Monaco : le GP se prépare tant qu'il n'est pas annulé ou reporté

Dans une principauté de Monaco elle aussi quasiment à l'arrêt, le chantier des préparatifs du Grand Prix de Formule 1 fait l'objet d'une exception.

Monaco : le GP se prépare tant qu'il n'est pas annulé ou reporté

Malgré la mise en place de restrictions en raison de la pandémie de COVID-19, le gouvernement de Monaco a autorisé la poursuite des travaux de préparation du Grand Prix, si jamais celui-ci peut se tenir le 24 mai prochain. Les projets soutenus par la principauté sont suspendus mais une exception a été faite pour le chantier qui se tient actuellement sur le quai des États-Unis, soit de la Nouvelle chicane au Tabac.

"À ce stade, il est envisagé qu’une seule opération sous maîtrise d’ouvrage publique déroge à cette règle générale : le chantier du quai des États-Unis", confirme Marie-Pierre Gramaglia, conseillère du gouvernement monégasque pour l'Équipement, l'Environnement et l'Urbanisme. "Ce chantier doit continuer tant que la décision de reporter ou d’annuler le Grand Prix de Formule 1 n’aura pas été prise car il conditionne la possibilité que celui-ci se tienne dans de bonnes conditions."

Lire aussi :

Le 14 mars dernier, Monaco a mis en place des mesures restrictives similaires à celles instaurées en France pour freiner la propagation du nouveau coronavirus : fermeture des cafés, des bars, des restaurants, des boîtes de nuit et des cinémas jusqu'à nouvel ordre. Chaque déplacement doit par ailleurs être justifié par une attestation.

Dans l'incertitude actuelle, les dirigeants de la Formule 1 travaillent sur un calendrier alternatif pour la saison 2020 et attendent également d'y voir clair pour identifier la date à laquelle il sera possible de lancer la compétition. Dans son dernier communiqué, la catégorie reine a évoqué la "fin du mois de mai", néanmoins il apparaît plus probable que le premier rendez-vous qui puisse se tenir de manière réaliste soit celui du Grand Prix d'Azerbaïdjan, le 7 juin à Bakou.

Pour Monaco, le doute est un ennemi encore plus redoutable compte tenu du temps nécessaire à la construction du circuit entièrement urbain. Lundi dernier, l'Automobile Club de Monaco a annoncé la fermeture de ses bureaux tout en insistant sur un point : "En ce qui concerne le déroulement des Grands Prix de Monaco Historique (8 au 10 mai 2020) et de Formule 1 (21 au 24 mai 2020), comme cela a été mentionné par communiqué officiel le 12 mars, les deux épreuves sont maintenues."

Lire aussi :

Les sources internes au paddock demeurent toutefois sceptiques quant au maintien de l'épreuve monégasque, mais également vis-à-vis d'un éventuel report. Le Grand Prix de Monaco est en effet le seul du calendrier qui ne verse pas de droits d'accueil pour recevoir la Formule 1, ce qui de facto le fera passer au second plan lorsque le moment viendra de faire des choix entre certaines courses pour établir le calendrier alternatif. Ce dernier doit par ailleurs faire l'objet de discussions ce jeudi lors d'une conférence téléphonique entre les directeurs d'équipe, le PDG de la Formule 1 Chase Carey, le directeur général Ross Brawn et le président de la FIA, Jean Todt.

Avec Adam Cooper  

partages
commentaires
Les écuries F1 suspendent tour à tour leurs activités

Article précédent

Les écuries F1 suspendent tour à tour leurs activités

Article suivant

Ferrari soutiendra toute décision "dans l'intérêt suprême de la F1"

Ferrari soutiendra toute décision "dans l'intérêt suprême de la F1"
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021