Lauda : "Pourquoi Vettel ne prend que 5s pour cette énorme erreur ?"

partages
commentaires
Lauda :
Par : Fabien Gaillard
24 juin 2018 à 16:44

Niki Lauda, le président non exécutif de Mercedes, est revenu sur l'incident du premier virage lors duquel Sebastian Vettel a percuté Valtteri Bottas.

Sebastian Vettel, Ferrari SF-71H bloque une roue et percute Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, revient au stand avec un aileron avant cassé
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, avec un aileron avant cassé
Sebastian Vettel, Ferrari a loupé le début de la parade des pilotes
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H dans la voie des stands
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, avec une crevaison
Sebastian Vettel, Ferrari a loupé le début de la parade des pilotes
Sergey Sirotkin, Williams FW41, devant Pierre Gasly, Toro Rosso STR13

Le tournant de la course à la victoire a sans doute été le freinage du premier virage, lors duquel le pilote Ferrari s'est manqué et a heurté la Mercedes, brisant son aileron et entraînant la crevaison de son adversaire, les renvoyant tous deux en fond de peloton.

Plus tard dans la course, après une enquête des commissaires, Vettel a reçu une pénalité de cinq secondes pour sa responsabilité dans la collision avec Bottas. Une pénalité peu sévère qui a fait réagir Niki Lauda, pour Sky Sports.

Ainsi, quand il lui est demandé si le doublé des Flèches d'Argent était jouable, il a répondu : "Je pense que oui, et pourquoi Vettel ne prend que cinq secondes pour cette énorme erreur ? Je ne le comprends pas. C'est trop peu. Il aurait dû prendre davantage de temps. Cinq secondes, ce n'est rien. Il a gâché sa course et celle de Bottas."

Vettel : "Mon départ était trop bon"

De son côté, Vettel s'est montré évidemment moins catégorique, tout en assumant sa responsabilité. "Mon départ était trop bon, je me suis retrouvé avec nulle part où aller. C'est mon erreur, j'ai essayé de freiner plus tôt mais je n'avais pas d'adhérence car j'étais trop près des voitures de devant. Valtteri a essayé de récupérer sa place et je n'avais nulle part où aller. Avec si peu d'adhérence, je ne pouvais qu'ouvrir l'angle du volant et ça signifie que j'ai percuté Valtteri."

"Nous avions un bon rythme, j'ai essayé de remonter le peloton, de limiter les dégâts. Nous avions le rythme pour au moins menacer Mercedes."

Quant à Max Verstappen, il a tenu à défendre l'Allemand, en faisant référence à sa propre expérience : "La prochaine fois que vous voyez Seb, vous devriez lui demander de changer son style, car ce n'est pas acceptable, c'est ce qu'ils m'ont dit en début de saison. Et Seb ne devrait rien changer et aller de l'avant. C'est mon conseil pour tout le monde dans la salle."

Prochain article Formule 1
Un point et quelques regrets pour Leclerc

Article précédent

Un point et quelques regrets pour Leclerc

Article suivant

Grosjean : "Qu'Ocon apprenne avant de parler"

Grosjean : "Qu'Ocon apprenne avant de parler"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Niki Lauda , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique , Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions