Imbroglio entre Alonso et Red Bull pour 2019

Fernando Alonso affirme avoir reçu une offre de Red Bull Racing pour la saison 2019 de Formule 1, ce que dément l'écurie catégoriquement.

Imbroglio entre Alonso et Red Bull pour 2019
Charger le lecteur audio

Le nom d'Alonso avait été évoqué dans le paddock dès l'annonce du départ de Daniel Ricciardo chez Renault, mais Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, n'avait pas tardé à écarter définitivement cette éventualité, déclarant que "partout où [Alonso] est allé, il a eu tendance à causer un peu de chaos". Commentaire auquel Alonso avait immédiatement réagi sur Twitter avec un "C'est vraiment exceptionnel ! Un hit de l'été ! #LaSemaineDernièreNonMerci" agrémenté de 25 emojis exprimant le rire.

 

Entretemps, Alonso a annoncé qu'il quittait la F1 et Red Bull a promu Pierre Gasly, mais le sujet est revenu sur la table au Grand Prix de Belgique, lorsque Sky Sports F1 a demandé à l'Espagnol s'il pensait que Mercedes, Ferrari et Red Bull ne voulaient pas lui donner de baquet parce que recruter un autre pilote de pointe leur causerait des problèmes. Or, Alonso a répondu qu'il avait justement eu une offre "de l'un de ces trois top teams" mais qu'il n'a pas souhaité "rejoindre cette aventure", avant de confirmer qu'il faisait référence à Red Bull.

Ensuite interrogé par Motorsport.com quant à l'affirmation d'Alonso, un porte-parole de Red Bull a maintenu que l'écurie ne lui avait pas fait d'offre.

L'ibère aurait pourtant pu signer chez Red Bull il y a dix ans, alors qu'il était déjà double Champion du monde. Or, la structure de Milton Keynes n'était pas le top team qu'elle est désormais, et exigeait un contrat de deux ans, tandis qu'Alonso ne voulait s'engager que sur une seule saison.

Lire aussi :

Conseiller de Red Bull en sport automobile, Helmut Marko s'est exprimé à ce sujet il y a quelques jours et estime que les exigences d'Alonso étaient alors "pénibles". L'Autrichien ajoute : "Si vous regardez sa carrière, chez McLaren et Ferrari, cela a toujours été un one-man show. Cela ne nous convient pas."

partages
commentaires
Gasly : Les gens sont "très durs" avec Hartley
Article précédent

Gasly : Les gens sont "très durs" avec Hartley

Article suivant

Hamilton et Vettel devraient avoir un moteur évolué

Hamilton et Vettel devraient avoir un moteur évolué
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021