Hartley remercie "presque" tous les membres de Toro Rosso

Brendon Hartley a déclaré que son travail en Formule 1 était "inachevé" après avoir été évincé par Toro Rosso au profit d'Alexander Albon pour 2019.

Hartley remercie "presque" tous les membres de Toro Rosso

Son départ a été confirmé par l'annonce officielle d'Albon ce lundi, le communiqué de Toro Rosso ne prenant toutefois pas la peine de mentionner son nom.

Hartley a inscrit seulement quatre points dans sa carrière en F1, mais son principal fait d'armes aura été de partir sixième de la course à domicile de Honda, à Suzuka. Il a d'ailleurs été salué par le motoriste de la petite Scuderia pour le rôle joué dans l'accélération du développement du constructeur japonais avant son passage chez Red Bull en 2019.

Lire aussi :

"J'ai quitté le circuit ce dimanche avec la tête haute", a indiqué Hartley sur Twitter. "Je suis très fier de mon histoire et de mon aventure jusqu'ici, mais je pars avec le sentiment d'un travail inachevé en F1. Pour l'instant, il a été mis en suspens."

"J'ai déjà rencontré des obstacles avant et je crois fermement que les situations difficiles vous rendent plus forts. Ça m'aide également d'avoir une équipe de soutien NZ [néo-zélandaise], des amis, ma famille et ma femme." 

"Je tiens également à remercier mon entraîneur Rich et presque toutes les 500 personnes de Toro Rosso que j'ai côtoyées et avec qui j'ai eu plaisir à travailler cette saison, toute l'équipe d'ingénierie, les mécaniciens, le marketing, les relations publiques, la logistique, l'équipe d'accueil, le personnel de l'usine et bien sûr tous ceux de Honda Racing."

"J'apprécie vraiment le soutien que j'ai reçu des fans du monde entier cette année, j'ai encore beaucoup de pages à écrire dans mon histoire et je profiterai au maximum des opportunités dans le prochain chapitre."

Les options de Hartley pour 2019 sont pour le moment inconnues. Il a auparavant été lié à la structure d'IndyCar, Chip Ganassi Racing, mais son arrivée chez Toro Rosso lui avait permis de pouvoir rompre le contrat pour participer à la saison 2018 de F1. Son ancien employeur, Porsche, a quitté le WEC fin 2017 mais va rejoindre la Formule E pour la saison 2019/2020.

 

partages
commentaires
Leclerc place Ferrari en tête à la mi-journée

Article précédent

Leclerc place Ferrari en tête à la mi-journée

Article suivant

Verstappen refuse d'avoir l'air d'un "idiot" lors de ses TIG

Verstappen refuse d'avoir l'air d'un "idiot" lors de ses TIG
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021