Vers une interdiction de la "rétro-ingénierie" en F1 dès 2021

La FIA a promis "d'empêcher expressément" l'utilisation de la photographie et d'autres techniques afin de procéder à de la rétro-ingénierie pour copier d'autres voitures.

Vers une interdiction de la "rétro-ingénierie" en F1 dès 2021

Cet engagement de mettre fin à la pratique de la rétro-ingénierie qui a permis, selon Racing Point, de concevoir en grande partie une RP20 qui se veut largement inspirée de la Mercedes W10 Championne du monde en 2019, a été pris suite aux déclarations de Nikolas Tombazis la semaine dernière à Silverstone.

Le responsable technique monoplaces de la FIA avait indiqué que les instances planchaient sur un plan visant à limiter grandement la copie intégrale d'une autre voiture, cela dans le contexte de l'affaire des écopes de freins de la Racing Point. L'écurie a été épinglée pour avoir conçu des pièces trop proches de celles de la marque allemande mais c'est bien la philosophie de la voiture tout entière qui repose sur la rétro-ingénierie, à savoir la reproduction au plus près des pièces en s'aidant de nombreuses photos.

Lire aussi :

Pour parvenir à ses fins, la FIA souhaite interdire à la fois fois la coopération tacite entre écuries qui ont un lien commercial et partagent de façon légale d'autres technologies mais aussi le fait de "voler" directement des idées ou concepts à des structures rivales. Une déclaration d'intention très ambitieuse tant la reprise et l'affinement de concepts introduits par d'autres est une caractéristique de l'évolution technique en Formule 1. 

C'est en tout cas par le biais de la lettre envoyée cette semaine aux équipes par Peter Bayer, le secrétaire général aux sports mécaniques de la FIA, que cela a été indiqué aux écuries. Il a ainsi été précisé que la fédération souhaitait modifier l'Article 22.3 du Règlement Technique 2021, qui concerne les pièces listées.

Lire aussi :

Même si, sous l'empire de la réglementation en vigueur, il faut normalement (hors raisons de sécurité) l'unanimité des écuries pour introduire des modifications réglementaires d'importance au-delà d'une certaine date, la FIA a indiqué que, dans le cadre de la ratification prochaine des nouveaux Accords Concorde, ces questions tomberaient dans le cadre de cette entente commerciale. Cela nécessitera l'accord de huit des 10 écuries "seulement", via ce qui sera connu sous le nom de "super majorité" des votes au sein de la Commission F1.

Dans une section intitulée "Interdiction de la copie étendue de voitures à partir de 2021", Bayer a clairement indiqué que la copie serait désormais plus difficile. Il écrit : "Nous sommes tout à fait d'accord avec beaucoup d'entre vous pour dire que ce n'est pas la direction vers laquelle la F1 veut se diriger. Les ajouts à l'article 22.3 du Règlement Technique 2021 empêcheront expressément les équipes d'utiliser la photographie ou d'autres techniques de rétro-ingénierie pour copier de grandes parties des voitures d'autres équipes." Puis il ajoute que "les designs de la première course de la saison 2020 peuvent encore constituer la base légitime d'une évolution ultérieure en 2021".

partages
commentaires

Voir aussi :

Renault veut que Racing Point perde un maximum de points
Article précédent

Renault veut que Racing Point perde un maximum de points

Article suivant

EL2 - Hamilton en tête, Grosjean dans le top 5

EL2 - Hamilton en tête, Grosjean dans le top 5
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021