Les négociations Toro Rosso-Honda capotent

Les négociations entre Toro Rosso et Honda concernant une fourniture moteur pour 2018 ont échoué.

Honda souhaite motoriser une seconde équipe, estimant que les données supplémentaires recueillies contribueraient au développement de l'unité de puissance, avec McLaren.

Après l'échec de son accord avec Sauber, Honda a discuté avec Toro Rosso pendant plusieurs semaines, bien que la Scuderia ait déjà un accord avec Renault pour l'an prochain. Or, il semble qu'aucun arrangement financier n'ait été trouvé pour concrétiser ces négociations.

Étant donné que les deux parties commençaient à manquer de temps pour préparer la saison prochaine, elles ont décidé de mettre fin à leurs discussions. Toro Rosso conservera donc des unités de puissance Renault en 2018. Si l'écurie italienne avait rejoint le giron de Honda, cela aurait été son troisième motoriste différent en trois ans.

Quid de McLaren ?

Les McLaren seront-elles encore équipées d'unités de puissance Honda la saison prochaine ? Ce n'est pas certain, la campagne 2017 s'avérant difficile. McLaren évalue ses options, même si Ferrari et Mercedes ne comptent pas fournir des moteurs à l'équipe.

Si McLaren se sépare de Honda, le motoriste japonais sera contraint de quitter la Formule 1, et Renault deviendra la seule option de l'écurie. Or, cette dernière n'a pas beaucoup de temps pour trouver un accord avec le losange, puisque les ingénieurs travaillent sur la configuration de la voiture de l'an prochain depuis un certain temps déjà.

Un accord avec Renault, bien que possible, serait peu probable. La marque française serait réticente à l'accueil d'un quatrième client, craignant l'impact d'une telle décision sur la fiabilité.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso
Type d'article Actualités