Pas de nouveaux motoristes en F1 en 2021, selon Todt

partages
commentaires
Pas de nouveaux motoristes en F1 en 2021, selon Todt
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
6 sept. 2018 à 12:31

Jean Todt, président de la FIA, ne s'attend pas à ce que de nouveaux motoristes s'impliquent en F1 à compter de la saison 2021, en dépit des changements de réglementation moteur proposés.

Une altération des règles concernant l'unité de puissance, comprenant des éléments comme la sonorité de celles-ci et le fait de les rendre moins compliquées et coûteuses, pourrait être signée en amont du Grand Prix de Singapour, consécutivement aux discussions du Groupe Stratégique F1.

L'idée initiale consistait à revoir assez profondément les complexes unités de puissance hybrides introduites en 2014 dans la discipline, avec notamment un abandon possible du MGU-H, ainsi que des changements permettant aux pilotes d'attaquer plus fort et de rendre les autos plus bruyantes.

Ces changements de règles moteur étaient utilisés comme un moyen de conviction pour faire entrer de nouveaux constructeurs et/ou motoristes en Formule 1 à l'horizon 2021. Porsche, Cosworth et Aston Martin, notamment, gardaient un œil particulièrement attentif sur le développement d'opportunités pour un engagement en F1. Mais le report régulier de l'encadrement de nouvelles règles fait que le président de la FIA indique désormais qu'il est peu probable que de nouveaux entrants se manifestent, du moins pour 2021. Par ailleurs, plusieurs équipes ont récemment fait savoir qu'elles ne verraient pas d'un mauvais œil le fait de voir un règlement inchangé encore quelques années sur la question des moteurs.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur la possibilité de voir arriver de nouveaux entrants en F1, Jean Todt a déclaré qu'un constructeur, qui serait selon toute vraisemblance Porsche, avait été un examinateur sérieux mais avait désormais laissé entrendre que le feu vert pour une entrée en F1 ne serait pas donné.

"Il y a eu une démonstration d'intérêt d'un [constructeur], qui nous a dit qu'il n'est pas en situation de s'engager pour 2021 mais que ce qui est très important pour lui est de connaître exactement quelles seront les règles, car il pourrait y avoir un fort intérêt pour le futur", a-t-il commenté.

Injuste pour ceux qui ont investi depuis les V6 hybrides turbo

Le moteur de la Ferrari SF71H

Todt a ajouté que le plus important pour lui était que la F1 apparaisse comme étant sur le point d'atteindre une entente permettant à Mercedes, Ferrari, Renault et Honda de tous poursuivre leur engagement avec satisfaction.

"Ma priorité est de m'assurer que nous les gardons tous les quatre", a ajouté le Français. "Je dis toujours qu'il serait injuste pour les quatre engagés de dire : 'OK, nous voulons attirer des nouveaux, alors changeons tout'. Mais quid d'eux ? Quid de tout l'investissement qu'ils ont fait pendant des années si nous disons que nous changeons complètement les règles car un ou deux pourraient arriver ? C'est l'une des raisons pour lesquelles il n'y a pas eu de révolution dans les réglementations sur les moteurs. Maintenant, si nous pouvons sécuriser ces quatre-là, pour moi, ce serait une grande réussite."

Todt a ajouté qu'il n'avait jamais été particulièrement optimiste quant au fait d'être capable d'attirer plus de quatre motoristes alors que la F1 évolue avec une réglementation moteur si différente de celle des autres disciplines.

"Je suis toujours pessimiste quant au fait que nous pourrions avoir plus de quatre constructeurs, compte tenu des règles spécifiques à la F1", admet-il. "Personnellement, je pense qu'il s'agit d'une grande réussite que d'avoir quatre groupes propulseurs différents pour dix équipes, car cela fait un ratio de 2,5. J'étais donc très sceptique. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai demandé à ce que soit envisagées des règles plus communes dans d'autres championnats ; car cela encourageait d'autres constructeurs capables de fournir sept à dix équipes clientes, d'acheter un groupe propulseur. Mais cela ne s'est pas produit."

Lire aussi :

 

Prochain article Formule 1
Force India va changer d'approche en qualifications

Article précédent

Force India va changer d'approche en qualifications

Article suivant

Comment Toro Rosso a optimisé sa vitesse de pointe à Monza

Comment Toro Rosso a optimisé sa vitesse de pointe à Monza
Charger les commentaires