Newey : "Le titre où j'ai été le plus proche de perdre connaissance"

Après des succès déjà nombreux en Formule 1 avec d'autres pilotes, Adrian Newey aura désormais contribué au sacre de Max Verstappen. Au terme d'un scénario invraisemblable !

Newey : "Le titre où j'ai été le plus proche de perdre connaissance"

On le sait discret même si omniprésent à la tête de l'écurie Red Bull Racing, aux côtés de Christian Horner et Helmut Marko. Dimanche au Grand Prix d'Abu Dhabi, Adrian Newey a vu ses efforts récompensés en retrouvant les joies du titre mondial. Le directeur technique de l'écurie de Milton Keynes est reconnu pour avoir fait gagner des championnats presque partout où il est passé, avec les succès de Williams et McLaren dans les années 90 puis de Red Bull au début des années 2010. Voici désormais qu'il a contribué au titre mondial de Max Verstappen. Alors le Britannique a confié son émotion, après un final dont il a eu bien du mal à se remettre !

"Il y a tellement d'émotions dans une course comme celle-là", a-t-il expliqué au micro de Sky Sports. "Évidemment, dans les tours précédant la voiture de sécurité, on avait l'impression que tout nous échappait. On commence alors à repenser à l'année et à ce que l'on aurait pu faire, à certains moments malchanceux, à Copse [à Silverstone] en particulier qui, personnellement, me fait toujours broyer du noir par rapport à ce qui s'est passé là-bas. Et puis il y a eu la voiture de sécurité, et évidemment nous avons eu de la chance. Il n'y a pas deux façons de parler de la voiture de sécurité mais si je réfléchis, et bien sûr je sais que je suis partial, mais je pense que tout compte fait, Max l'a mérité."

Pour Adrian Newey, le scénario rend ce titre mondial forcément à part, lui qui a pourtant connu des fins de saison disputées et sous haute tension. "C'est celui où j'ai été le plus proche de faire une crise cardiaque et de perdre connaissance après coup", admet-il. "J'ai connu d'autres titres qui se sont joués lors de la dernière course, bien sûr, mais aucun dans le dernier tour, et c'était incroyable, absolument incroyable."

Max Verstappen passe la ligne d'arrivée à Abu Dhabi.

Max Verstappen passe la ligne d'arrivée à Abu Dhabi.

Le titre mondial des pilotes conquis par Max Verstappen vient couronner le travail de Red Bull avec sa RB16B. Une machine avec laquelle l'écurie autrichienne a bien négocié les changements réglementaires imposés l'hiver dernier et visant à réduire l'appui aérodynamique. Une modification technique qui lui a profité ?

"C'est difficile de savoir exactement", répond Adrian Newey. "Nous avons tous voté pour les changements de règlement. Est-ce que ça nous a mieux réussi qu'à Mercedes ?  Il semble que c'était certainement le cas en début d'année, puis lors des derniers Grands Prix ils sont revenus très fort. Dans l'ensemble, nous avions probablement la voiture la plus rapide, et ça doit rendre hommage à tout le monde à l'usine. Nous sommes tous sous les feux des projecteurs ici mais ce que les gens ont fait à l'usine, mes collègues, les ingénieurs, tout le monde, le soutien que nous ressentons quand nous sommes ici et qu'ils nous apportent, c'est incroyable."

Adrian Newey a contribué par le passé au succès de Champions du monde comme Damon Hill, Jacques Villeneuve, Mika Häkkinen ou Sebastian Vettel. Aujourd'hui, sa collaboration avec Max Verstappen l'impressionne tout autant, notamment par la facilité qu'il retrouve dans le travail avec le Néerlandais.

"Oui, il est agressif, mais je pense que dans l'ensemble il est très loyal, il a un tel talent, un tel pilotage", résume-t-il. "Il est encore très jeune, il peut encore apprendre, il est tout simplement incroyable. Et ce qu'il y a de mieux chez lui, c'est qu'il est facile de travailler avec lui. Il n'y a pas de faux-semblants, il arrive et se met au travail. J'adore ce type, il est incroyable."

Lire aussi :

partages
commentaires
La gestion du Safety Car sème la confusion chez les pilotes
Article précédent

La gestion du Safety Car sème la confusion chez les pilotes

Article suivant

Max Verstappen est le 34e Champion du monde de l'Histoire

Max Verstappen est le 34e Champion du monde de l'Histoire
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021