Verstappen dans le mur : "Je ne comprends pas ce qui s'est passé"

C'est l'incompréhension qui règne chez Max Verstappen après l'accident qui lui a coûté la pole position à Djeddah.

Verstappen dans le mur : "Je ne comprends pas ce qui s'est passé"

Bien malin qui aurait pu prédire l'identité du poleman du Grand Prix d'Arabie saoudite avant les qualifications, mais le fait est que Max Verstappen était finalement le pilote le plus compétitif du plateau ce samedi soir. Le pilote Red Bull était déjà le plus rapide lors du premier run de Q3 avec un temps de 1'27"653, que son rival pour le titre, Lewis Hamilton, a battu dans la deuxième salve de chronos en 1'27"511.

Lire aussi :

Dans un dernier tour d'attaque ultime, Verstappen s'est donné corps et âme et avait 0"244 d'avance sur la référence du pilote Mercedes au deuxième intermédiaire, mais il a commis un blocage de roue au dernier virage, dont il est sorti large, et a alors percuté le mur. Il a ainsi dû se contenter de la troisième place.

"Bien sûr, c'est nul", déplore Verstappen. "Mais globalement, c'étaient de bonnes qualifications – certes, c'était un peu dur de mettre les pneus en température sur ce circuit urbain, mais je savais que le rythme était là, et ça s'est vu dans le dernier segment."

"Je ne comprends pas vraiment ce qui s'est passé, mais j'ai fait un blocage de roue et j'ai évidemment essayé de maintenir la voiture sur la piste, de finir le tour, cependant j'ai touché à l'arrière et j'ai dû m'arrêter. La troisième place est un peu décevante aujourd'hui, évidemment, en sachant le tour sur lequel j'étais, mais cela montre toutefois que la voiture est rapide, et on verra ce dont nous serons capables en course."

Au vu de l'impact, il paraît improbable mais pas impossible que la boîte de vitesses de la Red Bull RB16B soit endommagée, ce qui entraînerait une pénalité de cinq places sur la grille de départ. Lorsqu'il lui est demandé s'il est inquiet concernant sa boîte, Verstappen répond : "Je ne sais pas. Je me suis arrêté immédiatement, alors on verra."

Au moins le Néerlandais bénéficiera-t-il d'une usure moindre sur ses pneus mediums (ceux utilisés en Q2) dans le premier relais, puisque les siens n'ont parcouru que quatre tours quand ceux de Hamilton en ont couvert neuf.

partages
commentaires
La grille de départ du Grand Prix d'Arabie saoudite
Article précédent

La grille de départ du Grand Prix d'Arabie saoudite

Article suivant

Hamilton heureux de devancer des Red Bull "vraiment rapides"

Hamilton heureux de devancer des Red Bull "vraiment rapides"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021