Haas F1 assume son ambition de battre Red Bull

C'est un discours ambitieux qui est venu accompagner la présentation officielle de l'écurie Haas pour la saison 2019. Et si le fantasque William Storey a été le premier à évoquer Red Bull comme concurrent direct sur le plan commercial, il a été suivi par l'écurie sur le plan sportif.

Haas F1 assume son ambition de battre Red Bull

À l'occasion de la présentation Haas F1 Team pour 2019, le changement de livrée lié à l'arrivée du sponsor titre Rich Energy est inévitablement ce qui a fait le plus parler. Les premières déclarations du patron de la marque de boissons énergisantes n'ont pas non plus manqué de piquant. William Storey s'est ainsi fait remarquer en affichant des ambitions claires et en se réjouissant d'être "en compétition" avec Red Bull "sur la piste comme en dehors".

Lire aussi :

Ce qui pourrait être perçu comme une attitude hautaine alors que Rich Energy débarque en F1 est aux yeux de l'écurie américaine un bon signal. Sur le plan sportif, Günther Steiner ne dément pas les attentes amenées à s'élever au cours des mois à venir. Au point d'espérer battre Red Bull Racing ?

"Je pense qu'il faut s'en donner les moyens", rétorque le directeur de l'écurie Haas. "Si vous n'avez pas de cible, vous ne réussissez jamais rien. En dehors de la piste, je ne sais pas, William peut en parler mieux que moi car je ne suis pas un expert des boissons énergisantes. Mais il est certain que c'est une ambition."

"Ils [Red Bull] sont bons en course automobile. Mais on ne sait jamais. L'année dernière, je pense que nous avions la quatrième voiture la plus rapide, et nous avons terminé cinquième, je le sais. Le suivant est donc Red Bull. On peut essayer. Je ne sais pas si nous y parviendrons ou non, mais si l'on ne tente pas, c'est sûr que l'on n'y arrivera pas. Pourquoi ferions-nous tout ça si nous n'avions pas un objectif élevé ?"

Steiner perçoit "une opportunité"

Romain Grosjean, Haas F1 Team, Günther Steiner, Team Principal, Haas F1 et Kevin Magnussen, Haas F1 Team

Steiner estime que le passage de Red Bull Racing à l'unité de puissance Honda crée une incertitude qu'il ne faut pas négliger. À ce titre, Haas F1 entend être au rendez-vous si l'opportunité de créer la surprise se présente.

"C'est difficile à dire car Honda va s'améliorer", admet Steiner quant au niveau de Red Bull. "Ils s'améliorent d'année en année, et ils progresseront encore. Selon moi, c'est sûr aussi que Red Bull les aidera à s'améliorer. Comme vous le savez, c'est une bonne équipe, ils sont toujours là ou pas loin, donc s'ils peuvent tirer dans la bonne direction, cela aidera."

"Ce qui est certain, c'est que Honda a eu des problèmes de fiabilité l'année dernière, alors nous verrons ce qu'il en sera cette année. Je ne peux pas lire l'avenir et dire s'ils seront bons ou mauvais. Je ne pousse personne à régresser, mais si nous sommes meilleurs, je suis satisfait. Ça peut aller dans les deux sens. Il y a une opportunité. Attendons de voir où chacun en sera après les essais."

Cette ambition décrite comme un atout supplémentaire pour la motivation sans être une idée fixe semble convenir à tous les niveaux dans les rangs de l'écurie américaine. Pour Kevin Magnussen, le fait de citer clairement Red Bull ne pose pas de problème. "Je pense que c'est très bien d'avoir de grandes ambitions", renchérit le pilote danois, à l'aube de sa troisième saison chez Haas. "Vous avez entendu William dire qu'il voulait s'attaquer à Red Bull. Il a lancé une entreprise qui sera en compétition directe [avec eux] hors de la Formule 1, donc il faut avoir cette ambition de réussir. Il n'y a rien de mal à ça." 

Oui à l'ambition, mais avec réalisme toutefois dans le timing des événements. "Je doute que ce sera cette année, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve", prévient Magnussen. "Il y a des changements de règlement et peut-être des plafonnements de budget, alors qui sait ce qui peut se passer ? On ne peut pas dire ce qu'il est possible de faire pour le moment, mais si l'on n'y croit pas, c'est sûr que ça n'arrivera pas."

Storey, sacré personnage !

William Storey, PDG Rich Energy

À la tête de Rich Energy, qui accole désormais son nom à celui de Haas en Formule 1, William Storey est donc l'homme qui place l'équipe de Gene Haas à la croisée des chemins. Le personnage pourrait bien faire parler de lui dans le paddock, à en juger par cette arrivée fracassante, et son verbe ne laissera pas tout le monde insensible. Sa conviction du moment est entière : Rich Energy peut changer la donne face à Red Bull.

Lire aussi :

"Je pense que nous les avons déjà battus : nous avons une plus jolie voiture. C'est juste un peu subjectif !" lâche-t-il. "Nous grandissons très vite, nous leur prenons beaucoup de parts de marché. Certains des plus grands distributeurs en Europe rayent Red Bull de la liste désormais, et je pense que nos résultats commenceront à parler pour nous. La F1 est une merveilleuse plateforme pour nous. Selon moi, nous sommes avec l'équipe la mieux exploitée et, c'est important également, avec des gens charmants. Nous sommes ravis de travailler avec Haas et nous voulons le faire sur le long terme."

"Je pense que Red Bull est une entreprise brillante. Dietrich Mateschitz est quelqu'un de très intelligent. Il a créé une catégorie de produit en 1987, et nous avons juste l'impression d'avoir un meilleur produit et une meilleure marque. Nous avons le sentiment qu'il y a un peu d'apathie et d'orgueil démesuré sur le marché, et nous pensons avoir une véritable opportunité de les battre en dehors de la piste."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Revivez la présentation Haas F1 en vidéo

partages
commentaires
Haas et Rich Energy ravivent la flamme de la livrée Lotus JPS

Article précédent

Haas et Rich Energy ravivent la flamme de la livrée Lotus JPS

Article suivant

Williams annonce la présentation de sa livrée 2019

Williams annonce la présentation de sa livrée 2019
Charger les commentaires
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021