Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
106 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
214 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
239 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
246 jours
07 nov.
Course dans
253 jours

McLaren a "sauvé les meubles" avec 10 points à Imola

En difficulté à Imola, McLaren se félicite d'avoir engrangé dix points cruciaux pour le championnat des constructeurs.

partages
commentaires
McLaren a "sauvé les meubles" avec 10 points à Imola

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne s'annonçait compliqué pour McLaren. Carlos Sainz et Lando Norris n'ont atteint la Q3 que d'extrême justesse et se sont positionnés aux neuvième et dixième emplacements de la grille, contraints de prendre le départ en pneus tendres rodés. Pas vraiment la solution idéale.

Lire aussi :

Pourtant, à l'issue d'une course à rebondissements, les deux hommes se sont classés septième et huitième ; ils ont certes profité des malheurs de Pierre Gasly et des Red Bull mais aussi tenu le rythme de leurs concurrents directs. Après 50 tours de course, au moment de la neutralisation par la voiture de sécurité, Sainz n'était qu'à cinq secondes de Ricciardo (qui a fini sur le podium) avec Norris deux secondes plus loin.

"Je pense que nous pouvons être heureux de repartir avec dix points, et d'avoir pu marquer encore plus de points que Racing Point en en perdant peu sur Renault", se félicite le directeur d'équipe Andreas Seidl. "Nous avons sauvé les meubles lors d'un week-end où nous ne pouvions pas rivaliser avec eux en matière de performance."

"Je pense que l'équipe et les deux pilotes ont super bien exécuté la course, avec de très bons arrêts au stand et les bonnes décisions stratégiques. Bien sûr, nous avons profité des incidents, ce qui nous maintient dans la lutte pour cette troisième place." McLaren s'est en effet hissé au niveau de Racing Point au classement général, avec 134 points, tandis que Renault s'est propulsé à la troisième place, jouissant de 135 unités.

Un meilleur résultat aurait même pu être obtenu si, s'étant arrêté trois tours plus tard, Sainz était parvenu à faire l'overcut à Daniil Kvyat. À l'exception des trois tours en question, l'Espagnol a passé les 50 premières boucles de la course à moins de deux secondes et demie de son ancien coéquipier.

"C'est pourquoi nous avons essayé de faire l'arrêt au stand à ce moment-là, car nous avions vu auparavant qu'il n'était pas possible de dépasser en piste", indique Seidl. "La seule opportunité était donc dans les stands, et il était très, très proche. C'est sûr que la course aurait pu finir peut-être un peu différemment. Car au final, nous étions coincés derrière Daniil depuis le début. Carlos est convaincu que la voiture pouvait aller plus vite, mais il n'a pas pu en profiter. Cela dit, c'est difficile de savoir où nous aurions fini. Il faut simplement que nous nous qualifiions mieux. Alors la course est plus facile."

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren

Malgré le manque de performance sur cette piste, McLaren se contente des progrès réalisés grâce au nouveau package aéro. "Nous étions très satisfaits des évolutions que nous avons lancées", poursuit Seidl. "Et si vous parlez aux pilotes après la course, je crois qu'ils étaient aussi contents de la voiture. Nous n'avons simplement pas pu en extraire la performance attendue en qualifications."

Une autre source de satisfaction est la résolution des problèmes connus par Carlos Sainz au Nürburgring : de nombreuses évolutions avaient été ajoutées à la monoplace de l'Espagnol, sans se concrétiser par un gain en performance. Vendredi dernier, lorsqu'il lui était demandé à quel pourcentage McLaren avait décrypté ses évolutions, Seidl répondait : "Je ne peux pas donner un pourcentage, mais de notre point de vue, c'était génial de voir comment l'équipe de course et l'équipe de développement, sous le leadership de James Key et Andrea Stella, ont réagi à ce qui nous est arrivé au Nürburgring sur la voiture de Carlos."

"C'était génial de voir tout le monde unir ses efforts ainsi et tirer les bonnes conclusions pour Portimão, où nous avions d'emblée une voiture qui était assez compétitive tout le week-end. Nous y avons testé d'autres évolutions le vendredi, et nous prévoyons d'en apporter d'autres lors des prochaines courses, dans l'espoir qu'elles nous aident à rester dans cette bataille pour la troisième place du championnat des constructeurs."

Voir aussi :

Bottas questionne l'absence de drapeau jaune pour le débris Ferrari

Article précédent

Bottas questionne l'absence de drapeau jaune pour le débris Ferrari

Article suivant

Hamilton valorise le titre de Mercedes par rapport à son palmarès

Hamilton valorise le titre de Mercedes par rapport à son palmarès
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021