Mercedes donne les 3 raisons de son rejet des grilles inversées

Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a expliqué les raisons qui ont poussé l'écurie à se positionner contre le test des courses sprint à grille inversée cette année, affirmant que la F1 n'avait pas besoin d'"artifices" pour créer du spectacle.

Mercedes donne les 3 raisons de son rejet des grilles inversées

Un majorité d'écuries de Formule 1, après une réunion entre la FIA, les représentants du championnat et les directeurs d'écuries vendredi dernier, soutenait l'idée d'instaurer en 2020, pour le second GP des circuits qui en accueilleront deux, une course sprint de 30 minutes avec grille établie en prenant l'ordre inverse du classement du championnat à la place des qualifications. Le classement de cette course déterminant ensuite l'ordre de départ de la véritable course à points du dimanche.

Cependant, Mercedes n'a jamais été en faveur d'un tel projet. Or, une telle modification réclamant l'unanimité des concurrents afin d'être mise en place pour la saison à venir, elle s'est vite retrouvée dans l'impasse et le projet a été abandonné. S'exprimant auprès d'une sélection de médias, dont Motorsport.com, au cours d'une téléconférence vidéo, Toto Wolff a donné les trois raisons principales qui ont poussé le constructeur à se montrer intransigeant sur une telle expérience. "Il semble qu'il soit courant en Formule 1 de déterrer de vieilles idées qui ont été précédemment étudiées et rejetées. Quelqu'un pense alors que c'est génial et c'est de nouveau à l'ordre du jour."

Lire aussi :

"Il faut donc examiner les raisons pour lesquelles nous étions contre, et il y a trois raisons fondamentales. Premièrement, je crois que la F1 est une méritocratie. Le meilleur homme dans la meilleure machine gagne. Nous n'avons pas besoin d'un artifice pour retourner la situation et créer des courses plus passionnantes."

"Deuxièmement, je sais, grâce aux courses de tourisme, que les stratégies deviennent un outil très utile lorsque le résultat d'une course sert essentiellement à établir la grille de départ pour la suivante. Imaginez qu'un des pilotes ne soit pas en forme lors de la course du dimanche du premier week-end de Spielberg, et que vous décidiez de retirer [volontairement] la voiture. Ce sera la voiture qui partira de la pole position pour la course qualificative."

"Et si cette voiture qui part en pole position pour la course de qualifs se trouve dans le milieu de peloton, elle sera certainement en pole position le dimanche et gagnera la course. Il y aura des voitures du milieu de grille qui défendront et bloqueront autant qu'elles le pourront. Et donc, pour les voitures rapides venant de derrière, cela signifiera plus de risques d'abandon et cela pourrait influencer le championnat."

"Et puis [troisièmement], d'un point de vue de la performance pure, quelle que soit la voiture la plus rapide, et ce n'est pas nécessairement nous, elle sera pénalisée [par rapport aux] deuxième et troisième équipes les plus rapides, parce qu'elles partiront simplement devant. Comme nous savons que les avantages sont rarement importants, c'est donc un peu opportuniste de donner un avantage à certaines équipes."

Wolff termine en affirmant que les fans ne souhaitent pas l'introduction des grilles inversées. "Nous avons dit que ce n'était pas le moment de tester des choses qui, de façon intéressante, n'ont même pas le soutien de la communauté de fans de la Formule 1. Dans un sondage, seuls 15% ont exprimé un intérêt pour les grilles inversées."

Motorsport.com a ces dernières années lancé deux sondages d'ampleur (regroupant plus de 200'000 votes à chaque fois) auprès des fans de F1 en abordant le sujet des grilles inversées, le premier en 2015 en partenariat avec le GPDA et le second en 2017. Dans les deux cas, la proposition de mettre en place des courses avec grille inversée avait été rejetée dans une proportion importante avec un taux de désapprobation de près de 50% pour une approbation de 18% en 2015, et un taux de désapprobation grimpant à quasiment 70% en 2017.

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
L'intérêt de Mercedes pour Vettel : "Pas de simples paroles"
Article précédent

L'intérêt de Mercedes pour Vettel : "Pas de simples paroles"

Article suivant

Norris a repris le volant d'une monoplace

Norris a repris le volant d'une monoplace
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021