Kvyat suggère deux groupes de qualifications à Sakhir

Alors que les pilotes ont découvert le court tracé de la version "Outer" de Sakhir, Daniil Kvyat a évoqué une idée pour éviter les problèmes de trafic qui s'annoncent importants en qualifications.

Kvyat suggère deux groupes de qualifications à Sakhir
Charger le lecteur audio

Long de 3,5 km, soit à peu après la longueur de la piste de Monaco, le tracé "Outer" de Sakhir est évidemment bien plus rapide que le tracé de la Principauté, si bien qu'un tour y est bouclé en moins de 55 secondes et les écarts entre monoplaces très resserrés physiquement. Et si la piste est principalement constituée de lignes droites où la visibilité est parfaite, la section intermédiaire, sinueuse, technique et partiellement à l'aveugle, inquiète en termes de gestion du trafic.

Carlos Sainz et Max Verstappen ont déjà fait part de leurs craintes quant à la dangerosité de la situation, renforcée par le fait que pour pouvoir effectuer des tours lancés dans de bonnes conditions, les pilotes doivent fortement ralentir dans les tours de sortie des stands et de décélération pour ne pas surchauffer les pneus.

Lire aussi :

Pour Daniil Kvyat, la situation est telle qu'il faudrait envisager un changement dans le format des qualifications. "La trafic peut devenir un genre de loterie", a déclaré le Russe après les premiers essais libres. "Donc il faut discuter avec les pilotes ce soir [lors du briefing du vendredi] de ce qu'il va falloir faire parce que ça pourrait être un peu étrange. Je ne sais pas, peut-être que nous pourrions séparer [le plateau] en deux groupes. Nous verrons. C'est trop serré et étroit pour nous."

L'inquiétude se lit également chez Sebastian Vettel qui entrevoit du "bordel" durant la séance de samedi soir et espère que rien de grave ne se produira, alors qu'une collision a eu lieu lors des qualifications F2 entre Mick Schumacher et Roy Nissany. "Le circuit est court, évidemment, et il va y avoir la même quantité de voitures, donc j'imagine que Q1 va être très serré."

"L'autre chose qui n'aide pas est que nous devons aller vraiment lentement lors des tours de refroidissement pour abaisser [la température des] pneus. C'est probablement le pire facteur. Surveiller le trafic est une chose, avoir de telles différences de vitesses en est une autre. Donc ça va être le bordel. J'espère qu'il ne se passera rien, et que nous arriverons tous à ne pas être gênés ou à ne pas avoir des problèmes avec le trafic."

partages
commentaires

Voir aussi :

Renault : "Assez fort" que Racing Point s'oppose au test d'Alonso
Article précédent

Renault : "Assez fort" que Racing Point s'oppose au test d'Alonso

Article suivant

Bottas ne panique pas et prend acte du rythme de Russell et Red Bull

Bottas ne panique pas et prend acte du rythme de Russell et Red Bull