Hamilton a trouvé le réglage qui change tout !

De sa domination en qualifications à Interlagos, Lewis Hamilton retient avant tout les réglages trouvés sur sa Mercedes.

Hamilton a trouvé le réglage qui change tout !

L'impressionnant compteur de pole positions de Lewis Hamilton affiche toujours 101 et il en sera de même demain soir, quelle que soit l'issue des Qualifs Sprint du Grand Prix de São Paulo. Auteur du meilleur chrono en qualifications ce vendredi, le pilote Mercedes reculera de cinq places sur la grille dimanche en fonction du résultat de ce "sprint". Les statistiques attendront, et peu importe d'ailleurs, car de sa performance du jour, le Britannique retient un autre point beaucoup plus important. Non seulement il a devancé Max Verstappen de près d'une demi-seconde, mais surtout il a trouvé les réglages qu'il voulait absolument sur la W12.

"J'ai adoré aujourd'hui, c'est certain", explique-t-il. "Nous travaillons dur pour essayer d'avoir une bonne voiture. Ça a été dur. Et finalement avoir le comportement qu'elle a eu aujourd'hui, c'est génial. Ça témoigne juste de tout l'excellent travail que tout le monde fait dans le garage, ainsi qu'à l'usine, tout ce boulot qui est abattu là-bas pour tirer tout ce que nous pouvons de la voiture."

"Je ne sais pas si ça se traduira en course. Après les essais libres, je suis resté une heure à essayer de faire le bon changement de réglages, et l'anxiété que l'on ressent est folle. Souvent, nous nous trompons, je me trompe, mais aujourd'hui, j'ai eu raison et la voiture était vraiment agréable à conduire. Elle avait tout ce que je voulais. Et ça m'a permis de continuer à attaquer. On voyait violet, violet, violet, je gagnais du temps à chaque fois. Je ne sais pas comment on peut passer d'une piste où ils ont une demi-seconde d'avance à une autre où ils [Red Bull] sont derrière, mais de toute façon, ils seront très forts en course demain."

Dans ce week-end au format inhabituel, le troisième de l'année avec des Qualifs Sprint, les points de règlement demeurent parfois mal maîtrisés par les principaux intéressés. Pénalisé, Lewis Hamilton n'a pas vraiment pris conscience de la manière dont serait appliquée la sanction, imaginant reculer sur la grille dès samedi alors qu'il lui faudra attendre dimanche. "Bien sûr, les deux dernières poles que j'ai signées, j'ai eu une pénalité !", rappelle-t-il avec en tête le Grand Prix de Turquie. "J'ai le malheur d'avoir une pénalité demain, mais c'est comme ça, et j'essaierai de me battre."

En chasse à 19 points de Max Verstappen au championnat, il compte sur la gestion intelligente de son équipe, y compris sur le volet délicat du moteur. "Je crois que jusqu'à la dernière minute ils ont essayé de dire 'non, nous devons prendre une décision ou nous devrions être capables d'aller jusqu'au bout [de la saison]'. Une décision a finalement été prise. Je fais confiance en leur jugement", conclut-il.

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen pas surpris d'être loin de Mercedes
Article précédent

Verstappen pas surpris d'être loin de Mercedes

Article suivant

Hamilton et Mercedes sous enquête et menacés de disqualification

Hamilton et Mercedes sous enquête et menacés de disqualification
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021