Mike Krack ne va pas tout chambouler chez Aston Martin

Nouveau directeur d'Aston Martin F1 Team, Mike Krack n'a pas l'intention de se lancer dans de grandes manœuvres dès ses premiers mois au sein de l'écurie.

Mike Krack, Team Principal, Aston Martin Racing

Voilà un mois et demi que Mike Krack a signé chez Aston Martin F1 Team pour remplacer Otmar Szafnauer, parti chez Alpine, et l'ancien dirigeant de BMW Motorsport est en train de prendre ses marques après être arrivé à Silverstone cette semaine.

Lire aussi :

Après les exploits réalisés dans l'ère Force India, où l'écurie s'est classée à la quatrième place du championnat deux fois malgré un budget parmi les plus faibles de la grille, elle est en pleine mutation grâce à l'apport financier de celui qui est son propriétaire depuis l'été 2018, le milliardaire Lawrence Stroll, avec notamment la construction d'une nouvelle usine sur le site de Silverstone. Krack est bien conscient de l'histoire de sa nouvelle écurie et a la ferme intention d'analyser en détail son fonctionnement avant de prendre toute décision prématurée.

"Je pense qu'il faut avoir une approche humble, il faut d'abord venir ici pour comprendre comment fonctionne cette équipe", déclare Krack. "Car il ne faut pas oublier que Team Silverstone, c'est une excellente écurie : pendant toutes ces années, elle a toujours dépassé son champ des possibles. Et il est important d'établir les forces de l'équipe, ce que nous pouvons renforcer, ou les faiblesses que nous pouvons améliorer. Pour l'instant, je discute beaucoup avec les gens, avec les leaders des équipes et des départements, pour comprendre comment l'écurie est gérée, comment le système fonctionne."

 

"Je pense qu'il serait stupide de venir ici le premier jour et de tout mettre sens dessus dessous pour réorganiser. L'équipe a eu des bons résultats, elle a besoin de quelques choses pour les étapes suivantes. Mais ce n'est pas en mettant tout sens dessus dessous que nous réussirons ça. J'ai donc une approche conservatrice : essayer d'apprendre autant que possible, d'apporter ma philosophie, d'apporter ma réflexion. Il s'agit toujours d'un travail d'équipe positif, car la motivation vient toute seule – bien que les gens soient extrêmement motivés ici, croyez-moi. Il s'agit donc de canaliser ça comme il faut."

Au fil de vingt années passées chez BMW (en trois relais différents) ainsi que deux ans chez Porsche, Krack a eu l'opportunité de nouer de nombreuses relations au sein de ces grands constructeurs, et ce dans des compétitions très diverses : Formule 1, DTM, WEC, Formule E… Celui qui était de 2014 à 2022 le directeur de l'ingénierie, des opérations et de l'organisation de BMW en sport automobile n'a pas pour autant l'intention de recruter ses connaissances, à moins que l'occasion se présente.

"Je trouve très important de pouvoir se faire une idée des membres de cette équipe : qui peut être un atout pour elle, qui n'en sera pas un ?", insiste le Luxembourgeois. "Car la structure d'un constructeur est légèrement différente de celle d'une écurie de F1. Toutes les personnes qui travaillent bien dans la structure d'un constructeur ne travaillent pas forcément bien dans une écurie de F1. Dans mon réseau, il y a quelques personnes que je trouve très, très talentueuses. Mais je pense que j'aurais tort de venir ici et de dire le deuxième jour qu'il faut faire venir untel, untel, untel et untel. Il est plus important de voir quelle structure nous avons ici. Quelles sont les forces, quelles sont les faiblesses ? Et il y a des gens vraiment, vraiment doués ici."

"Si nous avons une certaine fonction ou un certain rôle à attribuer et que nous connaissons quelqu'un dans notre réseau, alors je ferai évidemment une suggestion et je m'efforcerai d'avoir les bonnes personnes. Mais remplacer les gens par ceux que je connais, ce n'est pas du tout ce que j'aimerais. Pas du tout", conclut-il.

Lire aussi :

Propos recueillis par Adam Cooper

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pourquoi McLaren a mieux résisté au marsouinage
Article suivant Mercedes va s'intéresser aux pontons de la Red Bull

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France