Liberty Media annonce être en phase avec ses objectifs 2019

La Formule 1, via l'entreprise Formula One Group, est sur le point d'atteindre ses objectifs financiers pour 2019, en dépit d'une chute des revenus lors du troisième trimestre.

Liberty Media annonce être en phase avec ses objectifs 2019

Liberty Media a racheté la Formule 1 il y a deux ans et souhaite faire de Formula One Group, la société-mère dans laquelle opère la discipline, une entreprise pérenne et profitable. Greg Maffei, le PDG de Liberty, a révélé que ces objectifs étaient enfin sur le point d'être atteints, après avoir enregistré des pertes nettes la saison dernière.

"La Formule 1 continue de montrer une belle dynamique et elle est en passe de remplir ses objectifs 2019, bénéficiant des fondations bâties ces deux dernières années", a déclaré Maffei. La baisse des revenus, passés de 647 à 633 millions de dollars lors du troisième trimestre, a été constatée sur les principales sources que sont les taxes promoteur, la diffusion et les sponsors, qui sont passé de 560 à 553 millions de dollars, tandis que ce qui est qualifié "d'autres revenus" a chuté de sept millions pour atteindre 80 millions de dollars.

Cependant, c'est la baisse des coûts d'exploitation qui a permis une légère progression des revenus opérationnels, passés de 31 à 32 millions de dollars cette année. Mais l'EBITDA, ce qui qualifie les revenus avant soustraction des intérêts, impôts, dotation ou encore provisions, a légèrement chuté, passant de 156 à 154 millions de dollars. Mais Liberty a toutefois rappelé que l'évolution de ces revenus dépend notamment du nombre de courses au calendrier durant ce trimestre, de la périodicité de paiement des équipes, et a confirmé qu'une course avait négocié un de ses contrats à la baisse.

Lire aussi :

"Les revenus des promoteurs ont baissé, à cause d'une course en moins organisée durant le troisième trimestre de 2019, et de l'impact des termes du renouvellement d'un contrat", a expliqué Liberty Media dans son bilan. "Les revenus liés à la diffusion ont augmenté grâce à l'augmentation de taux contractuels, en partie limités par les revenus proportionnels plus faibles durant ce trimestre (7 des 21 courses ont eu lieu durant le troisième trimestre de 2019, par rapport aux 8/21 durant le troisième trimestre 2018)."

"La publicité et les revenus de sponsoring ont augmenté grâce à de nouveaux accords commerciaux. Les autres revenus de la F1 ont diminué durant le troisième trimestre, essentiellement par rapport au fait qu'une course en moins s'est tenue durant [la période], et à cause de taxes de production télé dans la même période l'année précédente."

Mais Liberty se veut positif face à un bilan qui devrait être le meilleur affiché depuis la reprise de la F1 : "Les revenus opérationnels et l'EBITDA ajusté ont augmenté durant le troisième trimestre car la baisse des revenus a été compensée par les coûts réduits. Les revenus liés aux équipes étaient plus bas durant ce trimestre puisque ces paiements se font au prorata [du nombre de courses] durant la saison, et les autres coûts étaient plus bas du fait de la course en moins, ce qui a mené à une baisse des taxes de la FIA, de la pub et du sponsoring, ainsi que d'autres coûts basés sur la tenue des événements. Les dépenses générales et administratives étaient relativement stables durant ce trimestre."

partages
commentaires
Mercedes en F1 après 2021 ? "Ce n'est pas acquis"

Article précédent

Mercedes en F1 après 2021 ? "Ce n'est pas acquis"

Article suivant

La F1 peut-elle atteindre ses objectifs d'appui en 2021 ?

La F1 peut-elle atteindre ses objectifs d'appui en 2021 ?
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021