Quelle est la grille de départ idéale de la saison 2020 ?

Quel visage aurait la grille de départ 2020 si l'on faisait la moyenne des performances de tous les pilotes ? Nous vous proposons de le découvrir !

Quelle est la grille de départ idéale de la saison 2020 ?

Pour établir cette grille de départ idéale en étant le plus proche possible des performances de chacun des pilotes, nous avons choisi de prendre en compte la moyenne sur la base des classements en qualifications et non pas des positions sur les 17 grilles. Cela permet de tenir compte des places obtenues par les pilotes le samedi avant application des pénalités le dimanche. Toutefois, il ne s'agit pas d'une science exacte : un pilote se sachant pénalisé d'avance n'aborde pas forcément les qualifications dans les mêmes conditions et le même état d'esprit. Parfois, il ne fait qu'un tour loin de son potentiel, voire n'en fait pas (comme Sergio Pérez à Abu Dhabi, par exemple). 

Lire aussi :

Autre précision, qui tient compte de l'aspect réglementaire : quand un pilote n'a pas signé de temps en Q1, quelle qu'en soit la raison, il est considéré comme non classé et cette séance n'entre pas dans sa moyenne. En revanche, si un pilote n'a pas pu faire de temps en Q2 ou Q3, il est tout de même classé et la séance entre donc dans sa moyenne. En dehors de ces considérations, il s'agit là d'un exercice purement statistique.

La grille de départ idéale au terme de la saison 2020

Aux côtés du nom du pilote figure entre parenthèses sa position moyenne en qualifications.

1

 Lewis Hamilton (1,69)

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 


 

 Valtteri Bottas (2,29)

 

 

3

 

 Max Verstappen (3,12)


 

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 


 

 

 Sergio Pérez (7,07)

 

 

5


Thailand Alexander Albon (7,18)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6

 

 

 



 

Australia Daniel Ricciardo (7,71)

 

 

7

 

 Lando Norris (8,24)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

 

 Carlos Sainz (8,29)

 

 

9

 

Monaco Charles Leclerc (8,29)


 

 

 

 

 

 

 

10

 

 

 

 

 

 

 Lance Stroll (8,63)

 

 

11

 

Esteban Ocon (9,94)



 


 

 

 

 

 

 

 

 

12

 

 

 


 

 

 Pierre Gasly (10,12)


 

 

13

 

 Nico Hülkenberg (12,00)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

 

 

 



 

 Daniil Kvyat (12,12)


 

15


 Sebastian Vettel (12,24)


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

16

 

 

 


 

 

 George Russell (14,76)

 

 

17

 

 Kimi Räikkönen (16,65)

 

 


 

 

 

 

 

 

 

18

 

 

 

 

 



 

Italy Antonio Giovinazzi (16,88)

 

 

19

 

 Kevin Magnussen (16,88)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20

 

 

 


 

 

 Romain Grosjean (17,00)

 

 

21

 

Jack Aitken (18,00)

 

 

 

 

 

 

 

22

 

 

 

 

 

 

 Nicholas Latifi (18,88)


 

23

 

Brazil Pietro Fittipaldi (19,50)

 

 

 

 

partages
commentaires
Bilan 2020 - Hamilton, la perfection n'est pas de ce monde
Article précédent

Bilan 2020 - Hamilton, la perfection n'est pas de ce monde

Article suivant

Best of photos 2020 - La sélection de la rédaction

Best of photos 2020 - La sélection de la rédaction
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021