Mercedes - Affaire classée, le duel va reprendre !

partages
commentaires
Mercedes - Affaire classée, le duel va reprendre !
4 sept. 2014 à 17:27

L'accrochage de Spa-Francorchamps est une affaire classée

L'accrochage de Spa-Francorchamps est une affaire classée. C'est le message qu'ont délivré à la fois Lewis Hamilton et Nico Rosberg ce jeudi à Monza, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix d'Italie. Sous le feu des projecteurs, les deux pilotes Mercedes ont affiché la volonté d'aller de l'avant et remis les intérêts de leur équipe au centre du jeu.

Leader du championnat, Rosberg a également affirmé que son approche ne changerait pas. L'Allemand a reconnu une "erreur de jugement" mais les règles du jeu restent les mêmes que depuis le début de la saison. "C'était très clair depuis le début que nous ne devions pas avoir de contact entre nous, entre coéquipiers", a-t-il rappelé. "De mon point de vue, l'approche ne change pas pour l'avenir. C'est la même chose."

Il a également insisté sur la nature de ses excuses, présentées à l'équipe, aux fans et à Lewis Hamilton, rappelant sa volonté de donner la meilleure image possible de la Formule 1. "Ils [l'équipe] ne m'ont pas demandé de m'excuser", a-t-il assuré. "C'est une décision qui est venue de moi-même après avoir entendu les opinions des gens et après avoir analysé les choses."

"Je n'étais pas fier de la manière dont ça s'est passé car je veux vraiment contribuer à mon sport. Je veux que ce soit le sport le plus divertissant au monde et, si je peux y contribuer durant la saison, j'en suis très heureux."

Une équipe toujours soudée, une saine rivalité ?

En interne, la gestion de crise orchestrée par Mercedes semble pour le moment porter ses fruits. La lutte pour le championnat entre les deux pilotes va pouvoir reprendre, sans dissenssions entre les deux parties du garage. "Nous avons une équipe professionnelle, et ils veulent juste gagner alors ils travailleront aussi dur que possible", assure Hamilton, appuyé en ce sens par son coéquipier : "Globalement, il y a eu toute la saison une saine rivalité. Nous avons la meilleure voiture, nous sommes la meilleure équipe et c'est parce que nous travaillons bien en tant qu'équipe. Si vous ne pouvez pas travailler en tant qu'équipe, vous ne dominez pas le sport comme nous le faisons en ce moment."

Bousculé après la course en Belgique, où il a été critiqué et sifflé sur le podium, Rosberg préfère relativiser cette situation et se concentrer sur sa chance de pouvoir disputer le titre mondial.

"Je respecte les opinions et j'essaye vraiment de me concentrer sur le fait de piloter une voiture rapide et de travailler avec l'équipe, tirer le meilleur de la situation et aussi profiter du moment, c'est important.", précise-t-il.

"Je suis très chanceux d'avoir une telle voiture. C'est vraiment rare en F1. Je vais sur chaque course en sachant que je peux faire la pole et que je peux gagner la course avec la voiture que j'ai. L'équipe fait un travail incroyable. C'est le cas aussi avec le développement, en continuant de pousser de plus en plus loin. Les autres ne se rapprochent pas vraiment. C'est formidable. Ma concentration reste sur le fait d'en tirer le meilleur."

Prochain article Formule 1
Hamilton admet un flou inévitable autour des sanctions de la FIA

Article précédent

Hamilton admet un flou inévitable autour des sanctions de la FIA

Article suivant

Pic roulera pour Lotus lors des EL1 à Monza

Pic roulera pour Lotus lors des EL1 à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Type d'article Actualités