Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
39 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
228 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Des EL2 avec un air de qualifs : Grosjean voit une piste à creuser

partages
commentaires
Des EL2 avec un air de qualifs : Grosjean voit une piste à creuser
Par :
11 oct. 2019 à 08:55

Romain Grosjean estime que le programme atypique du Grand Prix du Japon, altéré par les conditions climatiques, permet d'explorer de nouvelles idées pour l'avenir de la discipline.

La routine immuable des week-ends de Grand Prix est perturbée à Suzuka, en raison de l'arrivée imminente du typhon Hagibis. Ne souhaitant pas courir le moindre risque, les organisateurs ont pris dès ce vendredi la décision d'annuler le roulage prévu samedi, entraînant un report des qualifications à dimanche matin, quatre heures seulement avant la course. Cette séance dépendra toutefois des conditions climatiques dans 48 heures, et les commissaires sont déjà prêts à parer à toute éventualité : ils l'ont annoncé avant les EL2, les chronos réalises lors de la deuxième séance libre permettront d'établir la grille de départ si jamais les qualifications n'ont pas lieu. 

Lire aussi :

Ces perturbations ont forcément modifié l'approche dans certaines équipes. Si certains comme Max Verstappen assurent ne rien avoir vraiment changé par rapport à leurs habitudes, d'autres comme Romain Grosjean ont clairement abordé ces EL2 avec à l'esprit le fait qu'il pouvait s'agir d'une séance de qualifications avant l'heure. Et le Français a aimé le travail engendré par cette perspective, à tel point qu'il y voit une piste à creuser, à l'heure où la F1 cherche à faire évoluer les formats de week-ends pour les années à venir. 

"Nous avons utilisé un bon mode moteur, et j'ai trouvé que c'était vraiment un bon format", confie le pilote Haas. "S'il n'y a que le samedi et le dimanche, avec les EL1 le samedi matin et les EL2 l'après-midi mais qui servent à constituer la grille pour la course, il faut attaquer, il faut avoir une bonne quantité de pneus, on peut encore continuer à ajuster la voiture, et il y a le couvre-feu le soir donc les mécaniciens ne vont pas se coucher trop tard. On peut changer un peu le setup entre les qualifications et la course, de manière à être optimal pour les deux séances. J'ai bien aimé."

"Si ça doit être modifié, j'aimerais bien voir ça. Une heure et demie, vous avez les pneus, le temps, il faut faire des longs relais, c'est plus représentatif mais vous voulez aussi faire des tours rapides. Ca donne beaucoup d'activité en piste, il y a beaucoup de voitures qui roulent, alors si l'on veut vraiment aller vers un format sur deux jours, je pense que ça a du sens."

Haas cherche trois dixièmes

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19

Sur le plan de la performance pure, Grosjean s'en est tiré avec une 13e place en partie encourageante, mais qui ne suffit pas pour espérer aller chercher des points selon lui. Il estime en effet que la VF-19 accuse encore le coup par rapport à la concurrence, mais que des gains peuvent être trouvés en revenant par exemple sur certaines modifications de réglages réalisées entre les deux séances du jour. 

"Après la matinée, j'étais assez optimiste pour en trouver davantage [de performance], mais l'après-midi ce n'était pas autant qu'espéré", concède Grosjean. "Il nous manque trois dixièmes, trois bons dixièmes pour être dans le bon wagon, et ce n'est pas facile à trouver à Suzuka. Nous allons davantage évaluer ça, nous avons fait des changements entre le matin et l'après-midi, et nous pensions revenir sur certains d'entre eux pour voir si nous pouvons améliorer la voiture pour dimanche."

Article suivant
Mercedes fait des ravages dans les courbes de Suzuka, selon Red Bull

Article précédent

Mercedes fait des ravages dans les courbes de Suzuka, selon Red Bull

Article suivant

Hamilton : Bottas a gagné "une demi-seconde" avec l'aspiration

Hamilton : Bottas a gagné "une demi-seconde" avec l'aspiration
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Lieu Suzuka
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine