Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
246 jours

Mercedes refuse de fournir ses moteurs à Red Bull

Une première porte se ferme devant Red Bull quant à la fourniture de moteurs pour la saison 2022 de Formule 1.

Mercedes refuse de fournir ses moteurs à Red Bull

À la suite du départ de Honda prévu au terme de la saison 2021, Red Bull Racing et la Scuderia AlphaTauri sont en quête d'un motoriste pour 2022 et au-delà. Manifestement, ce motoriste ne sera pas Mercedes. La marque à l'étoile avait peu d'intérêt à prendre son principal rival dans son giron, d'autant qu'elle équipera déjà quatre écuries, dont la sienne.

Déjà en 2015, Red Bull avait espéré obtenir une motorisation Mercedes, alors insatisfait de sa collaboration avec Renault, mais la marque allemande avait refusé cette proposition. L'issue est similaire cinq ans plus tard.

Lorsque Motorsport.com lui demande si Mercedes est ouvert au fait d'adopter Red Bull comme client, Toto Wolff exclut cette possibilité pour "diverses raisons" : "La principale est que nous fournissons quatre écuries, nous compris", rappelle le directeur de Mercedes AMG F1. "Nous sommes presque à un stade où nous ne pouvons pas faire d'unités de puissance pour nous tous, nous n'avons donc pas la capacité [d'en fournir à Red Bull]."

"Mais je ne doute aucunement que Helmut [Marko, conseiller sportif de Red Bull] aura un plan B, comme il l'a dit, et n'a probablement pas besoin de s'appuyer sur les motoristes actuels." Wolff laisse ici entendre que la propriété intellectuelle des unités de puissance Honda pourrait être rachetée par Red Bull ou par une autre entité pour continuer de les exploiter en poursuivant leur développement.

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner indique que Wolff "s'est montré clair sur le fait que Mercedes ne veut pas fournir de moteur", limitant donc les options de l'écurie à "deux motoristes actuels en F1". Horner ajoute que Red Bull "prendra le temps de mener les recherches nécessaires" avant de prendre une décision.

Rappelons que la réglementation imposera, si Red Bull ne trouve pas de motoriste, que celui équipant le moins d'écuries prenne en charge les teams dépourvus d'unité de puissance, et il pourrait donc s'agir de Renault, qui n'aura alors plus de client.

Lire aussi :

Cependant, contrairement à Mercedes, Ferrari – qui motorise également Alfa Romeo et Haas – n'exclut pas de renouer avec Red Bull et AlphaTauri, qui avaient les moteurs au cheval cabré en 2006 pour la structure de Milton Keynes et de 2007 à 2013, puis en 2016, en ce qui concerne la petite Scuderia (alors Toro Rosso).

"C'est quelque chose à quoi nous devons commencer à réfléchir désormais, je pense que nous n'avons pas décidé", analyse Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari. "Je pense qu'il reviendra à Red Bull de s'intéresser à nous et de nous demander une fourniture moteur. Ils sont une excellente équipe, aucun doute là-dessus, et je pense que les équiper requiert par ailleurs beaucoup d'énergie. Côté timing, il y a très peu de temps car nous devons nous organiser. 2022 arrivera vite, l'annonce de Honda a été quelque peu soudaine, et nous devons désormais réfléchir à quelque chose qui n'était pas envisagé il y a quelques jours."

partages
commentaires

Voir aussi :

EL2 annulés également, journée blanche au Nürburgring

Article précédent

EL2 annulés également, journée blanche au Nürburgring

Article suivant

Mick Schumacher : un week-end "très précieux", même sans rouler

Mick Schumacher : un week-end "très précieux", même sans rouler
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Ferrari
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021