentis du service de communication de Red Bull, l’écurie autrichienne aurait effectué une journée de tournage, durant laquelle elle aurait ainsi pu valider les dernières nouveautés apportées par Renault.

Comme Lotus à Jerez, puis Toro Rosso à Misano, Red Bull a donc profité de la réglementation afin de prendre la piste dans le cadre des kilométrages destinés à un but promotionnel. Toujours selon nos informations, la RB10 n’aurait parcouru que 70 des 100 kilomètres autorisés à cause d’un problème au niveau de l’ERS. ToileF1 est en mesure d’affirmer que le pilote au volant était le suisse Sébastien Buemi, entre 8h00 et 11h00. Tout le matériel de l’équipe était ficelé à 15h00.

Suite aux nombreux problèmes que rencontre Renault depuis l’apparition de son nouveau V6 en piste, la marque au Losange aimerait disposer d’une rallonge de temps pour fiabiliser son bloc propulseur avant que le développement de celui-ci ne soit légalement gelé. Mercedes-Benz et Ferrari sont radicalement opposés à une telle autorisation.

Durant l’hiver, certaines rumeurs laissaient penser que le constructeur français aurait installé son Energy-F1 dans une monoplace de Formule Renault 3.5 afin de le tester dans des conditions réelles. Ces essais auraient notamment eu lieu sur le circuit de Nevers Magny-Cours dans la Nièvre. Selon certaines rumeurs, la monoplace utilisée serait de couleur bleu et blanc.

Prochain article Formule 1
Mars 2014 : Un débitmètre prive Ricciardo de son premier podium

Article précédent

Mars 2014 : Un débitmètre prive Ricciardo de son premier podium

Article suivant

GP2 - 10 saisons, 10 champions : Que sont-ils devenus ? (3/5)

GP2 - 10 saisons, 10 champions : Que sont-ils devenus ? (3/5)

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes Ferrari Boutique , Mercedes , Toro Rosso
Type d'article Actualités