Hamilton salue Bottas, son "meilleur coéquipier"

Lewis Hamilton ne tarit pas d'éloges sur Valtteri Bottas, alors que ce dernier s'apprête à quitter l'écurie Mercedes en Formule 1.

Hamilton salue Bottas, son "meilleur coéquipier"

Le départ de Valtteri Bottas de Mercedes était l'un des secrets les moins bien gardés du paddock, il est public depuis ce lundi avec l'officialisation de son transfert chez Alfa Romeo pour la saison 2022 de Formule 1, via un contrat pluriannuel. C'est pour lui la fin de l'aventure avec la marque à l'étoile, au terme de cinq saisons de collaboration.

Lire aussi :

Sauf changement de calendrier ou autre surprise, fin 2021, la paire composée de Bottas et de Lewis Hamilton aura disputé 100 Grands Prix ensemble, plus que tout autre duo sauf Michael Schumacher et Rubens Barrichello chez Ferrari de 2000 à 2005. Hamilton a tenu à rendre hommage à son coéquipier sur Instagram à la suite de l'annonce faite en début d'après-midi.

"Je suis immensément fier d'avoir travaillé aux côtés de Valtteri Bottas lors des cinq dernières années", a écrit le Britannique. "Ensemble, nous avons fait partie d'une équipe qui a remporté quatre championnats des constructeurs, et nous nous sommes motivés mutuellement à persévérer au fil des hauts et des bas. Il est le meilleur coéquipier avec qui j'aie eu le plaisir de travailler. Ta vitesse et ta ténacité sont impressionnantes, mais là où tu sors vraiment du lot à mes yeux, c'est pour l'être humain que tu es. Tu es plus grand que tu ne le penses et je sais qu'un avenir radieux se présente à toi."

Bottas, qui a remercié Hamilton, s'est également félicité de cette collaboration : "Travailler avec Lewis a été un privilège et un grand défi sportif, et l'harmonie dans notre relation a joué un grand rôle dans les championnats des constructeurs que nous avons remportés en tant que coéquipiers."

Le septuple Champion du monde va désormais relever le défi George Russell – l'arrivée du jeune Anglais chez Mercedes devrait être officialisée très prochainement – après avoir déjà eu pour coéquipiers Fernando Alonso, Heikki Kovalainen, Jenson Button et Nico Rosberg. Il ne s'attend pas à ce que l'harmonie au sein de l'équipe soit chamboulée, bien que Russell puisse représenter un adversaire plus féroce que Bottas.

"J'ai couru contre des pilotes incroyables comme équipiers, lors de mon année de rookie aux côtés de Fernando [Alonso], donc non, je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir quelque chose à prouver", a déclaré Hamilton le week-end dernier.

"S'il s'avère que j'ai un nouveau coéquipier, je suis à un stade différent de ma vie. Je suis enthousiaste à l'idée de voir les jeunes s'épanouir. Il y aura des choses que nous apprendrons l'un de l'autre. Je pense qu'il est important que le respect soit toujours présent et la communication sera au cœur de tout cela."

"Nous avons un cadre incroyable dans notre équipe, en termes de moral, en termes de processus et concernant la manière dont l'équipe entoure les deux pilotes. C'est pourquoi nous avons de l'harmonie au sein de notre écurie. Je pense que nous sommes beaucoup mieux préparés que les années précédentes. Donc ça ne m'inquiète pas vraiment."

partages
commentaires

Voir aussi :

Wolff : Bottas "aurait mérité de rester" chez Mercedes
Article précédent

Wolff : Bottas "aurait mérité de rester" chez Mercedes

Article suivant

Stats Pays-Bas 2021 - Verstappen surpasse Moss, mais jusqu'à quand ?

Stats Pays-Bas 2021 - Verstappen surpasse Moss, mais jusqu'à quand ?
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021