Mercedes a bien progressé avec sa boîte de vitesses

En quelques jours entre les deux Grands Prix disputés sur le Red Bull Ring, Mercedes pense avoir fait d'importants progrès avec la fiabilité de sa boîte de vitesses mais ne prend rien pour acquis sur ce point.

Mercedes a bien progressé avec sa boîte de vitesses

Lors du Grand Prix d'Autriche, Mercedes s'était retrouvé en proie à des problèmes de capteur sur ses boîtes de vitesses, notamment en raison de fortes vibrations. Durant une grande partie de la course, Valtteri Bottas et Lewis Hamilton avaient reçu l'ordre de se tenir le plus possible à l'écart des vibreurs et l'écurie allemande redoutait l'abandon des deux monoplaces. Le Finlandais s'était finalement imposé devant son coéquipier, classé quatrième après avoir reçu une pénalité.

Évoquant un "problème complexe" après cette course, Mercedes a mis les bouchées doubles pour aborder plus sereinement le Grand Prix de Styrie, lui aussi disputé sur le tracé de Spielberg. Des mesures ont été prises entre les deux épreuves et elles semblent avoir porté leurs fruits, alors que l'équipe s'est offert un doublé.

Lire aussi :

"Nous n'avons pas eu d'inquiétudes", se félicite Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Je demandais régulièrement à Simon [Cole] si nos systèmes étaient OK, car le week-end dernier c'était un peu effrayant. La boîte de vitesses allait bien, et je suis vraiment satisfait de ce qu'a fait l'équipe, de ce que les gars ont fait pour régler ça. Concernant la suspension, nous avons constaté une contrainte mais pas de surcharge. C'était donc un solide pas en avant."

Vainqueur du Grand Prix, Hamilton a confirmé que la boîte de vitesses "n'était pas un problème" durant la course de dimanche. "Les gars ont fait un travail fantastique pendant la semaine afin de comprendre quel était le souci", a-t-il ajouté. "Ce n'était pas particulièrement majeur, mais ça aurait pu avoir de plus grandes conséquences, donc ils ont fait un excellent travail pour rectifier ça. Nous ne les avons pas vraiment entendus en parler depuis le début du week-end, donc nous avons pu piloter normalement."

Si le problème ne s'est pas à nouveau présenté, Toto Wolff demeure prudent et assure qu'il n'est pas encore totalement sûr que tout soit réglé. "Quand on rencontre un tel problème, on n'est jamais certain à 100% de l'avoir résolu, car nous ne sommes pas sûrs à 100% de la cause", précise-t-il. "Nous pensons que les vibreurs en faisaient partie, mais nous devons améliorer le design dans ce domaine car il semble être un peu vulnérable. Je ne doute pas que nous comprendrons très bientôt."

partages
commentaires
Alonso espère pouvoir aider les jeunes de l'académie Renault
Article précédent

Alonso espère pouvoir aider les jeunes de l'académie Renault

Article suivant

Racing Point estime en avoir sous le pied

Racing Point estime en avoir sous le pied
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021