Formule 1
11 oct.
Événement terminé
25 oct.
Événement terminé
15 nov.
Événement terminé
29 nov.
EL1 dans
04 Heures
:
57 Minutes
:
47 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
13 déc.
EL1 dans
14 jours

McLaren ne serait pas étonné de voir Ferrari revenir dans le top 3

partages
commentaires
McLaren ne serait pas étonné de voir Ferrari revenir dans le top 3
Par :

Pour Andreas Seidl, le directeur de l'écurie McLaren en F1, le fait de voir la Scuderia Ferrari éventuellement se joindre à la bataille pour la troisième place du classement constructeurs après son résultat du GP de Turquie ne serait pas étonnant.

En terminant troisième et quatrième au terme du Grand Prix de Turquie, Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont permis à Ferrari d'empocher un total de 27 points, signant ainsi le meilleur résultat d'ensemble de la Scuderia cette année. À trois courses du terme de la campagne 2020, la structure de Maranello compte 130 unités, soit 24 de retard sur Racing Point, 19 sur McLaren et six sur Renault.

McLaren a limité les dégâts à Istanbul après de mauvaises qualifications en plaçant Carlos Sainz et Lando Norris aux cinquième et huitième rangs respectivement. Pour Andreas Seidl, team principal de l'écurie basée à Woking, la lutte promet d'être accrochée. "C'était évidemment très bien pour nous de signer ce résultat car il nous maintient dans la lutte pour le championnat constructeurs", a-t-il déclaré en réponse à Motorsport.com.

Lire aussi :

"C'est une bonne chose, mais nous n'avons clairement pas, je dirais, la troisième ou la quatrième voiture la plus rapide actuellement dans cette bataille. Et avec ce que nous avons vu de Ferrari également, un bon résultat de plus et soudainement il s'agit d'une lutte entre quatre équipes pour les troisième, quatrième, cinquième [et] sixième places."

"Je ne suis pas inquiet ou préoccupé [par le retour de Ferrari], je suis juste réaliste. Et je sais ce qu'une équipe comme Ferrari, avec toutes ses ressources, peut faire et ce n'est pas une surprise qu'ils reviennent en cours de saison. Donc nous n'avons jamais sous-estimé la puissance dont dispose Ferrari. Ils ont deux grands pilotes, et évidemment une grande équipe. C'est la réalité."

"Nous avons une voiture compétitive, qui est agressive par rapport à l'an passé, nous avons désormais je ne sais combien de points, probablement plus que l'année dernière après autant de courses [149 en 2020 contre 83 en 2019 après 14 GP, ndlr], ce qui démontre à nouveau que nous avons fait un énorme pas en avant. Mais, dans le même temps, nous avons des rivaux très solides."

"Nous espérons juste pouvoir maintenir cette bataille jusqu'à la dernière course, et en tant qu'équipe nous allons tout donner. Je vois comme tout le monde est impliqué au sein de l'écurie, à quel point l'état d'esprit est excellent dans le garage et à l'usine. Et cela me donne beaucoup de confiance dans le maintien de cette bataille."

Lire aussi :

Seidl insiste en tout cas sur la nécessité pour McLaren de tout bien faire lors des trois courses à venir, à Bahreïn et à Abu Dhabi. "Désormais, il est important pour nous de nous concentrer sur nous-mêmes. De voir que l'on peut encore extraire plus de performance de la voiture, surtout les samedis. Il est important de conserver un niveau de fiabilité élevé."

"Ensuite, il sera important de connaître des week-ends de course propres, d'optimiser l'opérationnel ainsi que la stratégie, au niveau des arrêts au stand. Et, avec nos deux bons pilotes, je crois que nous pourrons maintenir cette lutte. C'est ce sur quoi nous nous concentrons."

Voir aussi :

Retour sur la première victoire en F1 de Jacques Laffite

Article précédent

Retour sur la première victoire en F1 de Jacques Laffite

Article suivant

Rosberg : Égaler Schumacher, "un des plus grands exploits de l'Histoire du sport"

Rosberg : Égaler Schumacher, "un des plus grands exploits de l'Histoire du sport"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Auteur Fabien Gaillard