Hartley remercie "presque" tous les membres de Toro Rosso

partages
commentaires
Hartley remercie
Par : Tom Errington
28 nov. 2018 à 11:00

Brendon Hartley a déclaré que son travail en Formule 1 était "inachevé" après avoir été évincé par Toro Rosso au profit d'Alexander Albon pour 2019.

Son départ a été confirmé par l'annonce officielle d'Albon ce lundi, le communiqué de Toro Rosso ne prenant toutefois pas la peine de mentionner son nom.

Hartley a inscrit seulement quatre points dans sa carrière en F1, mais son principal fait d'armes aura été de partir sixième de la course à domicile de Honda, à Suzuka. Il a d'ailleurs été salué par le motoriste de la petite Scuderia pour le rôle joué dans l'accélération du développement du constructeur japonais avant son passage chez Red Bull en 2019.

Lire aussi :

"J'ai quitté le circuit ce dimanche avec la tête haute", a indiqué Hartley sur Twitter. "Je suis très fier de mon histoire et de mon aventure jusqu'ici, mais je pars avec le sentiment d'un travail inachevé en F1. Pour l'instant, il a été mis en suspens."

"J'ai déjà rencontré des obstacles avant et je crois fermement que les situations difficiles vous rendent plus forts. Ça m'aide également d'avoir une équipe de soutien NZ [néo-zélandaise], des amis, ma famille et ma femme." 

"Je tiens également à remercier mon entraîneur Rich et presque toutes les 500 personnes de Toro Rosso que j'ai côtoyées et avec qui j'ai eu plaisir à travailler cette saison, toute l'équipe d'ingénierie, les mécaniciens, le marketing, les relations publiques, la logistique, l'équipe d'accueil, le personnel de l'usine et bien sûr tous ceux de Honda Racing."

"J'apprécie vraiment le soutien que j'ai reçu des fans du monde entier cette année, j'ai encore beaucoup de pages à écrire dans mon histoire et je profiterai au maximum des opportunités dans le prochain chapitre."

Les options de Hartley pour 2019 sont pour le moment inconnues. Il a auparavant été lié à la structure d'IndyCar, Chip Ganassi Racing, mais son arrivée chez Toro Rosso lui avait permis de pouvoir rompre le contrat pour participer à la saison 2018 de F1. Son ancien employeur, Porsche, a quitté le WEC fin 2017 mais va rejoindre la Formule E pour la saison 2019/2020.

 

Article suivant
Photos - La deuxième journée des tests F1 d'Abu Dhabi

Article précédent

Photos - La deuxième journée des tests F1 d'Abu Dhabi

Article suivant

Verstappen refuse d'avoir l'air d'un "idiot" lors de ses TIG

Verstappen refuse d'avoir l'air d'un "idiot" lors de ses TIG
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Brendon Hartley
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Tom Errington